Contacts Villers

Contact N° 57 octobre 2000

Intercommunalité : Fidèles à nos engagements …

Extrait du registre des délibérations du conseil municipal

Projet OPAC : Construction d’un Collectif sur Nichefontaine

Mairie sur Internet

{{{Intercommunalité : Fidèles à nos engagements …}}}

 

Les dates butoir des créations des structures intercommunales se rapprochant, (de même que les échéances pour le renouvellement général des Conseils Municipaux), la situation particulière de notre Commune suscite toujours des interrogations chez nos voisins.

 

A ce sujet, suite à notre demande de renseignements sur les buts et les compétences du SIVOM du Pays de Longuyon (très proches de notre propre démarche) au courrier et à la visite de son Président, le Conseil Municipal, dans sa séance du 8 septembre 2000 a écarté pour l’instant tout projet d’adhésion à cette structure de coopération des communes rurales sans toutefois fermer la porte au dialogue.

 

Vous trouverez au verso le texte intégral de cette délibération qui résume et retrace notre position sur ce sujet fondamental pour l’avenir de notre Commune …

 

Par ailleurs, nous partageons entièrement la position de nombreuses petites communes qui, comme nous et avec la Fédération Nationale des Maires Ruraux (FNMR) s’élèvent contre la réintroduction des amendements 1Bis et 4Bis de la loi sur la Coopération Intercommunale antérieurement supprimés par le Sénat.

 

Ces amendements permettraient au représentant de l’Etat (Préfet) d’étendre le périmètre des agglomérations et des Communautés Urbaines à toutes les Communes dont l’inclusion est « de nature à assurer la cohésion spatiale et économique ainsi que la solidarité financière et sociale » du périmètre, sans l’accord des Communes concernées, voire sans les informer.

 

Il s’agit là d’une atteinte grave au principe de libre administration des collectivités territoriales qui est inscrit dans l’article 72 de la constitution.

 

La FNMR réaffirme qu’il ne peut y avoir d’intercommunalité que volontaire et par libre adhésion des Communes. (On ne peut sérieusement imaginer qu’une intercommunalité vivante, responsable et source de développement puisse être assise sur des « malgré nous ») …

 

C’est, bien sûr, ce que nous souhaitons pour nous et pour nos habitants.<br>

<hr>

{{{Extrait du registre des délibérations du conseil municipal}}}

 

{Objet : SIVOM du Pays de Longuyon

Date de la Convocation : 4 septembre 2000

Date de l’affichage :15 septembre 2000

Nombre de Conseillers en exercice : 15

Nombre de Présents : 14

Nombre de Votants : 14<br>

<br>

Le Maire de Villers la Montagne certifie que la convocation du Conseil Municipal et le compte rendu de la présente délibération ont été affichés à la Mairie, conformément aux articles L 2121-10 et L 2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales.}<br>

<br>

L’an Deux Mille, le 8 Septembre à 20h30 le Conseil Municipal de VILLERS LA MONTAGNE légalement convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Monsieur François BOUDOT, Maire. Conformément à l’article L 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, la séance a été publique.

 

Etaient Présents :

 

Mesdames DECROIX, KROPP et ALESSANDRINI

 

Messieurs PIERRON, ELINSKI, DOSSOT, LAURAIN, CAUSIER, ROBERT, GENIN, ARNOULD, MULLER, REYTER et BOUDOT.

 

Excusé : Monsieur TEOT Sébastien

 

Formant la majorité des membres en exercice.

 

Monsieur ELINSKI Jean-Luc a été élu secrétaire.

 

Le procès verbal de la dernière séance est lu et adopté.<br>

<br>

Monsieur le Maire donne au Conseil lecture intégrale du courrier de Monsieur le Président du SIVOM de LONGUYON proposant à notre Commune une adhésion au SIVOM en vue de la création d’une future Communauté avec toutes les Communes Rurales faisant couronne autour de l’agglomération de Longwy.

 

CONSIDERANT le dossier extrêmement intéressant joint au courrier du Président du SIVOM comprenant en particulier la description des territoires, le bilan de la convention de développement local 1997/1999 en partenariat avec le Conseil Régional de Lorraine et le Conseil Général de Meurthe et Moselle, les projets et les objectifs du SIVOM …

 

CONSIDERANT les statuts du SIVOM de LONGUYON approuvés le 27 mars 1997dont chaque Conseiller a pris connaissance et en particulier la liste des Communes adhérentes et leur population, les compétences exercées, la composition du Comité et du Bureau Syndical, les contributions financières et les modalités de participation au budget du SIVOM …

 

Monsieur le Maire fait ensuite un rappel historique de toutes les démarches qui ont été menées avec les Communes Rurales du plateau du Canton de VILLERUPT depuis la publication de la Loi d’orientation du 6 février 1992 relative à l’Administration territoriale de la République et en particulier de son chapitre 4 relatif aux Communautés de Communes.

 

Toutes ces démarches ont été menées conjointement avec les Communes Rurales du plateau qui constituent le Périmètre immédiat de Proximité de Villers la Montagne à savoir : BASLIEUX – BOISMONT – BREHAIN LA VILLE – FILLIERES – LAIX – TIERCELET et VILLE AU MONTOIS et c’est ainsi que dès Novembre 1993 demande de création d’une Communauté de Communes a été adressée à Monsieur le Préfet.

 

Retardé par diverses tergiversations (liées en particulier au renouvellement des Conseils Municipaux en 1995) le projet a été remis à l’ordre du jour des communes et le Conseil Municipal de Villers la Montagne s’est à nouveau prononcé par délibération du 3 Mai 1996 pour le projet de création d’une Communauté de Communes Rurales du plateau.

 

Après concertation avec les Communes concernées pour la rédaction puis l’approbation des statuts de la communauté de Communes, le Conseil Municipal par sa délibération du 20 décembre 1996 a approuvé son adhésion et sollicité par courrier du 3 décembre 1996 la consultation par Monsieur le Préfet des Conseils Municipaux des Communes intéressées.

 

Appelé en 1997 à adhérer à l’élargissement du District Urbain de Longwy le Conseil Municipal (Délibération du 19 septembre 1997) s’est refusé totalement à l’éventualité d’une adhésion à cette structure et a réaffirmé à cette occasion son attachement aux Communes rurales du Plateau avec lesquelles un projet de Communauté de Communes est élaboré.

 

Appelée une nouvelle fois en janvier 1999 à participer à un projet de constitution de Communauté avec les Villes de VILLERUPT et AUDUN LE TICHE et certaines Communes des environs de Meurthe et Moselle et de Moselle, notre Commune a décidé de rester fidèle à ses engagements antérieurs avec les Communes du Plateau.

 

En conséquence de quoi,

 

Le Conseil Municipal après en avoir longuement délibéré et à l’unanimité :

 

ECARTE pour le moment toute intention d’adhésion au SIVOM du Pays de LONGUYON tant que le projet de Communauté de Communes rurales du Plateau autour de VILLERS LA MONTAGNE ne sera pas officiellement réglé.

 

CHARGE le Maire d’en informer Monsieur le Président du SIVOM du Pays de LONGUYON avec qui le contact doit être gardé pour sauvegarder l’avenir des Communes Rurales du Pays Haut.

 

Ainsi fait et délibéré en séance le dit jour

 

Ont signé au registre tous les membres présents<br>

<hr>

{{{Projet OPAC : Construction d’un Collectif sur Nichefontaine}}}

 

Notre commune, en forte croissance économique et démographique a l’avantage de proposer à sa population un cadre de vie à connotation à la fois Rurale et Résidentielle et un pôle d’emploi important.

 

Compte tenu de ce contexte favorable, il semble opportun d’accompagner ce développement en construisant de nouveaux logements et de répondre ainsi à la demande actuelle et future. (L’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération de Longwy ciblant les besoins en logement entre 130 et 160 par an sur le bassin).

 

La demande actuelle s’appuie surtout sur des salariés « Locaux » souhaitant résider à proximité de leur lieu de travail, ce qui justifie une forte demande en logements de taille moyenne (T2-T3-T4) sur le secteur.

 

Au vu du fonctionnement du Bâtiment OPAC actuellement sur la Commune convient de préciser qu’il ne connait aucun problème de vacance ou de relocation.

 

Après cet examen du contexte, l’OPAC de Meurthe et Moselle est donc favorable à la réalisation d’une opération développant une nouvelle offre de logement locatif social qui va se concrétiser par la construction d’un collectif de seize logements dont nous reparlerons dans un prochain CONTACT.<br>

<hr>

{{{Mairie sur Internet}}}

 

Le Conseil Municipal a approuvé la réalisation en Mairie d’un site INTERNET à caractère informatif destiné à mettre en valeur les atouts de notre Commune. Ce site va s’inscrire au sein des outils de développement locaux et territoriaux en intégrant trois axes :

 

L’aspect citoyen :

 

En nous adressant à nos administrés pour renforcer les liens d’appartenance à la même communauté.

 

En créant une dynamique et une convivialité supplémentaire dans les échanges entre la Mairie et ses Concitoyens cette approche fait naître l’envie de venir vivre et d’entreprendre à Villers la Montagne (la mise en avant du secteur associatif dans ce cadre, étant un atout décisif).

 

L’aspect économique :

 

En mettant en valeur les entreprises déjà installées sur notre Commune et en indiquant les possibilités d’accueil nous susciterons l’intérêt de nouveaux décideurs.

 

L’aspect historique, touristique et social :

 

Bien entendu, les développements visés doivent être parfaitement compatibles avec la majorité des navigateurs Internet actuels et être consultables par le plus grand nombre d’internautes.

 

Nous en reparlerons …

 

 

 

Contact n° 58 Novembre 2000

Quartiers d’hiver<br>

Extrait du registre des délibérations du conseil municipal<br>

Bois de chauffage<br>

Saint Nicolas<br>

Colis des Anciens<br>

Illuminations de fin d’année<br>

Classe de neige

Lettre Municipale n° 58 Novembre 2000

{{{Quartiers d’hiver}}}

 

Le froid hivernal va stopper, pour un temps certain, tout ce qui pourrait se faire, ici comme ailleurs comme travaux extérieurs … tant et si bien qu’avec la démence météorologique actuelle la course est lancée pour achever ce qui est commencé …

 

C’est le cas pour la zone de NICHEFONTAINE où chacun redouble d’ardeur pour couvrir et pour clore les constructions nouvelles.

 

C’est aussi le cas de nos travaux entrepris rue Gaston Dupuis et autres sites pour porter la dernière main au revêtement définitif de la portion terminale mais aussi au comblement des trous laissés pour compte çà et là sur les trottoirs.

 

C’est encore le ras pour les travaux engagés par le Conseil Général sur la Route de Morfontaine (aménagement des berges – pose de caniveaux latéraux).

 

C’est enfin et surtout le cas des exceptionnels travaux réalisés par l’Etat dans le cadre de la mise en Voie Autoroutière de la RN 52 avec ses imposants aménagements de génie civil consacrés à la future Voie Départementale de substitution entre notre Commune et celle de Haucourt.

 

Appelé à se prononcer sur la fermeture des Accès sur le village (Route Nationale Sortie RN 52 sur la RD 26B) le Conseil Municipal dans sa séance du Dix Novembre écoulé a mis les Services de l’Etat en garde sur les dangers liés à cette modification routière et rappelé les aménagements de voirie à réaliser pour la sécurité des usagers que nous sommes tous.

 

Vous trouverez ci joint copie intégrale de cette délibération.

 

Soyez assurés de notre vigilance sur ces aménagements et sur les nouvelles contraintes qui vont faire suite.

 

Nous vous tiendrons informés des suites données à ces requêtes.<br>

<hr>

{{{Extrait du registre des délibérations du conseil municipal}}}

 

{Objet : Mise en voie Autoroutière

 

Fermeture définitive des carrefours sur la RN52

Date de la Convocation : 6 novembre 2000

Date de l’affichage :14 novembre 2000

Nombre de Conseillers en exercice : 14

Nombre de Présents : 13

Nombre de Votants : 14<br>

<br>

Le Maire de Villers la Montagne certifie que la convocation du Conseil Municipal et le compte rendu de la présente délibération ont été affichés à la Mairie, conformément aux articles L 2121-10 et L 2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales.}<br>

<br>

L’an Deux Mille, le 10 novembre à 20h30 le Conseil Municipal de VILLERS LA MONTAGNE légalement convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Monsieur François BOUDOT, Maire. Conformément à l’article L 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, la séance a été publique.

 

Etaient Présents :

 

Mesdames DECROIX, KROPP et ALESSANDRINI

 

Messieurs PIERRON, ELINSKI, DOSSOT, LAURAIN, ROBERT, GENIN, ARNOULD, MULLER, REYTER et BOUDOT.

 

Excusé – Monsieur CAUSIER Gérard

 

Monsieur Gérard CAUSIER Pouvoir à Madame KROPP Martine

 

Formant la majorité des membres en exercice.

 

Monsieur ELINSKI Jean-Luc a été élu secrétaire.

 

Le procès verbal de la dernière séance est lu et adopté.

 

Monsieur le Maire donne connaissance au Conseil Municipal du courrier de la Direction Départementale de l’Equipement (Subdivision de Longwy) en date du 31 Octobre 2000 concernant le classement de la RN52 dans la catégorie des autoroutes et en particulier de l’état d’avancement des travaux de raccordement de l’itinéraire de substitution entre HAUCOURT et VILLERS LA MONTAGNE sur le réseau départemental prévoyant la fermeture définitive des carrefours sur la RN 52 aux niveaux des deux communes (suppression de l’accès de la RD 196B sur la RN52 au niveau de HAUCOURT et fermeture de la sortie RN52 sur la RD 26B au niveau de VILLERS LA MONTAGNE).

 

CONSIDERANT la suppression de l’accès de la RD 196B venant de HAUCOURT sur la RN52, le Conseil Municipal renouvelle ses craintes d’assister à une conséquente augmentation du trafic vers le haut de notre Commune (Route Nationale) donc d’une conséquente aggravation des nuisances (en particulier des nuisances sonores) et demande à la DDE de prévoir dès maintenant la mise en place de dispositifs de protection phonique pour les riverains.

 

Par ailleurs, le CONSEIL MUNICIPAL demande que soit mis en couvre le réaménagement du croisement Route Nationale – Rue Emile Curicque qui va recevoir désormais une circulation dans les deux sens sur trois voies.

 

CONSIDERANT surtout (dans le sens Longwy-Metz) que la fermeture de la Sortie RN52 sur le haut du Village va amener un surplus de trafic vers la « bretelle d’entrée Village » de la future autoroute qui donne sur le pont Route de Hussigny,

 

LE CONSEIL MUNICIPAL rappelle que cette Bretelle d’entrée est trop courte, qu’elle est située dans une courbe et qu’elle va devoir supporter tout la trafic vers la Zone Industrielle et vers Hussigny sur la gauche et celui vers le Village et les autres Communes en aval sur la droite. Le « Bouchonnage » aux heures de pointe dû au «  Stop » à ce niveau étant déjà bien réel que va-t-il se passer si cette bretelle reste la seule disponible pour tout le secteur ?

 

Le CONSEIL MUNICIPAL exige, préalablement à la fermeture de la Sorbe RN52 sur le Haut du Village que soit exécuté le giratoire prévu dans le plan global de mise en vole autoroutière de la RN 52 permettant d’absorber la circulation venant de la future autoroute d’une part, de la zone industrielle et de Hussigny d’autre part et enfin de Villers la Montagne et de toutes les Communes situées en aval.<br>

<br>

Pour ces raisons :

 

{{LE CONSEIL MUNICIPAL après en avoir longuement délibéré et à 1’unanimité :}}

 

S’OPPOSE à la fermeture définitive des carrefours sur la RN52 tant que le giratoire prévu Route d’Hussigny ne sera pas réalisé.

 

CHARGE le Maire d’en informer la DDE, les Services Départementaux et le représentant de l’Etat.<br>

<br>

Ainsi fait et délibéré en séance le dit jour

 

Ont signé au registre tous les membres présents<br>

<hr>

{{{Bois de chauffage}}}

 

Les personnes de Villers la Montagne qui désirent façonner leur bois de chauffage peuvent encore s’inscrire en Mairie.

 

Tél : 03.82.44.01.09<br>

<hr>

{{{Saint Nicolas}}}

 

Saint Nicolas sera dans notre commune le Vendredi 8 Décembre en soirée afin de rendre visite à tous les enfants. N’oubliez pas de lui signaler votre intention de le recevoir en allumant une lumière à votre porte ou à votre fenêtre.

 

Dimanche 10 décembre : Séance Cinéma pour les enfants de 3 à 12 ans avec la projection du film « DINOSAURE » de Walt Disney au Cinéma Rex (Départ en bus à 14h sur le parking de la Salle Polyvalente).

 

Dès le retour vers 16 H 30 en présence de Saint Nicolas, distribution d’un sachet de friandise pour les 3 à 12 ans et d’un cadeau pour les enfants nés en 1999 et 2000.<br>

<hr>

{{{Colis des anciens}}}

 

210 Colis seront distribués les 22 et 23 décembre à nos anciens âgés de 65 ans et plus.

 

Les membres de la Commission Fêtes et Cérémonies se chargeront de distribuer ce colis à domicile ainsi qu’un cadeau à nos anciens actuellement en maison de retraite.<br>

<hr>

{{{Illuminations de fin d’année}}}

 

Après le succès de la première édition du concours des maisons illuminées, la commune a décidé de reconduire cette manifestation en 2000.

 

En effet, le nombre de participants et les échos permettent de constater que les habitants espèrent continuer à donner une allure de fête à notre commune à l’occasion de Noël.

 

Les illuminations extérieures ou visibles de la rue, les plus belles ou les plus agréables seront primées.

 

La Commission Environnement passera dans le village au cours de la 2ème quinzaine de décembre, et les récompenses seront remises en Mairie courant janvier 2000.

 

D’avance merci pour votre imagination et pour l’illumination de Villers en cette année 2000.<br>

<hr>

{{{Classe de neige}}}

 

Renouvellement de l’organisation d’une classe de neige pour 20 élèves de la classe CM2 de Madame Mathouillot.

 

Les enfants partiront du 22 janvier au 2 février 2001 à Saint Sorlin d’Arves en Savoie.

 

Séjour toujours très apprécié et financé par la Commune à 70 %. Les autres participations provenant des parents et d’une partie de la recette de la kermesse des écoles.

 

 

 

Contact n° 59 Décembre 2000

Les vœux du Maire<br>

O.P.A.H. Rénovation de l’Habitat<br>

Dans un an : l’Euro !<br>

Où achetez-vous ? Habitudes de consommation dans le Pays-Haut<br>

Code l’Urbanisme : des nouveautés

Lettre Municipale n° 59 Décembre 2000

{{{Les vœux du Maire}}}

 

Avec cette Deux Mille et Unième Année, nous entrons bien cette fois dans un Siècle et dans un Millénaire nouveaux.

 

Ce passage dans le Vingt et Unième Siècle est un symbole… Un peu comme les anniversaires : Nous ne sommes pas forcément beaucoup plus vieux ce jour là mais un repère est marqué dans l’Echelle du Temps et nous savons bien que les repères sont importants pour assurer notre Equilibre et notre Identité.

 

Que cet événement, tout de même assez peu banal, nous transporte de joie ou au contraire nous remplisse d’inquiétude importe peu. Tant a été fait, tant a été dit pour le passage en l’An 2000 que nous en restons pour le compte presque indifférents…

 

Cela revient à dire que toute l’animation, toute l’effervescence, tout l’extraordinaire retombés nous retrouvons aujourd’hui l’ordinaire de nos occupations qui sont assez prenantes, il faut le dire, pour bien remplir notre vie.

 

C’est aussi le moment choisi de nous souhaiter une très bonne année et pour nous donner du courage pour préparer l’avenir autrement qu’avec des « tempêtes », des « vaches folles » ou des « affaires »…

 

Préparer l’Avenir, pour chacun et pour tous, c’est nous interroger sur nos pratiques quotidiennes, c’est limiter nos dépendances, c’est retrouver nos capacités d’expérimentation pour redevenir maîtres de notre vie et de nos choix… en un mot ce n’est pas refuser le progrès mais au contraire savoir ce que nous en attendons.

 

Je souhaite pour vous et pour vos familles une Bonne Année 2001 ainsi qu’une excellente Santé.<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

{{{O.P.A.H. Rénovation de l’Habitat}}}

 

An collaboration avec les Communes du Bassin d’HUSSIGNY-GODBRANGE et VILLERS LA MONTAGNE et en partenariat avec le Centre d’Amélioration du Logement, le Conseil Municipal de VILLERS LA MONTAGNE a décidé de mener sur les années 2000 à 2002 une :<br>

<br>

{{Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat}}

 

L’O.P.A.H., procédure d’intervention concertée entre l’Etat, les collectivités locales et l’Agence Nationale à l’Amélioration de l’Habitat (A.N.A.H.), d’une durée de trois ans, a pour objectif d’améliorer le confort des logements privés qu’ils soient occupés par leurs propriétaires ou loués.

 

Elle permet de mobiliser des aides financières pour la réalisation de travaux relatifs :

 

  • à l’amélioration de logements inconfortables (sanitaires, chauffage central, électricité, isolation, …) ;
  • à la réfection des toitures ;
  • au remplacement des menuiseries ;
  • au maintien à domicile de personnes âgées ;
  • à l’adaptation de logements aux personnes handicapées ;
  • au développement de l’offre locative.Cette opération peut vous permettre de bénéficier de conditions avantageuses pour la réalisation de vos projets de réhabilitation, aussi bien sur le logement que vous occupez que sur celui que vous louez ou que vous envisagez de destiner  à la location.Son succès dépend largement de votre mobilisation.<br>{{Les Subventions :}}{{Propriétaires occupants :}}Pour une résidence principale, construite depuis plus de 20 ans, et sous certaines conditions de ressources : Prime à l’Amélioration de l’Habitat (aide financière de l’Etat, représentant 25 à 35% du montant des travaux réalisés par entreprise, montant plafonné 70.000F par logement) ainsi que, selon les cas, des financements complémentaires des Caisses de Retraites, du Conseil Général, de la Caisse d’Allocations Familiales, …{{Propriétaires bailleurs :}}Pour un logement construit depuis plus de 15 ans, et destiné à la location, sans condition de ressources du propriétaire : subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (de 25 à 45% du montant des travaux réalisés par entreprise, montant plafonné en fonction de la surface habitable).<br>{{Où s’adresser ?}}Pour mener à bien cette opération, les Communes du Bassin d’HUSSIGNY-GODBRANGE et VILLERS LA MONTAGNE ont signé une convention d’assistance avec le Centre d’Amélioration du Logement (C.A.L). Une équipe opérationnelle est à votre disposition :Lors des permanences tenues en mairie, se référer au plan joint.Vous pouvez également contacter le Chargé d’Opérations du C.A.L., Dominique GAUDARE, au :Centre d’Amélioration du Logement de Meurthe-et-Moselle12, rue de la Monnaie – BP.315 – 54006 NANCY CedexTél. 03 83 30 80 60Fax. 03 83 30 80 61 ou,la Mairie de votre commune.{{Il est important de noter qu’aucune aide ne peut être octroyée pour des travaux commencés.Dans tous les cas, les demandes de subventions sont à faire avant de réaliser les travaux.}}<br>{{{Dans un an : l’Euro !}}}Dans tous les pays européens ayant adopté la monnaie unique les Billets et Pièces en EURO seront rnis en circulation le 1er janvier 2002.L’introduction des pièces et billets en Euros nécessite en France le remplacement d’environ Un Milliard et Demi de Billets et de presque 10 Milliards de pièces en Francs. Les orientations nationales, validées par le Comité National de l’EURO du 11 Février 2000 prévoient plusieurs étapes pour l’introduction des pièces et billets en Euro :<br>{{Automne 2001 – Période de préparation Psychologique et Logistique :}}Cette phase est prioritairement consacrée à la mise en place anticipée des pièces et billets en EUROS dans le circuit bancaire et à l’adaptation des distributeurs automatiques de billets.L’objectif est de permettre dès le 1er Janvier 2002, une alimentation régulière des commerçants et du grand public en nouvelle monnaie.Elle vise également à alimenter, au préalable, les commerçants en fonds de caisse suffisants afin qu’ils puissent rendre systématiquement la monnaie en Euros à partir du 1er Janvier 2002 et contribuer ainsi à une mise en circulation rapide des espèces en Euros pour toutes les transactions commerciales courantes.Le grand public pourra lui aussi accéder, en avant première, à la nouvelle monnaie grâce aux « Porte-monnaie Euro » comprenant quarante pièces que l’on pourra se procurer contre la somme de Cent Francs durant les quinze derniers jours de 2001.<br>{{Du 1er janvier 2002 à la seconde quinzaine de Février 2002 :Une période de double circulation des pièces et des billets en Francs et en Euros.}}Cette période de six à huit semaines est la plus délicate du scénario, puisqu’elle verra l’introduction des billets et des pièces en Euros, puis le commencement du retrait des espèces en Francs.Pendant les dix premiers jours ouvrés de Janvier 2002 sera mis en circulation un volume important de pièces et de billets en Euros, afin d’assurer la fluidité des transactions dans la nouvelle monnaie.Toutes les coupures nécessaires seront mises en circulation pendant ces six à huit semaines en vue de préparer la suppression du cours légal du Franc qui interviendra dans la seconde quinzaine de février 2002.<br>{{Au delà de ces délais :Une phase parachevant la reprise des Francs.}}Une période complémentaire de quelques mois permettra aux particuliers d’échanger (notamment auprès des Etablissements de Crédit et de la Poste) les pièces et les billets en Francs qui leur resteraient.Les billets en Francs seront également échangeables pendant dix ans auprès de la Banque de Francs.Les pièces en francs seront échangeables pendant un an auprès de là Banque de France et du Trésor Public.<br>{{{Où achetez-vous ? Habitudes de consommation dans le Pays-Haut}}}L’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération du Pôle Européen de Développement (A.G.A.P.E.) dont nous sommes adhérent et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Meurthe et Moselle (C.C.I.) viennent de signer un partenariat pour la réalisation d’une Etude destinée à faire un état des lieux du commerce dans le Nord du Département et à mieux cerner les possibilités de son évolution future.La réflexion sera menée en prenant en compte le contexte de développement global du bassin de vie et dans la perspective des futurs schémas de développement commercial dont le décret d’application sera publié dans les mois à venir.L’enquête a été confiée au cabinet ISERCO et sera menée par voie de questionnaires postaux auprès de 2500 ménages.L’enquête devra permettre de déterminer les flux d’achats entre différentes zones, d’estimer le niveau de service, le poids du commerce traditionnel face à la grande distribution, l’importance des évasions commerciales vers la Moselle ou les Pays voisins, etc…Les premiers résultats devraient être disponibles en Février 2001.{(In : les Tablettes Lorraines)}<br>{{{Code l’Urbanisme : des nouveautés}}}Présentée par Jean-Claude GAYSSOT, la Loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbains) va rénover la Politique Urbaine en alliant pour la première fois les questions d’Urbanisme, d’Habitat et de Déplacements.Cette Loi SRU s’inscrit en continuité de la Loi d’orientation pour l’Aménagement et le Développement durable du Territoire de Juin 1999 en faisant promotion de la cohérence des Politiques Urbaines et Territoriales.Annoncés depuis longue date, les S.C.O.T. (Schémas de Cohérence Territoriale) qui vont remplacer les schémas directeurs (et anciens S.D.A.U.) et les P.L.U. (Plans Locaux d’Urbanisme) qui vont remplacer les P.O.S. vont devenir de véritables documents de planification.Les nouveaux documents d’urbanisme ont vocation à assurer l’application des grands équilibres de l’aménagement et concilier les besoins du développement économique, de l’habitat (notamment le logement social), la préservation des terres à vocation agricole et la protection de l’environnement.Nous en reparlerons.    Ecole Louis PERGAUD … Menace de fermeture<br>Zone Industrielle – ça bouge<br>Lettre Municipale n° 60 Janvier 2001          <br>  <hr>   <br>28 décembre 2000{{Journal Officiel de la République FrançaiseMinistère de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat}}  |{{Décret n° 2000-1277 du 26 décembre 2000 portant simplification de formalités administratives et suppression de la fiche d’état civil.}}<br>Le Premier ministre,<br>Vu le code civil;<br>Décrète :<br>Art. 2. – Dans les procédures administratives instruites par les administrations, services et établissements publics de l’Etat ou des collectivités territoriales, ou par les entreprises, caisses et organismes contrôlés par l’Etat, les usagers justifient, lorsqu’une disposition législative ou réglementaire l’exige, de leur identité, de leur état civil, de leur situation familiale ou de leur nationalité française par la présentation de l’original ou la production ou l’envoi d’une photocopie lisible du document figurant dans le tableau ci-dessous, en colonne A, qui les dispense de la production des documents figurant dans le même tableau, en colonne B.||Livret de famille régulièrement tenu à jour.| Extrait de l’acte de mariage des parents.<br>Copie de l’acte de décès des parents ou des enfants morts avant leur majorité.||Carte nationale d’identité en cours de validité.| Certificat de nationalité française.<br>|Carte d’ancien combattant ou<br>Carte d’invalide civil.| Extrait de l’acte de naissance du titulaire.|Une des pièces justificatives de la nationalité mentionnées aux articles 34 et 52 du décret n° 93-1362 du 30 décembre 1993.|     Extrait de l’acte de naissance du titulaire ou de ses enfants mineurs qui y sont mentionnés.  <br>{{{ Zone Industrielle – ça bouge}}}{{Société RECYTECNIC}}<br>La Société RECYTECNIC spécialisée dans le recyclage à froid de produits intégrant différents composants (Bidules de Bouchons de Champagne – Minerai de Tantale) s’est portée acquéreur du Bâtiment autrefois occupé par la Société JVC. Cette Société souhaite exploiter un process spécifique qu’elle a initié pour cette activité.Dix emplois seront créés sur ce site.De plus, dans le cadre de cette implantation il sera possible de préserver l’activité de la Société TRANS L, (Transports Autocar) la Société RECYTECNIC s’étant engagée à lui consentir un bail de longue durée… Il était important de maintenir sur la Zone de Villers cette activité transport qui emploie près de 50 salariés avec une extension projetée pour 2001-2002.C’est ainsi soixante emplois qui sont pérennisés sur la Zone de VILLERS LA MONTAGNE à la satisfaction de tous.<br>{{Société SMA}}<br>La Société Métallique Audunoise a été constituée en 1992 et résulte de la reprise de la Société WERGUET en liquidation.Avec l’appui de quatre salariés, elle s’est spécialisée dans les travaux de tôlerie fine de précision.Depuis ces années, la Société SMA n’a cessé de développer ses activités et pour prendre des parts de marché auprès des entreprises de renom (NORTON – ANDRIN – ARBED – LENOIR etc.) elle a engagé un programme d’investissements ambitieux (Parc de machines à commande numérique).Elle compte actuellement 18 salariés et envisage de poursuivre cette croissance par le biais d’un important contrat que lui propose le groupe NORTON pour la fabrication de machines destinées aux entreprises de Travaux Publics.Sa localisation actuelle sur le carreau de la Mine de REDANGE ne lui permettant pas de s’étendre, la Société a recherché des bâtiments disponibles et le Bâtiment Ex Perroquet Pâtissier situé en Zone Communale a répondu à ses attentes offrant 1800 m2 couverts et 1200 m2 répartis en étages. Pour l’atelier de Mécanique, la Société prévoit, cette année, de réaliser une extension de 800 m2 en conformité avec le POS de notre Commune.Ce projet favorisera la création de Dix Emplois supplémentaires sur trois ans<br>{{Bienvenue à ces Entreprises sur le site de Villers la Montagne !}}<br>{{{ Point Accueil Information Services}}}<br>
  • Lors de l’examen successif du plan gérontologique, puis du schéma départemental en faveur des personnes adultes handicapées, l’Assemblée Départementale a relevé la nécessité de renforcer l’efficacité des réponses apportées aux demandes et /ou aux besoins des personnes âgées et personnes adultes handicapées en développant deux axes :
  • {{L’animation territoriale de la Politique Départementale en faveur des personnes âgées et des personnes adultes handicapées.}}<br>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • |Copie ou extrait de l’acte de naissance revêtu de l’une des mentions prévues à l’article 28 du code civil.|Certificat de nationalité française.
  • Carte d’invalide de guerre ou<br>
  • Extrait de l’acte de naissance du titulaire.|
  • |Livret de famille régulièrement tenu à jour et revêtu de l’une des mentions prévues à l’article 28 du code civil pour le ou les titulaires du livret de famille et, le cas échéant, pour leurs enfants mineurs.| Certificat de nationalité française.|
  • Extrait de l’acte de naissance des parents ou des enfants.<br>
  • |A – Documents produits|B – Documents que les usagers sont dispensés de produire|
  • Art.1er – La fiche individuelle d’état civil et de nationalité française et la fiche familiale d’état civil sont supprimées.<br>
  • Vu le décret n°93-1362 du 30 décembre 1993 relatif aux déclarations de nationalité, aux décisions de naturalisations, de réintégration, de perte, de déchéance et de retrait de la nationalité française, modifié par le décret n°98-720 du 20 août 1998 ;|Le Conseil d’Etat (section de l’intérieur) entendu,<br>
  • Sur le rapport de la garde des sceaux, ministre de la justice, et du ministre de la fonction publique et de la réforme de l’Etat,<br>
  • {NCR : FPPA0000142D}<br>
  • </center>
  • <center>
  • Une photocopie lisible du Livret de Famille, de la Carte d’identité ou du Passeport fera désormais l’affaire sans qu’il soit nécessaire de la faire certifier conforme.<br>
  • Les Fiches d’Etat Civil (Individuelles et familiales) sont supprimées depuis le Jeudi 28 Décembre 2000 (date de parution au journal Officiel).
  • Suite au Décret n° 2000-1277 du 26 Décembre 2000 portant sur la simplification de formalités administratives,
  • {{{Simplification des formalités administratives}}}
  • Il est inacceptable que l’Académie nous oblige, chaque fois que les effectifs fluctuent d’une année sur l’autre, à « marchander » les postes d’enseignants pour nos écoles qui ont besoin avant tout, pour assurer un service public d’éducation de qualité, de stabilité et de confiance.<br>
  • L’ensemble des acteurs doit être mobilisé pour qu’une école de qualité soit un lieu d’innovation pédagogique et un facteur de vie. Il nous faut développer pour l’Ecole un partenariat dans lequel chacun (enseignant – parent – élu) intervient dans son domaine propre et gère la partie qui le concerne en fonction de ses compétences et avec ses responsabilités. C’est ce que nous essayons de faire à VILLERS LA MONTAGNE avec, avouons-le, un certain succès.
  • {{Ce sont malheureusement les enfants qui sont toujours les victimes…}}
  • Nous pensons réellement que cette menace se moque des quatre à la fois !<br>
  • – Peut-être des élèves qui sont au centre du problème et dont l’avenir d’Homme et de Femme se décide très souvent dès l’Ecole Primaire ?
  • – Peut-être des Parents d’Elèves qui assurent la défense des intérêts matériels mais aussi moraux des Elèves et participent activement à la gestion de l’Ecole ?
  • – Peut-être du Personnel Enseignant de notre Ecole qui, depuis cinq années maintenant constitue une Equipe Pédagogique éminente au fonctionnement exemplaire ?
  • – Peut-être des Elus que nous sommes qui, année après année, entreprennent des efforts soutenus pour doter les locaux scolaires d’équipements et de matériels adaptés et modernes ?
  • De qui se moque-t-on en effet en appliquant des mesures purement mathématiques et comptables dans nos écoles :
  • {{Ceci est insupportable !}}
  • Depuis la rentrée de 1996, plus aucune menace de fermeture n’était venue ternir l’horizon radieux du maintien des quatre classes à l’Ecole Louis Pergaud. Il a fallu cette année la perte de quelques élèves sur les prévisions d’effectifs de la rentrée 2001 pour que l’Inspection Académique menace une nouvelle fois de supprimer un poste d’enseignant dans notre Commune.
  • {{De qui se moque-t-on ?}}
  • {{{Ecole Louis PERGAUD … Menace de fermeture}}}
  • Point Accueil Information Services
  • Simplification des formalités administratives<br>
  • Contact n° 60 Janvier 2001
  • <hr>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • La création et le développement, selon un découpage départemental en 7 secteurs, de véritables réseaux locaux au sein desquels se retrouvent leurs interventions, des élus, des professionnels, des associations, des représentants d’usagers.
  • L’instauration au centre des réseaux de Points d’Accueil Informations Services (P.A.I.S), interlocuteurs de proximité pour les personnes âgées, les personnes adultes handicapées et leurs familles.Les Points d’Accueil Informations Services sont des lieux d’accueil, d’écoute, d’information, de rencontre des personnes âgées, des personnes adultes handicapées et de leurs familles.Le P.A.I.S. doit proposer à la fois une information sur les aides et prestations disponibles ainsi que, chaque fois que possible, les dossiers de demandes nécessaires à leur obtention et le cas échéant une aide au remplissage des dossiers. En cas d’impossibilité de renseigner directement la personne, le P.A.I.S. doit la réorienter de façon précise vers l’organisme compétent.Les P.A.I.S sont tenus par des animatrices recrutées dans le cadre des emplois jeunes à titre expérimental. Deux emplois jeunes sont prévus par secteur. Ils assurent leur mission sous la responsabilité du référent territorial. Ils travaillent dans un local mis à leur disposition mais aussi et surtout par téléphone, par déplacement dans des permanences décentralisées sur les Communes du secteur, voire au domicile des personnes.Les deux schémas suivants explicitent les politiques départementales en faveur des personnes âgées et des adultes handicapées :<br>{{P.A.I.S. de Longwy}}<br>Cantons de Herserange, Longuyon, Longwy, Mont saint Martin, VilleruptElu : Alain CASONI, Vice Président du Conseil GénéralRéférent Territorial du Secteur de Longwy :Animatrice Point Accueil Information Services : Sonia MARCHESE{{Adresse du P.A.I.S :}} T.A.M.S. de Longwy5, Rue Pierre Curie – 54400 Longwy     Contact n° 61 Mars 2000 ZAC de Nichefontaine – Modification du Plan d’Aménagement de Zone<br>              <hr>    <br><br>  <br>  <br><br>    <br><br>
  • Le périmètre de la Z.A.C. est découpé en deux zones afin d’entériner les spécificités de chacune d’entre elles :
  • {{a) le plan de zonage}}
  • {{3. Traduction du parti d’aménagement dans le PAZ :}}<br>
  • L’emprise au sol de la construction n’excédera pas 60% de la surface de la parcelle.<br>
  • Dans la zone ZB, autour de la place, la façade principale de la construction s’édifiera dans une bande comprise entre 3,50 m et 5 m de la limite des voies publiques ouvertes à la circulation. Dans le reste de la zone, les constructions respecteront un recul minimum de 5 mètres par rapport aux voies publiques ouvertes à la circulation (article 6).
  • Dans la zone. ZA, 2 places de stationnement seront requises pour les constructions à usage d’habitation dont une au moins à l’intérieur de la construction.
  • Une plus grande tolérance est également laissée pour les pentes de toiture dans les zones ZA. et ZB dont la valeur pourra osciller entre 20° et 50° (articles 11).
  • Le règlement des zones ZA et ZB devient moins contraignant concernant l’implantation des constructions à usage de garages ou annexes par rapport à la construction principale (3 mètres de reculs si elles ne sont pas accolées au lieu de 5 mètres) (articles 8).
  • {{2. Les dispositions réglementaires :}}<br>
  • Dans un souci de simplification, ces prescriptions sont assouplies et uniformisées ce qui a pour effet de supprimer l’existence du secteur ZAa pour lequel, en termes de stationnement, des règles plus souples étaient requises.<br>
  • Par ailleurs, le règlement de la zone ZA prévoit un nombre minimum de 3 places de stationnement par constructions à usage d’habitation dont 2 directement accessibles de la voirie publique sans empiéter sur l’accès garage.
  • Les articles relatifs au stationnement dans les zones ZA et ZB présentent des règles dimensionnelles qui se révèlent difficiles d’application et très contraignantes.
  • Cet objectif reste prioritaire tout en autorisant davantage de souplesse dans les règles de recul des constructions par rapport aux voies ouvertes à la circulation par l’instauration d’une bande d’implantation de façade comprise entre 3,50 m et 5 m de la limite des voies.<br>
  • Afin de bien structurer cet espace, des règles d’implantation des constructions très directives avaient été édictées pour favoriser l’édification de fronts bâtis homogènes et lui donner une connotation plus urbaine.
  • La zone centrale, identifiée par l’affectation ZB, constitue un « événement urbain » au sein de la ZAC du fait d’une morphologie particulière (constructions collectives ordonnées autour d’un vaste espace public) et d’une vocation pluri-fonctionnelle : habitat, commerces, services.
  • {{1. Traduction des objectifs d’aménagement :}}<br>
  • Le Conseil Municipal a donc décidé d’assouplir les dispositions de quelques articles du règlement de zone (RAZ) ce dernier se décomposant en deux zones ZA et ZB.<br>
  • Le règlement de la zone apparaît en effet assez contraignant sur certains points générant des difficultés d’application de la réglementation et de fortes contraintes en termes de construction.
  • Afin de permettre une poursuite cohérente du développement de la zone, quelques ajustements réglementaires sont nécessaires mais ces derniers ne remettent pas en caisse l’économie générale du plan.
  • Le PAZ de la ZAC de Nichefontaine a été approuvé par délibération du Conseil Municipal le 26 Mars 1999.
  • {{{Modification du PAZ de la ZAC de Nichefontaine  – Notice de présentation}}}
  • Venez nombreux exposer votre point de vue – merci -<br>
  • Soyez vigilants pour votre Avenir et celui de notre Commune.
  • Habitants de Villers la Montagne, ceci vous concerne !
  • A l’issue de l’Enquête, le Public pourra consulter en Mairie le rapport et les conclusions du Commissaire Enquêteur.
  • Copie du rapport du Commissaire enquêteur sera adressé à Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle et à Monsieur le Président du Tribunal Administratif de Nancy.
  • Le mardi 17 avril 2001 de 15h00 à 18h00
  • Le jeudi 15 mars 2001 de 9h00 à 12h00
  • Monsieur le Commissaire Enquêteur recevra en Mairie les :
  • du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.
  • Heures d’ouverture du Secrétariat de Mairie pour ce dossier :
  • Durant cette période, le dossier de réalisation de modificatif n°1 du PAZ sera mis à la disposition des personnes qui désirent en prendre connaissance et formuler leurs observations sur le registre d’enquête ouvert à cet effet ou à adresser par écrit au Commissaire enquêteur nommé par le Président du Tribunal Administratif de NANCY : Monsieur Claude LERAY, demeurant 16 Rue des Thermes à POUILLY (57420)
  • Cette enquête a fait l’objet de publications obligatoires dans les deux journaux régionaux et Monsieur le Maire, par arrêté n°2001/007 du 20 février 2001 a fixé la durée de l’enquête publique à un mois; du 15 Mars au 17 Avril 2001 inclus.
  • Dans sa séance du 2 Février 2001, le Conseil Municipal à l’unanimité a approuvé les modifications (adaptations mineures) à apporter au PAZ (Plan d’Aménagement de Zone) de la ZAC de NICHEFONTAINE dans le souci de simplifier l’application de certaines règles initiales de constructibilité sans remettre en cause la nature et les objectifs de trame urbaine fixée au dossier approuvé par délibération du 16 Juillet 1999. Le Conseil a autorisé le Maire à soumettre ce dossier à ENQUETE PUBLIQUE conformément aux dispositions légales.
  • {{{Enquête Publique}}}
  • Modification du PAZ de la ZAC de Nichefontaine
  • Lettre Municipale n° 61 Mars 2000
  • <br>
  • <br>
  • ZA : zone à vocation d’habitat
  • ZE : zone de centralité comprenant l’habitat et des équipements d’intérêt général.{{b) le règlement}}Pour chacune des zones préalablement déterminées un règlement en 15 articles a été rédigé. Ce règlement définit les modalités de construction.En ZA le règlement actuel et les constructions à usage d’habitat ou d’équipements publics.En ZB le règlement accepte le même type d’occupation et d’utilisation du sol avec une morphologie urbaine orientée vers de la construction collective.{{c) les annexes}}Le PAZ comprend, outre le rapport de présentation, le plan de zonage et le règlement, les pièces annexées prévues par le code de l’urbanisme.Les annexes techniques et sanitairesLe présent dossier ne comporte ni emplacement réservé, ni servitudes d’utilité publique. .<br>{{4. Le programme des équipements publics :}}<br>Le dossier de ZAC prévoit la réalisation de différents équipements publics. Ce programme fait l’objet d’un document spécifique détaillé auquel on pourra se référer.Dans ses grandes lignes, ce programme prévoit la réalisation des travaux suivants :
  • <br>
  • <br>
  • aménagement des voiries primaires et secondaires,
  • réalisation de places de stationnement,
  • réalisation des réseaux d’alimentation en eau potable, d’assainissement en système séparatif électrique et d’éclairage public, de téléphone et réseaux câblés.En matière d’alimentation en eau potable, la zone bénéficiera des mêmes sources d’approvisionnement que le reste de la commune (forage de la Potence et château d’eau de la zone industrielle).

Le réseau d’assainissement sera de type séparatif ; les eaux usées seront collectées dans les canalisations établies rue des Bords, rue de Nichefontaine, rue du Labour qui se rejoignent en aval du lotissement pour rallier la station d’épuration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact n° 2-01 Mars-Avril 2001

Lettre Municipale n° 2-01 Mars-Avril 2001

Résultats des élections municipales<br>

Election du Maire et des Adjoints<br>

Composition des commissions municipales<br>

Délégués au sein des organismes de coopération intercommunale et structures assimilées<br>

Membres élus au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)<br>

Délégations aux adjoints

 

 

 

{{{Résultats des élections municipales}}}

 

Le vote du 11 mars 2001 a confirmé l’élection des Conseillers Municipaux suivants au premier tour du scrutin et à la majorité absolue :

 

 

|Inscrits 😐 1049 |

|Votants 😐 706 |

|Exprimés 😐 672 |

|Majorité absolue 😐 337 |

 

 

|PIERRON Jean-Jacques| 630 |

|CAUSIER Gérard| 629 |

|GERARD Jean-Luc| 629 |

|PASCOLO Marie-Hélène| 626 |

|GENIN Claude| 624 |

|SPELTZ Chantal| 621 |

|ARNOULD Gérard| 617 |

|DECROIX Françoise| 614 |

|PEPIN Marie-France| 609 |

|ROBERT Jean| 596 |

|BOUDOT François| 595 |

|ELINSKI Jean-Luc| 588 |

|MULLER Robert| 581 |

|PORTEBOIS Jean-Claude| 571 |

|ALESSANDRINI Jacqueline| 565 |

 

 

<br>

<hr>

{{{Election du Maire et des Adjoints}}}

 

Vendredi 16 mars 2001 à 20h30 en Mairie, sous la Présidence de M. Robert MULLER doyen d’âge, le Conseil Municipal nouvellement élu a procédé à l’Election du Maire et des Adjoints.

 

Furent élus :

 

 

| Maire : | Monsieur Boudot François |

| 1er adjoint : | Monsieur Pierron Jean-Jacques |

| 2ème adjoint : | Monsieur Robert Jean |

| 3ème adjoint : | Monsieur Elinski Jean-Luc |

| 4ème adjoint : | Monsieur Arnould Gérard |

 

 

 

 

 

Monsieur le Maire, Messieurs les Adjoints, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux remercient chaleureusement les Electrices et les Electeurs de VILLERS LA MONTAGNE pour leur élection à la Fonction Municipale et pour ce témoignage essentiel de leur confiance.<br>

<hr>

{{{Composition des commissions municipales}}}

 

Le Conseil Municipal peut former, au cours de chaque séance, des commissions chargées d’étudier les questions soumises au Conseil soit par l’Administration, soit à l’initiative d’un de ses membres (Article L 2121-22 du CGCT).

 

Les commissions peuvent être :

 

  • Permanentes : c’est à dire se prolonger pendant toute la durée du Mandat du Conseil Municipal ( ce qui est le cas des onze commissions municipales)
  • Temporaires : c’est à dire limitées à une catégorie d’affaires et même à l’étude d’un seul dossier.<br>{{Commissions fixées par délibération du Conseil Municipal du 23 Mars 2001 :}}<br> |Finances : |Vice Président : Mr PIERRON Jean Jacques<br>|Travaux – Urbanisme – Logement : |Vice Président : Mr ROBERT Jean<br>| Sports : |Vice Président : Mr ELINSKI Jean Luc<br>| Ecoles : |Vice Président : Mr PIERRON Jean Jacques<br>| Fêtes et Cérémonies : |Vice Président : Monsieur PIERRON Jean Jacques<br>Messieurs GERARD Jean Luc, GENIN Claude, MULLER Robert, CAUSIER Gérard|Messieurs ARNOULD Gérard, ROBERT Jean, PORTEBOIS Jean-Claude|Madame SPELTZ Chantal<br>| Affaires Culturelles : |Vice Président : |Monsieur ARNOULD Gérard<br>Monsieur MULLER Robert|Madame PEPIN Marie France<br>| Eau : |Vice Président : Monsieur ARNOULD Gérard<br>|Circulation Sécurité : |Vice Président : Monsieur ARNOULD Gérard<br> <br><hr>   <br>  <br>  <br>  <br>  <br>  <br> <br>  <br>  <br>  <br>  <br>  <hr>     <hr>        <br>          Contact n° 102 Avril 2001{{{Budgets 2001}}}{{La Commune est autonome.}}Ses élus disposent du pouvoir en ce qui concerne les moyens financiers qu’ils mettent en oeuvre pour la gérer, pour faire fonctionner ses services, pour doter la population des équipements qui lui sont nécessaires.La mise au point, puis le vote et enfin l’exécution des Budgets priment donc sur toutes les autres délibérations car rien ne peut être entrepris sans moyens financiers.La gestion financière de la Commune ne doit pas se faire au coup par coup : chaque budget constitue une partie des moyens utiles au programme de six ans sur lequel le Conseil Municipal a été élu … D’autre part, entre la conception d’un projet et sa réalisation, trois années au moins sont nécessaires.Qu’il s’agisse d’une Entreprise, d’un Commerce ou d’une Commune, il est indispensable de s’interroger sur ce que seront les charges et les ressources de l’année et de le faire (conformément à la loi) avec méthode. Les quatre règles qui caractérisent la comptabilité communale répondent à cet impératif :<br>{{Règle de l’Annualité :}}L’exercice budgétaire correspond à une année civile du 1er janvier au 31 décembre (période prolongée pour le fonctionnement au 31 janvier de l’année n+l mais arrêté au 31 décembre pour l’investissement).{{Règle de l’Antériorité :}}Le budget devrait être voté avant le 1er janvier mais un certain nombre de difficultés faisant obstacle (informations comptables préalables) il doit l’être pour le 30 mars dernier délai (15 avril lors du renouvellement des Conseils Municipaux).{{Règle de l’Universalité :}}Le Budget doit comprendre la totalité des opérations dépenses – recettes.{{Règle de l’Unité :}}Les dépenses et les recettes doivent être portées sur un document unique.<br>Pour notre Commune, les budgets ont été votés à l’unanimité par le Conseil Municipal nouvellement élu dans sa séance du 13 avril 2001 :
  • <br>
  • <br>
  • Conseillère municipale déléguée aux Activités culturelles.
  • {{Mme SPELTZ Chantal :}}
  • Conseiller municipal délégué à l’informatique et à internet.
  • {{M. GERARD Jean-Luc :}}
  • Conseiller Municipal délégué à la sécurité des installations et des Bâtiments Communaux.
  • {{M. GENIN Claude :}}
  • {{Ont reçu délégation spéciale :}}
  • Toujours en vertu de l’article précité du CGCT, le Maire peut déléguer une partie de ses fonctions à des membres du Conseil Municipal. Il n’est pas tenu de suivre l’ordre du tableau des Conseillers.<br>
  • Mr Gérard ARNOULD – Service Public de l’Eau (Régie Communale Réseaux et distribution aux abonnés – Travaux et fournitures concernant ce service) – Affaires culturelles et vie associative – Circulation routière sur le domaine public et privé de la commune et sécurité s’y rapportant.
  • Mr Jean Luc ELINSKI – Sports et activités sportives – Conservation des Installations et matériels sportifs – Environnement et cadre de vie
  • Mr Jean ROBERT – Urbanisme Travaux Communaux et Logements – Conservation du Patrimoine Bâti Communal et inventaire des Biens communaux – Conservation des installations et matériels techniques Communaux – Organisation et coordination du Travail des Agents Techniques du Personnel Communal
  • Mr Jean Jacques PIERRON – Finances Communales et Budgets – Affaires scolaires – Fêtes et Cérémonies
  • (Arrêtés n° 19-20-21-22 du 23 mars 2001)
  • Ont reçu délégation pour les fonctions suivantes :
  • Le Maire est seul chargé de l’Administration, mais il peut, sous sa surveillance et sa responsabilité, déléguer par arrêté, une partie de ses fonctions à un ou plusieurs de ses adjoints et, en l’absence ou en cas d’empêchement des Adjoints, à des membres du Conseil Municipal (Article L 2122-18 du Code Général des Collectivités Territoriales)
  • {{{Délégations aux adjoints}}}
  • Madame ALESSANDRINI Jacqueline<br>
  • Madame DECROIX Françoise
  • Madame PEPIN Marie France
  • Madame PASCOLO Marie Hélène
  • Monsieur le Maire est Président de Droit du CCAS
  • {{{Membres élus au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)}}}
  • Mr PORTEBOIS Jean Claude<br>
  • Mme PEPIN Marie France
  • {{ASSOCIATION FIL BLEU :}}
  • Suppléant Mr ROBERT Jean<br>
  • Titulaire   Mr BOUDOT François
  • {{SYNDICAT MIXTE INDUSTRIEL :}}
  • Mr ARNOULD Gérard<br>
  • Mme SPELTZ Chantal
  • {{ASSOCIATION J’AIME LE CINEMA :}}
  • Mme SPELTZ Chantal<br>
  • Mme PASCOLO Marie Hélène
  • {{SIVU CHENIL DE MOINEVILLE :}}
  • Mr MULLER Robert<br>
  • Mr ELINSKI Jean Luc
  • {{AMONFERLOR (Association Mémoire Ouvrière des Mines de Fer de Lorraine :}}
  • Mr GERARD Jean Luc<br>
  • {{SDE – 54 – (Syndicat Départemental d’Electricité) :}}
  • Suppléant Mr ROBERT Jean<br>
  • Titulaire   Mr BOUDOT François
  • {{AGAPE (Agence d’Urbanisme de l’Agglomération du Pôle Européen de Développement) :}}
  • Mr ARNOULD Gérard<br>
  • Mr BOUDOT François
  • {{SITRAL (Syndicat   Intercommunal des transports collectifs du Bassin de Longwy) :}}
  • Suppléants Mr MULLER Robert – Mme PASCOLO Marie-Hélène<br>
  • Titulaires  Mr ARNOULD Gérard – Mr ELINSKI Jean Luc
  • {{SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE LA BASE DE LOISIRS DE MOULAINE : }}
  • Mr ROBERT Jean<br>
  • Mr BOUDOT François
  • {{SIAAL (Syndicat Intercommunal d’Assainissement de l’Agglomération Longwy) :}}
  • Mme DECROIX Françoise<br>
  • Mr PIERRON Jean Jacques
  • {{SYNDICAT SCOLAIRE DE REHON :}}
  • Mme SPELTZ Chantal<br>
  • Mr ELINSKI Jean Luc
  • {{SICOM (Syndicat Intercommunal de Collecte des Ordures ménagères) :}}
  • {{{Délégués au sein des organismes de coopération intercommunale et structures assimilées}}}
  • Monsieur Le Maire est Président de Droit de toutes les Commissions.<br>
  • Messieurs CAUSIER Gérard, PORTEBOIS Jean Claude, GERARD Jean Luc, ROBERT Jean|
  • Messieurs PORTEBOIS Jean Claude, CAUSIER Gérard, ROBERT Jean, ELINSKI Jean Luc.|
  • Messieurs GERARD Jean Luc, ELINSKI Jean Luc, ARNOULD Gérard|
  • | Environnement : |Vice Président : Monsieur PORTEBOIS Jean Claude<br>
  • Mesdames PASCOLO Marie-Hélène, SPELTZ Chantal, ALESSANDRINI Jacqueline, DECROIX Françoise<br>
  • Messieurs ELINSKI Jean Luc, GERARD Jean Luc|
  • | Information Communication : |Vice Présidente : Mme PASCOLO Marie-Hélène<br>
  • | Bois – Terrains – Chemins : |Vice Président : Monsieur CAUZIER Gérard<br>
  • Mesdames DEGROIX Françoise, SPELTZ Chantal, ALESSANDRINI Jacqueline,<br>
  • Mesdames DECROIX Françoise, ALESSANDRINI Jacqueline, PASCOLO Marie-Hélène, PEPIN Marie France|
  • Messieurs PIERRON Jean Jacques, GERARD Jean Luc, PORTEBOIS Jean Claude|
  • Messieurs CAUSIER Gérard, ELINSKI Jean Luc, PORTEBOIS Jean Claude, GERARD Jean Luc, ARNOULD Gérard.|
  •  (Tous les Conseillers Municipaux) |
  • <br>
  • <br>
  • Comptes Administratifs 2000 – Commune et Eau
  • Comptes de Gestion du Percepteur 2000
  • Budgets Primitifs 2001 Commune et Eau<br>{{{Conseil Municipal du 13 avril 2001}}}{{Compte administratif :}}Sous la Présidence de Monsieur Jean Jacques PIERRON, Premier Adjoint au Maire, responsable de la Commission des Finances, le Compte administratif 2000 a été débattu et approuvé à l’unanimité ( le Maire s’étant retiré de la Salle du Conseil conformément à la Loi).| CA 2000 | Dépenses de Fonctionnement | 9.203.298,62 Frs || | Dépenses d’investissement | 6.892.168,14 Frs || |Excédent de l’Exercice | 1.354.527,66 Frs | <br>  <br> | Taxe foncier bâti | 5,66 % || Taxe professionnelle | 6,41 % | <br> <br> | Recettes et dépenses d’investissement | 12.583.308,94 Francs | <br><br>   {{{Subventions Associations 2001}}}  |<hr>{{Subventions aux associations communales :}}<hr>|<hr>2000<hr>|<hr>2001<hr>||Tennis Club TCVM 😐  36.000,00| 40.000,00|00 €||Club de l’Amitié 😐  7.000,00| 7.500,00|00 €||+ Fête du 08 Mai 😐  11.460,00| 11.500,00|00 €||Foot Loisirs 😐  | 2.000,00|00 €||CCAS 😐  50.000,00|00 €| 50.000,00|00 €||Sport Adapté 😐  6.500,00|00 €| 8.000,00|00 €||École maternelle 😐  10.000,00|00 €| 13.000,00|00 €||Décorés du Travail 😐  1.000,00|00 €| 1.000,00|00 €||Animation 2000 😐  50.000,00|  ||<hr>{{Subventions aux associations extérieures :}}<hr>|<hr>2000<hr>|<hr>2001<hr>||Lutte contre Myopathie 😐  500,00|  ||Association des greffés de 54 😐  400,00| 500,00|00 €||Association Valentin Hauy 😐  600,00| 600,00|00 €||Association Médaillés Militaires 😐  400,00| 1.000,00|00 €||AEIM Chénières 😐  800,00| 800,00|00 €||FN Accidents du travail 😐  400,00| 500,00|00 €||École de Musique de Lorraine (par enfant) 😐  800,00| 800,00|00 €||Association Elsheimer 54 😐  500,00| 500,00|00 €||Association des Maires (Formation) 😐  1.358,00|  ||Adapa 😐  1.000,00|00 €| 2.000,00|00 €||CNAS 😐  9.731.67| 7.937,00|00 €||CAUE 😐  1.000,00| 1.000,00|00 €||Ligue Droits de l’Homme 😐  | 500,00|00 €||Partages Littéraires 😐  | 500,00|00 €||Asso pour le Camp de Thil 😐  | 500,00|00 €||Radio Aria 😐  600,00|  |  <br>{{{Fête Patronale de la Pentecôte}}}La Fête Patronale se tiendra les 2-3 et 4 juin prochains sur la Place de la Salle Polyvalente avec comme d’habitude : manèges enfantins, scooter, tir, jeux de quilles.L’inauguration se fera le samedi 2 juin à 17h00 suivi d’un vin d’honneur à la Salle Polyvalente.<br>{{{Bal de la Fête}}}Organisé par le Club de l’amitié et les ACPG, la soirée dansante sera animée, de 21h00 à 3h00, le 3 juin par l’orchestre Beppy Zavatiero.<br>{{{Fête des Ecoles}}}La traditionnelle fête des écoles organisée par les enseignants des Ecoles Primaire et Maternelle ainsi que les Parents d’élèves aura lieu le samedi 23 juin 2001.Au programme :
  • <hr>
  • <hr>
  • <hr>
  • |Cercle généalogique 😐  500,00|  |
  • |Pays Haut Initiative 😐  | 2.000,00|00 €|
  • |ARL Handisport 😐  | 500,00|00 €|
  • |Paralysés de France 😐  | 500,00|00 €|
  • |Croix Bleue Longwy 😐  | 500,00|00 €|
  • |Donneurs de Sang 😐  500,00| 500,00|00 €|
  • |Association Patrimoine Longwy 😐  700,00|  |
  • |Aides Familiales à Domicile 😐  1.000,00|00 €| 1.000,00|00 €|
  • |Association des Maires (Adhésion) 😐  2.240.70|  |
  • |École de Musique du FEP (par enfant) 😐  220,00| 220,00|00 €|
  • |Association des Insuffisants Rénaux 😐  400,00| 500,00|00 €|
  • |ILGC 😐  2.500,00| 3.000,00|00 €|
  • |CAPAD 😐  500,00| 500,00|00 €|
  • |Fédération Déportés 😐  600,00| 600,00|00 €|
  • |Ligue contre le cancer 😐  400,00| 500,00|00 €|
  • |SOS Mucoviscidose 😐  | 500,00|00 €|
  • |Étrier de Morfontaine 😐  1.000,00| 1.000,00|00 €|
  • |Petits cartables 😐  7.000,00|00 €|  |
  • |Ass. sportive Peugeot 😐  | 2.000,00|00 €|
  • |Association RN52 😐  2.000,00|00 €| 2.500,00|00 €|
  • |École Louis Pergaud 😐  5.000,00|00 €| 10.000,00|00 €|
  • |Comité de Gestion du Personnel 😐  18.900,00|00 €| 20.800,00|00 €|
  • |Escrime 😐  5.000,00|00 €|  5.000,00|00 €|
  • |Association Patrimoine 😐  8.000,00| 12.000,00|00 €|
  • |ACPG 😐  5.000,00| 6.700,00|00 €|
  • |ESVM 😐  54.000,00| 56.160,00|00 €|
  • |Foyer d’Éducation Populaire 😐  54.470,00| 54.470,00|00 €|
  • <br>
  • <hr>
  • Tous les documents budgétaires sont consultables en Mairie sur simple demande.
  • Le compte de Gestion du Percepteur, le Compte Administratif 2000 et le Budget de l’Eau ont également été approuvés.
  • {{Budget de l’Eau 2001 :}}
  • Conformément aux dispositions de l’article L2313-1 de CGCT toute personne peut venir prendre connaissance des documents budgétaires en Mairie. Par ailleurs toute personne physique ou morale désireuse de se faire communiquer copie des Budgets ou des comptes de la commune peut l’obtenir, à ses frais, aussi bien du Maire que des Services Extérieurs de l’Etat.<br>
  • <br>
  • | Recettes et dépenses de Fonctionnement | 15.409.416,66 Francs |
  • Le produit fiscal de notre Commune étant de 11.039.777 Francs ( Recettes des quatre taxes locales) le Budget Primitif 2001 se décompose en (budget équilibré) :<br>
  • {{Budget primitif 2001 :}}
  • <br>
  • | Taxe foncier non bâti | 11,02 % |
  • | Taxe d’habitation | 3,83 % |
  • Réaffirmant sa volonté de fiscalité légère pour les ménages et pour les Entreprises, le Conseil Municipal s’est prononcé à l’unanimité pour le maintien des quatre taxes locales à leur niveau identique depuis l’année 1989 soit :<br>
  • Le Conseil Municipal détermine le produit fiscal global nécessaire à l’équilibre de son Budget (Produit attendu des quatre taxes). Il vote les taux d’imposition correspondant à ce produit en fonction du montant des bases imposables de chaque taxe transmis par les Services Fiscaux (document 1259MI).
  • {{Taxes locales :}}
  • <br>
  • | |Recettes d’investissement | 2.980.323,02 Frs |
  • | | Recettes de Fonctionnement | 14.469.671.40 Frs |
  • <hr>
  • Exposition (Art et sentiments)
  • Jeux et chants
  • Concours de lâcher de ballons
  • Tombola
  • Barbecue – Buvette à midi <br><hr> <hr>   <hr>  <br> <br>  <br> <br> <br>   <br>  – 250 francs par mois sur présentation de la carte d’actualisation ASSEDIC
  • – Ticket de bus sur présentation de recherches d’emploi (1 carnet par semaine)
  • Demandeurs d’emploi de moins de 25 ans et non indemnisés :
  • {{Demandeurs d’emploi :}}
  • Par groupe de deux, après s’être annoncés, les membres du CCAS se rendront deux fois dans l’année chez ces personnes et espèrent ainsi maintenir les liens et les contacts qui les unissaient auparavant à la vie du Village.<br>
  • Le CCAS a décidé de faire des visites amicales aux anciens de la Commune qui pour des raisons de santé ne peuvent pratiquement plus sortir de chez eux.
  • Cette action menée depuis de nombreuses années est appréciée, 10 groupes de visite fonctionnent. Si vous vous sentez intéressés par cette action contactez Madame PASCOLO Marie Hélène tél. 03 82 44 01 38.
  • {{Visite aux malades :}}
  • Le CCAS prend en charge, dans la limite de 50 m3 par habitant, la facture annuelle de l’eau (eau + assainissement) pour les personnes dont le revenu est inférieur ou égal à : 4200 Frs pour les personnes seules et 6.300 Frs pour les couples.<br>
  • {{Facture d’eau :}}
  • Mise à disposition du matériel de télé assistance (transmetteur et médaillon) par « Présence Verte ». Prise en charge par le CCAS de 50 % des tarifs de location – installation et abonnement mensuel (Tarifs : installation 400 Frs – Abonnement mensuel 183 Frs pour les bénéficiaires du régime agricole et 215 Francs pour les personnes relevant du régime général).<br>
  • {{Télé Alarme – Présence verte :}}
  • Participation du CCAS à 50 % pour les faibles revenus.<br>
  • Aides aux personnes âgées ou handicapées proposées par « LONGWY SERVICE PLUS » A votre écoute 7 jours sur 7 jours 24 heures sur 24 heures. Pour tous vos besoins (aller chercher vos médicaments, accompagnement chez le médecin, courses en grandes surfaces, préparation de repas, promenade …) tarif forfaitaire de 60 francs
  • {{Service plus :}}
  • Aux personnes de + de 65 ans et aux personnes sortant d’hospitalisation (sans conditions de ressources), sur présentation de la facture, participation du CCAS de 10 francs par repas, repas fourni par AVENANCE RESTAURATION à Mont Saint Martin. Renseignez-vous au … 03-82-25-30-38 (Plat garni 28.65 Frs – Menu complet 49 Francs)<br>
  • {{Repas à domicile :}}
  • Un bon de chauffage annuel d’une valeur de 1000 Francs est alloué aux personnes seules dont le revenu ne dépasse pas 4.200 Francs par mois et aux couples qui ont un revenu égal ou inférieur à 6.300 Francs.<br>
  • {{Chauffage :}}
  • {{{Information CCAS (Centre communal d’Action Sociale)}}}
  • Le passage de « l’Opération Planète » (collecte de produis chimiques – peintures – vernis etc …) est prévu le mardi 19 Juin 2001. Rendez-vous devant la Mairie.<br>
  • En raison du lundi 4 juin férié (jour de la Pentecôte), la collecte des ordures ménagères se fera le samedi 2 Juin au matin.
  • Le Ramassage des Objets encombrants est fixé au vendredi 1er juin 2001. Il est indispensable de les sortir la veille au soir.
  • {{{Divers}}}
  • Les inscriptions à l’Ecole Elémentaire Louis Pergaud pour la rentrée 2001 se feront le Jeudi 31 Mai à partir de 16 heures 45 jusqu’à 18 heures. Se munir du Carnet de Santé et d’une photocopie du livret de famille.<br>
  • {{{Inscriptions école Louis Pergaud}}}
  • Venez nombreux …<br>
  • <br>
  • 250 francs à l’occasion des Fêtes de Noël et de Pâques.<br> Madame PASCOLO Marie Hélène, Conseillère Municipale et Vice Présidente du CCAS assurera une permanence en Mairie tous les jeudis de 10h00 à 12h00.N’hésitez pas à la contacter …       n° 103AGAPE<br>Samedi 14 juillet 2001Mai-Juin 2001{{{Conseil Municipal : ZAC de Nichefontaine}}}{{Délibération du 15 juin 2001 :}}<br>{{Modification n°1 du Plan d’Aménagement de Zone – Bilan de la concertation – Approbation des modifications.}}Dans sa séance du 2 février 2001, le Conseil Municipal a approuvé les modifications (adaptations mineures) à apporter au Plan déménagement de Zone (PAZ) de la ZAC de Nichefontaine dans le souci de simplifier l’application de certaines règles initiales de constructibilité sans remettre en cause la nature et les objectifs de la trame urbaine fixée aux dossiers approuvés de création puis d’aménagement.Le Conseil Municipal a décidé de soumettre ce dossier de Modification n°1 du PAZ à Enquête Publique.Cette enquête a fait l’objet des publications obligatoires dans les journaux et par arrêté no 2001/007 du 20 février 2001, Monsieur le Maire a fixé la durée de l’enquête publique du 15 Mars au 17 Avril 2001.CONSIDERANT
  • <br>
  • Concours des Maisons Fleuries<br>
  • Conseil Municipal : ZAC de Nichefontaine<br>
  • <br>
  • Qu’au cours de l’enquête publique, aucune observation n’a été portée au registre d’enquête et aucun intervenant n’est venu prendre connaissance du dossier,
  • Que le projet de Modification n°1 du PAZ tel qu’il est présenté à l’Assemblée délibérante est prêt à être approuvé conformément aux articles L311-4 et R311-13 du Code de l’Urbanisme,VU le Rapport du Commissaire Enquêteur, ses conclusions et son avis favorable sur ce dossier,<br>{{Le Conseil Municipal après en avoir délibéré :}}DECLARE le bilan de la concertation avec le public favorable au projet de modification du PAZ de la ZAC de Nichefontaine.APPROUVE à l’unanimité la modification n°1 du PAZ de la ZAC de Nichefontaine.CHARGE le Maire des Mesures de Publicité par affichage en Mairie, de tenir le dossier à la disposition du Public et de le transmettre à Monsieur le Préfet avec la délibération.<br>{{{AGAPE}}}{{Agence d’Urbanisme de l’Agglomération du Pôle Européen de Développement}}<br>L’Association a pour but d’assurer l’étude et la mise en oeuvre des politiques de l’urbanisme et du logement dans les communes adhérentes et de constituer un lieu de concertation et de débat entre tous les acteurs publics et privés concernés par ce sujet.Elle assure la réalisation ou le suivi des programmes d’études pouvant concourir au développement et à l’aménagement de l’agglomération.Elle est habilitée à entreprendre toutes études ou actions dans le but de proposer ou d’éclairer les choix des collectivités, locales ou territoriales membres de l’association.Elle peut étendre son périmètre d’investigation en fonction de ses besoins d’analyses au-delà des limites des communes adhérentes.Elle peut procéder à des études à la demande et pour le compte des collectivités locales, d’administrations ou de services publics ou privés non adhérents de l’association sous forme de prestations de services.L’Agence d’Urbanisme s’inscrit dans la continuité des actions et études menées par l’Observatoire de l’Urbanisme créé en 1992 en conservant un positionnement institutionnel identique.Ainsi, les périmètres institutionnels comme les périmètres d’investigation relèvent tout autant du champ des problématiques transfrontalières que de logiques plus strictement nationales, seules ces dernières s’exerçant dans le cadre de réparations de compétences juridiquement définies en l’état actuel du droit européen.<br>{{Trois périmètres institutionnels}} sont identifiés comme constituant le noyau dur de l’Agence d’Urbanisme :
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • Le périmètre du District de l’Agglomération de Longwy regroupant 17 communes et 54.000 habitants sur 126 km2.
  • Le périmètre du Siafiva regroupant autour de Villerupt cinq communes et 19.000 habitants sur 34 km2.
  • Le périmètre du Syndicat Mixte d’Etude et de Programmation du Schéma Directeur de Longwy regroupant 27 communes côté français (214 km2 et 74.400 habitants) dont Villers la Montagne.<br>{{{Concours des Maisons Fleuries}}}{{Règlement année 2001 :}} <br>{{Art 1 :}}Le concours a pour but de récompenser les meilleures actions individuelles d’embellissement par le fleurissement de sa maison (balcon, façade, jardin, commerce) contribuant à l’amélioration de l’image de marque de la commune de Villers la Montagne.{{Art 2 :}}L’organisateur responsable est la Commune de Villers la Montagne.{{Art 3 :}}Sont admis à concourir: les particuliers et les commerçants de la commune de Villers la Montagne qui auront rempli le formulaire d’inscription figurant dans « CONTACT » et qui l’auront déposé en Mairie avant le 11 août 2001.{{Art 4 :}}L’organisateur confirme l’enregistrement des candidatures par un courrier individuel.{{Art 5 :}}
  • Les catégories : toutes doivent être visibles de la rue.
  • <br>
  • <hr>
  • Catégorie 1 : Balcons fleuris (ex : appartements).
  • Catégorie 2 : Façades fleuries sans jardinet devant ou aux abords (ex: fenêtres et murs).
  • Catégorie 3 : Façades fleuries avec jardinet devant ou aux abords. (ex: maisons jardins).
  • Catégorie 4 : Commerces fleuris.{{Art 6 :}}Jury et récompenses : le Président de la Commission Environnement s’entoure d’un jury de son choix composé de membres du Conseil Municipal et de professionnels en horticulture. Ce jury établit le palmarès qui comporte au plus 5 lauréats par catégorie. Les prix et diplômes communaux seront remis par la Municipalité lors d’une réception organisée par la Commune la deuxième quinzaine du mois d’octobre.{{Art 7 :}}Le Palmarès du Concours paraîtra dans « CONTACT » à l’issue de la remise des récompenses.{{Art 8 :}}La Commune de Villers la Montagne se réserve le droit de modifier le règlement.{{Art 9 :}}Si un(e) participant(e) remporte le 1er prix dans la même catégorie deux années successives, il sera hors concours la troisième année. L’année suivante, ses talents pourront être de nouveau récompensés.{{Art 10 :}}Les personnes qui s’inscrivent au concours communal des maisons fleuries acceptent sans réserves le présent règlement, ainsi que les décisions prises par le Jury.<br>    {{Bulletin d’Inscription :}}<br>Mme, Mr . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    <br>{{{Samedi 14 juillet 2001}}}Le programme des manifestations organisées par la Municipalité avec le concours des Associations pour la commémoration de la Fête Nationale est le suivant :<br> |{{11h15}}| Rassemblement devant la Mairie||{{11h45}}| Vin d’honneur à la Salle Polyvalente||{{19h00}}| Parking Salle des Sports : restauration et buvette.|Bal gratuit à la Salle des Sports animé par l’orchestre Beppy Zavattiero.|        Villers la Montagne « Le refuge des saisons »<br>  {{{Villers la Montagne « Le refuge des saisons »}}}{{Commission des Affaires Culturelles :}}<br>Le livre historique sur Villers la Montagne tant attendu vient de sortir des presses d’imprimerie.Il est dès aujourd’hui disponible et mis en vente au Secrétariat de Mairie au tarif préférentiel de 300,00 Francs.C’est un livre d’une qualité bibliographique imposante et remarquable qui trouvera une place de choix dans tous les foyers de la Commune et chez tous les amateurs d’histoire locale.Olivier CORTESI, Historien local, Directeur de l’édition et Auteur de l’ouvrage dédicacera son livre en Mairie le Mercredi 13 juin de 17 à 19 heures.Venez nombreux faire connaissance  de l’auteur et de son œuvre.<br>{{{VILLERS à la redécouverte de son histoire !}}}{{Un livre de collection vient de paraître :}}<br>C’est un travail considérable et inédit, de près d’une année de recherche, que vient d’aboutir Olivier CORTESI, historien universitaire et directeur des éditions Cœur d’Occident éditions. Il s’est en effet, avec le soutien de la municipalité et l’aide et la participation de bonnes volontés locales, plus que penché, imprégné de l’histoire de Villers-la-Montagne, autant dire « notre histoire ! »Il retrace sur 280 pages – et d’une illustration riche à l’appui (papier glacé, grand format) – les grandes heures de ce qui nous semble bien loin parfois. On pourra tout d’abord y découvrir le Villers des origines : celui qui fait rêver plus qu’il ne dévoile, puisque l’auteur est un spécialiste qui vérifie toutes les sources historiques (archéologiques, archivistiques,   … ) et ne s’accorde que très peu le loisir de spéculer sur les mythes où l’amateurisme. Ce qui est sûr, c’est que notre sujet existe déjà dans la basse antiquité gallo-romaine puisqu’au IIIe siècle de notre ère, le territoire est occupé par deux exploitations agricoles : les villae.<br>C’est aussi le Villers médiéval : Ville ad Montem dont l’histoire à partir du XIIe siècle commence à lever le voile de l’imaginaire pour passer dans l’ère du concret. Au temps des seigneurs, notre commune était déjà un bourg important qui révélait nombre de pratiques et de coutumes qui peuvent nous paraître aujourd’hui obscures, mais qui reflétait alors un système sociétaire basé sur le rang établi par la hiérarchie féodale. Dans les chartes éparpillées dans les différents centres d’archives qu’a visité personnellement l’auteur (Nancy, St-Julien-les-Metz, Bar-le-Duc, Trèves, Luxembourg-ville, Arlon, … ) on retrouve pour la première fois attestée, Villers en 926.Ravagé par les luttes intestines entre les seigneurs locaux, il appartiendra bientôt au Duc de Lorraine de prendre en main les « gens de Villers ». Plus tard au XVe siècle au travers des épidémies et autres maladies endémiques véhiculées par les troupes de passage, nos prédécesseurs vont construire en pierre et en torchis ce qui perdurait en bois, quant aux habitations et équipements économiques. Ainsi du XIIIe au début du XVIIe siècle, le four banal, les granges, mais aussi les maisons d’officiers, le cimetière et les croix de peste vont être érigés de manière concentrique autour de l’église romane, alors parée de magnifiques fresques polychromes.<br>Mais très vite l’invasion française durant la guerre de Trente Ans, va venir ruiner l’équilibre local durement acquis. On estime alors qu’au moins un lorrain sur trois serait mort entre 1633 et 1648 : c’est une véritable entreprise de colonisation orchestrée par le roi de France.En outre si le siècle des lumières apporte localement calamité et famine, il annoncera aussi les grandes heures de Villers-la-Montagne. En effet, devenu en importance, second bourg du Pays-Haut après Longwy, le statut de prévôté, puis à partir de 1751 de bailliage apportera richesse, reconnaissance et prospérité au nouveau Villers, qui après la pacification par la France se reconstruira sur un plan original, en double rue, tout du long de la RN 18 en direction de Chénières. Ceci explique pourquoi entre autres notre église se retrouve aujourd’hui excentrée.<br>L’ancien Régime n’est bientôt plus qu’un souvenir lorsqu’en 1814 la commune entame une politique de travaux et de dotations en équipements divers. La fontaine est restaurée, les chaumes disparaissent des toitures, les trottoirs fleurissent et il faudra attendre les années 1920 pour rencontrer la fée électricité. La vie s’organise par familles ; les hommes étant exploitants agricoles, commerçants, journaliers ou ouvriers aux industries nouvelles. Les « Magins » travaillent de si belle manière qu’ils exportent par des entreprises familiales, leur savoir-faire à l’étranger (Belgique, Hollande, … ).Mais ce livre c’est aussi la vie de tous les jours, simple, joyeuse, aux couleurs du quotidien. On y retrace les événements populaires, les anecdotes et l’aspect pittoresque de ce qu’a pu être Villers hier : bourg campagnard, cité administrative, village de commerçants et commune dortoir pour les ouvriers des usines des vallées, et enfin aujourd’hui village tranquille, dynamique et pittoresque de 1323 habitants, recelant plus d’un charme au détour d’une rue ou à l’ombre du Tilleul rue Gaston Dupuis.<br>Ce livre est un magnifique ouvrage de collection, richement illustré, qui de l’école à l’église, et des origines lointaines à la zone industrielle, en passant par le patois traditionnel et les épisodes malheureux de 1914 et 1940, saura ravir le plus désintéressé des Magins.Il y a une réelle fierté à découvrir un document extrêmement riche et fourni, qui nous fera aller de surprise en surprise quant à l’extraordinaire passé de notre village : Villers-la-Montagne. Rendant hommage à ceux qui ne sont plus, aux anciens et à de nombreuses familles qui sauront y retrouver un parent en photo ou un nom, le livre que vient d’écrire Olivier Cortesi « Villers-la-Montagne, le refuge des saisons », témoigne superbement d’une volonté de redécouvrir les gloires passées de notre commune.<br>C’est ainsi avec un sentiment sincère que nous vous le présentons et proposons aujourd’hui en Mairie …<br>{Olivier CORTESI}    <br>Synthèse annuelle établie par la DDASS de Meurthe et Loselle.Qualité de l’eau distribuée par le réseau de Villers la Montagne.Sous Maîtrise d’Ouvrage : Villers la Montagne – Commune<br>{{Bactériologie :}}Recherche de micro-organismes indicateurs d’une contamination des eaux.9 séries d’analyses ont révélé 100 % de résultats conformes, soit 0 analyses non conforme(s) sur 9.<br>{{Nitrates :}}Elément provenant principalement des pratiques culturales, des rejets domestiques et industriels. La teneur ne doit pas dépasser 50 milligrammes par litre. La concentration moyenne annuelle a été de 20,50 milligrammes par litre avec un résultat maximum à 21,00 milligrammes par litre.<br>{{Atrazine et Atrazine Desethyl :}}Paramètres non recherchés pour ce bilan.{{Autre paramètres :}}La dureté de l’eau représente le calcium et le magnésium naturellement présents dans les ressources. L’inverse d’une eau dure est une eau douce pouvant parfois être agressive c’est à dire risquant de provoquer la dissolution des métaux constituant les canalisations. L’eau distribuée est dure. Par ailleurs elle peut être qualifiée d’eau non agressive.La dureté est de 35,100 degrés français.<br>{{Autres paramètres :}}Tous les autres principaux paramètres mesurés ont présenté une moyenne conforme à l’exigence de qualité.Conclusion :<br>L’eau- distribuée en 2000 a été sur le plan microbiologique d’excellente qualité.Elle est restée conforme, en moyenne annuelle, aux normes réglementaires sur le plan physico-chimique pour les substances recherchées.{DDASS de Meurthe et MoselleSanté – Environnement – Mai 20014 rue Bénit – CO n° 11 – 54035 Nancy CedexTél. 03 83 17 44 76Fax. 03 83 17 36 51}     n° 104 Août-Septembre 2001Conseil Municipal du 31août 2001<br>Syndicat Mixte Industriel de Longwy<br>Les Bouchons d’Amour ! Une excellente rentrée Chaque année possède son originalité et s’inscrit dans nos mémoires de manière imprévue.Alors que l’Eté 2000 s’était avéré plus humide que de coutume (il faut dire que c’était au siècle dernier !) nous avons supporté cette année une saison estivale « Thermidorienne » de bonne appellation républicaine.Chacune et chacun maintenant est retourné vers ses affaires, son travail ou ses études avec encore un peu de soleil dans le fond des yeux mais déjà, sous les gouttes plus froides de l’automne, se profile une grande année de travail.Le moment est donc venu de reprendre en mains notre talent pour continuer à construire… construire notre vie personnelle, scolaire, familiale, professionnelle, intellectuelle et spirituelle mais aussi notre vie sociale et collective.Trop de nos semblables (nous-mêmes aussi parfois peut-être ?) au nom de la liberté individuelle refusent la contrainte sociale commune.La place des hommes dans la société d’aujourd’hui donne des droits et des devoirs qui sont réciproques et qui interpellent chacun de nous :« Les devoirs de la République sont indiqués par les Droits des Citoyens ; de même les devoirs des citoyens font connaître les Droits de la République ».La Démocratie suppose donc en premier lieu, la participation active des citoyens.Sachons en faire notre profit et au seuil d’une nouvelle grande année de travail ne pas oublier cette vie collective et communautaire qui est la nôtre et que nous devons prendre en charge.Je vous souhaite à tous une excellente rentrée.<br>{Le MaireFrançois Boudot}<br>{{{Conseil Municipal du 31août 2001}}}{{Election des délégués qui participeront à l’élection des Sénateurs :}} Réuni en Séance Extraordinaire à la demande de Monsieur le Préfet le vendredi 31 août à 18 Heures, le Conseil Municipal a procédé à l’élection des délégués de la Commune qui participeront à l’élection des Sénateurs le dimanche 23 septembre prochain.Ont été élus :<br> |{{Délégués Titulaires :}}|{{Délégués suppléants :}}||M. ELINSKI Jean Luc|Mme PEPIN Marie France| <br>Faisant suite à cette séance extraordinaire le Conseil Municipal s’est formé en Séance Ordinaire à 18 Heures 30 pour débattre des points suivants :<br>{{Remplacement du réseau d’Eau – 3ème Tranche – Demande de Subvention :}}Le projet concerne la troisième et dernière tranche des travaux de réhabilitation complète du réseau de distribution d’eau potable et de défense contre l’incendie de la Commune et qui comprendra :Rue Emile Curicque depuis le presbytère jusqu’à la Route Nationale – Rue de la Brasserie – Rue de la Grande Fontaine – Route Nationale.Les conduites en fonte de diamètre 80 seront remplacées par des conduites PVC de diamètre 100-110 et 125 selon les sites.Maîtrise d’œuvre : D.D.E. Subdivision de LongwyEstimation prévisionnelle 577 000 Euros TTC soit 3.784.871,90 Frs.Une demande de Subvention a été faite au Conseil Général.<br>{{Rapport Annuel 2000 sur le prix et la qualité de l’Eau :}}Suite au décret n° 95-635 du 6 mai 1995, le rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public de l’Eau potable est présenté à l’assemblée délibérante. Cette disposition a pour objectif de renforcer l’information du Public et la transparence dans la gestion du Service de distribution de l’eau. (Loi du 2 Février 1995 dite Loi BARNIER) le Conseil Municipal, à l’unanimité a approuvé ce rapport qui sera adressé aux Services de l’Etat (Sous-Préfecture).Ce rapport est mis à la disposition du public et consultable par tous au Secrétariat de Mairie aux heures d’ouvertures du bureau.Venez nombreux le consulter !Il sera inclus clans le recueil des Actes Administratifs de la Commune.<br>{{Soumission au Régime Forestier :}}Présenté par M. Gérard CAUSIER, Vice-Président responsable de la Commission des bois, le dossier de soumission au régime forestier de la Parcelle Section BP n°37 au lieu dit « Friche Carbon devant le Bois » d’une contenance de UN hectare a été approuvé. Le concours de l’O.N.F. pour instruire ce dossier a été sollicité.<br>{{{ZAC de Nichefontaine}}}La première tranche de la ZAC de Nichefontaine est aujourd’hui totalement commercialisée puisque presque entièrement construite ou en construction (une exception) et même progressivement habitée au fil des jours.Devant le nombre impressionnant des demandes particulières il s’avère indispensable de lancer dès à présent les travaux d’aménagement d’une seconde tranche dont le projet est actuellement approuvé pour 26 parcelles. C’est la raison pour laquelle le Conseil Municipal s’est prononcé pour la vente à la Société SOLOREM (concessionnaire de notre Commune pour l’aménagement de cette zone) des terrains propriétés communales nécessaires à la viabilisation des parcelles.Il s’agit des terrains achetés en 1992 (terrains ex REPPLINGER) Section ZB n° 423 pour une surface de 2 ha 38 a 78 ca lieu dit « Au bord dit LABOUR et La PORTE » et celui acheté en 1993 (ex HUMBERT ALLEUR) section ZB n° 314 pour une surface de 42 a 63 ca lieu-dit « MAITRE PAREIL longeant LA VIEILLE ROUTE » soit une surface totale de 28.141 m2. Le prix coûtant d’achat de ces terrains a été approuvé pour la vente soit une somme totale de 348.780 Francs qui sera imputée en dépenses par la SOLOREM au bilan d’opération de ZAC.<br>{{{Syndicat Mixte Industriel de Longwy}}}Plus que jamais, la volonté opiniâtre du Conseil Municipal de notre Commune de créer la « Communauté de Communes Rurales du Plateau » qui nous est chère se fait savoir et se fait sentir.Pour l’instant, l’Autorité Préfectorale nous refuse cette création pour une raison majeure qui concerne nos {{compétences}} et en particulier notre }}compétence}} économique qui serait déléguée depuis plus de trente ans au Syndicat Mixte Industriel de Longwy.Selon les recommandations Préfectorales, pour lever une bonne fois pour toutes ce verrou administratif et pour retrouver notre compétence propre, donc notre autonomie, pour créer notre communauté de communes : le Conseil Municipal, à l’unanimité, s’est prononcé pour son retrait du Syndicat Mixte Industriel en annulant provisoirement les dispositions de notre délibération de décembre 1993 concernant la péréquation des ressources communales de taxe professionnelle.Bien entendu une demande concomitante de réadhésion comme communauté de communes sera faîte avec remise en place de péréquation associée selon les suites données à notre requête.Nous en reparlerons.<br>{{Compétence :}}« Aptitude reconnue légalement à une Autorité Publique de faire tel ou tel acte dans des conditions déterminées ».<br>{{{Loi de 1901}}}{{Centième anniversaire}}Notre Commune commémorera le centenaire de la loi du 1er juillet 1901, relative à la création des Associations.Nous fêterons cet événement les 13 et 14 Octobre prochains. Dans le cadre de cette manifestation, nous recherchons des photos de manifestations organisées sur la Commune (ou ailleurs) de 1901 à 2001. Si vous avez des photos ou cartes postales de manifestations culturelles, sportives, drôles ou insolites, confiez-les-nous. Après reproduction et agrandissement, elles serviront à étoffer l’exposition organisée par toutes nos associations, qui se déroulera à la Salle Polyvalente. Elles y seront exposées.N’hésitez pas à nous les apporter, nous en prendrons soin. Elles vous seront restituées après cette cérémonie.Vous pouvez les déposer avant le 1er octobre au secrétariat de la Mairie en indiquant au dos : vos noms, la date et le nom de la manifestation.Merci de votre coopération.<br>{{{Les Bouchons d’Amour !}}}Tout le monde connaît plus ou moins l’Association « Un Bouchon, Un Sourire » parrainée par J.M. BIGARD, bien implantée dans notre département et dans toute la France.Cette association a lancé une opération de récupération de bouchons en plastique, qui seront recyclés. Le bénéfice tiré de ce recyclage permet l’achat de fauteuils roulants à des sportifs handicapés et le financement du fonctionnement d’orphelinat à Madagascar.Le C.C.A.S. de notre Commune se veut partie prenante dans cet élan de solidarité et de générosité et espère que la population de Villers la Montagne suivra. C’est pourquoi il met en place un ramassage de tous les bouchons en plastique provenant :- des bouteilles d’eaux plates et gazeuses,- des bouteilles de lait.Des containers seront placés dans les deux écoles du village. Mesdames les Directrices ont accepté cette initiative. Dès la rentrée, les enfants pourront alimenter ces containers de « leurs bouchons ». Qui n’a pas d’enfants d’âge scolaire a sûrement dans ses connaissances quelques bambins qui se feront le plaisir de leur rendre service en recueillant le précieux butin !D’avance un grand merci pour votre participation.   Spécial C.C.A.S.<br>Colis des Anciens<br>   <br><br>  Mme F. DECROIXMme M.F. PEPINQuatre membres qualifiés nommés par le Maire :Mme G. BERNARDMme M.R. ROYER  <br><br>      <br><br><hr>     pour s’occuper des enfants, même des tout petits,pour préparer les repas,              <hr> <hr>         Démarches administratives simplifiées<br>SMTOM Incident au centre de tri – Attention !<br>De Tout … Un Peu{{{Travaux pour aujourd’hui et pour demain}}}Réceptionnés en cette fin de mois d’octobre, les travaux de voirie définitive de la première tranche de la Z.A.C. de NICHEFONTAINE s’intègrent à présent en parfaite continuité des aménagements antérieurs. (Rue de Nichefontaine du rond point jusqu’au bas de la future place avec la raquette intérieure et le parking – Rue du Labour vers le Stade de Football).L ‘Eclairage Public est, bien entendu, installé au bonheur des riverains puisque les constructions sont aujourd’hui, en grande majorité, habitées.Nous profitons de cette occasion pour souhaiter une excellente installation à ces nouveaux habitants venus de divers horizons et « Magins » de fraîche date mais maintenant membres entiers de notre Communauté villageoise.Achevés également les travaux de remise à niveau de la voie ferrée de la Zone Industrielle entrepris cet automne par la Société COGIFER à notre initiative et notre maîtrise d’ouvrage. Cette remise en conformité du passage à niveau de la voie ferrée traversant l’Avenue Jean Monnet sera confortée, l’année prochaine, par la réfection du tapis de roulement entre la voie ferrée et le grand rond point d’entrée de Zone Industrielle par le Conseil Général (L’avenue Jean Monnet faisant, vous le savez, partie de la Route Départementale 26 E)Votés et Approuvés par le Conseil Municipal dans sa séance du 12 Octobre dernier, les travaux de remise en état du château d’eau, quant à eux, attribués à la Société RESINA (déjà intervenante par le passé sur le site) ne seront entrepris qu’au printemps pour cause climatique. En effet, la, réhabilitation extérieure du réservoir communal comprenant le surfaçage par mortiers spéciaux et la mise en place d’un revêtement imperméable à base de résine acrylique ne peut se faire qu’à température douce … ce que ne laissent pas présager les habituels hivers de notre Pays Haut.<br>{{{Démarches administratives simplifiées}}}{{Les Fiches d’Etat Civil :}}Les fiches d’état civil, qu’elles soient individuelles ou familiales, sont supprimées. Elle ne doivent plus être demandées aux citoyens.Pour justifier de son état civil, il suffit désormais de présenter l’original ou une photocopie lisible de son livret de famille, de sa carte nationale d’identité, de son passeport, de sa carte d’ancien combattant, de sa carte d’invalide de guerre ou de sa carte d’invalide civil.<br>{{Les justificatifs de domicile :}}Les justificatifs de domicile sont supprimés. Les citoyens n’ont plus à fournir de justificatifs de domicile. Il leur suffit de déclarer leur domicile à l’administration qui le demande.L’article 6 du Décret du 26 décembre 2000 supprime l’obligation de présenter un justificatif de domicile, sauf pour certaines démarches :L’obtention d’une carte nationale d’identité sécurisée ou d’un certificat de nationalité,L’obtention d’un titre de voyage ou de circulation, (passeport, sorties du territoire, titre de circulation républicain, etc.),L’obtention ou le renouvellement d’un titre de séjour ou d’une attestation d’accueil,L’inscription sur les listes électorales,L’inscription scolaire et universitaire.<br>{{Les certifications conformes :}}La certification conforme de photocopies de documents est supprimée pour toutes les démarches effectuées auprès d’une administration française. Désormais une photocopie lisible du document original suffit.En conséquence, les certifications ne seront plus délivrées, sauf si une administration étrangère le demande.Le Décret du 2 octobre 2001 prévoit que les Administrations françaises ne doivent plus demander de certifications conformes de photocopies.<br>{{{Réunion : l’Euro et les Seniors}}}Afin d’aider les personnes âgées à se préparer à vivre l’Euro et à franchir ce nouveau cap citoyen, le Conseil Général de Meurthe et Moselle envoie des euro-formateurs dans toutes les villes et villages de notre département. Des sessions de formation peuvent avoir lieu dans notre commune. Toutes les personnes âgées de plus de 65 ans intéressées sont priées de s’inscrire au Secrétariat de Mairie, avant le 30 Novembre 2001.Les dates de ces sessions seront communiquées ultérieurement.<br>{{{SMTOM Incident au centre de tri – Attention !}}}En août 2001, un incident s’est produit sur la chaîne de tri de Ludres, où sont traités – entres autres – les déchets en provenance des communes du SMTOM de Villerupt. En ramassant un carton, un agent de tri s’est piqué avec une seringue. En fait, plus de 150 seringues se trouvaient sur le tapis de tri où travaillent manuellement plusieurs agents.<br>{{A plusieurs reprises,}}Un incident qui n’est pas le premier mais jusque là, aucun employé n’avait été blessé. Des recherches ont été lancées par la société Onyx pour tenter d’identifier le secteur géographique d’où auraient pu provenir ces seringues, sans résultat. Il est donc important de rappeler, une nouvelle fois, aux habitants de notre secteur les consignes de tri relatives aux conteneurs mis à leur disposition.<br>{{Respecter les consignes de tri.}}{{Dans le conteneur rouge}}, prévu pour les emballages plastiques et métalliques, il faut mettre uniquement les bouteilles et flacons en plastique et les boîtes métalliques, telles que les boîtes de conserve et les canettes en aluminium.{{Dans le conteneur bleu}}, prévu pour les papiers et cartons, il faut mettre uniquement les petits emballages en carton, les briques alimentaires, les magazines, journaux et prospectus.{{Surtout pas de seringue ni de sachet plastique ou tout autre produit.}}En cas de doute, il est plus raisonnable de jeter le déchet dans la poubelle ou de contacter le SMTOM au 03.82.89.55.99.Actuellement, tout ne se recycle pas. Tout autre produit déposé, qui n’entre pas dans les consignes de tri, a pour conséquence de perturber le bon fonctionnement du recyclage ou, plus grave, d’exposer le personnel des centres de tri à des risques, en cas de présence de seringues ou bouts de verre par exemple.<br>{{Pour la sécurité des agents de tri.}}La sécurité des employés des centres de tri est majeure. Surtout pas de seringue dans les conteneurs. Pas d’emballages en verre qui doivent être déposés dans les conteneurs à verre, à savoir les bouteilles, pots et bocaux en verre uniquement. Ils sont en effet un circuit de recyclage indépendant par rapport aux conteneurs rouges et bleus.La victime de l’incident relaté ci-dessus est aujourd’hui en accident de travail et suit un traitement lourd de Trithérapie en prévention du H.I.V. Cette personne sera dans le doute et l’angoisse durant plusieurs mois.Il est donc important de faire appel à la vigilance de chacun pour éviter un nouveau drame. Le SMTOM invite les habitants à respecter les consignes de tri. Il rappelle qu’elles n’ont pas été élaborées pour imposer plus de contraintes mais parce que tout ne se recycle pas et surtout parce qu’il faut éviter que de tels incidents puissent se reproduire.<br>{{{Installations Gaz – Hiver en toute sécurité}}}Vous êtes responsable de votre sécurité ! En tant qu’utilisateur, vous êtes responsable de l’usage, de l’entretien et du bon fonctionnement de l’ensemble de votre installation (appareils, raccordements, ventilation … ).<br>{{Le monoxyde de carbone : un gaz incolore, inodore mais mortel.}}{{Que provoque-t-il ?}}Une intoxication subite et aiguë entraînant des maux de tête, des vertiges, des nausées, des pertes de conscience.Une intoxication insidieuse et permanente, qui se manifeste par des maux de tête, des épuisements, des nausées.Prenez ces signes au sérieux : 6000 intoxications et 300 morts par an.Dans un cas sur deux, on constate une absence d’aération.Les bons réflexes en cas d’intoxication :Ouvrir les fenêtres et aérer,Quitter les lieux,Appeler les secours (18 pour les Sapeurs Pompiers – 16 pour le SAMU)Ne pas réintégrer votre logement sans faire appel à un professionnel qualifié.{Contact pour obtenir une aide ou des informations : La Direction Départementale des Affaires Sanitaires et SocialesDDASS – 4, Rue Bénit – 54035 NANCY CEDEXTél. 03.83.17.44.44<br>{{{De Tout … Un Peu}}}{{Chorale CRESCENDO :}}Le groupe vocal et instrumental Crescendo de Joeuf, composé de quarante choristes, présentera un récital à la Salle des Sports de Villers La Montagne le Samedi 1er décembre 2001 à 20h30. De Jean-Jacques Goldmann à Céline Dion en passant par bien d’autres auteurs, Crescendo saura séduire tous les amateurs de chansons françaises.Le tarif de l’entrée est fixé à :30 Frs pour les adultes.15 Frs pour les jeunes de 10 à l6 ans.<br>{{Concours des Maisons illuminées :}}Comme l’an passé le concours des maisons illuminées aura lieu afin de récompenser les meilleures actions individuelles d’illumination.<br>{{Bois de chauffage :}}Les affouagistes qui désirent façonner leur bois de chauffage doivent s’inscrire en Mairie avant la fin Novembre.<br>{{Objets encombrants :}}Cette collecte est prévue pour notre Commune le Jeudi 22 Novembre. Nous vous demandons de prendre vos précautions, du moins pour les personnes concernées et de sortir vos encombrants la veille au soir ou très tôt le matin du jour de ramassage.<br>{{Containers à roulettes – Salle Polyvalente :}}Il est rappelé que les containers à ordures ménagères stationnés à la Salle Polyvalente sont réservés exclusivement aux Ordures Ménagères produites lors des manifestations organisées dans cette salle.Les déchets de papiers peints, pots de peinture à demi pleins, etc. … trouvés récemment à l’intérieur d’un de ces containers n’y ont pas place.Le service spécial « PLANETE » est approprié pour ce genre de déchets. Nous engageons les personnes possédant ce genre de déchets de bien vouloir les déposer lors du prochain passage en notre commune du Bus               « Service Planète » le mardi 18 décembre 2001 de 16 à 18 heures, place de la Mairie.<br>{{Listes électorales :}}Les nouveaux habitants ainsi que les jeunes de 18 ans sont priés de venir s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2001.  Contact n° 105-Bis Novembre 2001Téléthon{{{Saint Nicolas}}}Saint Nicolas sera parmi nous le Vendredi 7 Décembre et sillonnera les rues de notre Commune avec son compère le Père Fouettard.Signalez-lui votre intention de le recevoir en allumant une lumière (bougie) à votre porte ou à votre fenêtre.<br>{{Dimanche 2 Décembre :}}La commission Fêtes et Cérémonies a décidé d’emmener, au Cinéma Rex, les enfants nés de 1995 à 1999 afin de regarder le film « ATLANTIDE » de Walt Disney (Départ en Bus à 14 Heures sur le parking de la Salle Polyvalente ) Retour vers 16 H 30 avec distribution d’un sachet de friandises.<br>{{Samedi 8 Décembre :}}Séance cinéma pour les enfants nés de 1989 à 1994 avec la projection du Film Harry Potter ; (Départ en bus à 13h30 sur le parking de la salle Polyvalente) Retour vers 17 heures où Saint Nicolas sera présent afin de distribuer un sachet de friandises, ainsi qu’un cadeau pour les enfants nés en 2000 et 2001.Les enfants absents pourront venir chercher leur sachet de friandises au Secrétariat de Mairie.<br>{{{Téléthon}}}Le mois de décembre 2001 verra la 15ème édition du Téléthon . Depuis sa création, ce sont des centaines de millions de francs collectés et dépensés pour en finir avec les maladies neuromusculaires.La Commune s’associe à cette manifestation et organisera un thé dansant le dimanche 9 décembre de 15 heures à 19 Heures à la Salle Polyvalente animé par l’orchestre Marie Noëlle et les Marinos.Buvette – tartes au programme de cet après midi dansant où nous serions heureux de compter sur votre présence.L’intégralité de la recette sera reversée à l’Association Française contre la Myopathie. Contact n° 106 Décembre 2001 OPAH  Rénovation de l’Habitat
  • Les Vœux du Maire
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • Saint Nicolas<br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • Installations Gaz – Hiver en toute sécurité<br>
  • Réunion : l’Euro et les Seniors<br>
  • Travaux pour aujourd’hui et pour demain<br>
  • Contact n° 105 Octobre 2001
  • Merci à tous les vendeurs bénévoles pour leur disponibilité et aux acheteurs pour leur acte de solidarité !
  • La recette de cette vente 10.262,00 Frs a été remise à l’A.E.I.M.
  • Les 14 équipes bénévoles qui ont sillonné les rues de notre Commune pour vendre les Brioches de l’Amitié remercient les villageois du bon accueil réservé et de leur générosité au profit de cette action pour les handicapés.
  • {{408 Brioches vendues !}}
  • {{{Opération Brioches de l’Amitié 2001}}}
  • A partir de cette année le C.C.A.S. s’occupe de la confection des colis en faveur des personnes de plus de 65 ans de notre commune. Comme de coutume, nos anciens le recevront quelques jours avant Noël.<br>
  • {{{Colis des Anciens}}}
  • Vendredi après-midi : après 15h00<br>
  • Jeudi après-midi : de 14h00 à 18h00
  • Mardi matin : de 8h00 à 12h00
  • Permanences :
  • Fax. 03.82.23.67.35
  • Tél. 03.82.24.32.70
  • 54400 Herserange
  • 100 Rue de Paris
  • A.M.F. 54 :
  • Pour tous renseignements : Mairie de Villers la Montagne
  • De plus cette participation peut faire l’objet d’une prise en charge partielle du C.C.A.S. de notre Commune suivant votre coefficient familial.
  • Une participation financière reste à votre charge, elle est calculée en fonction de vos ressources et d’après le barème officiel départemental de la C.A.F.
  • {{COMBIEN ?}}
  • Ces personnes, diplômées d’Etat, ont reçu la formation qui leur permet d’assurer la prise en charge d’un foyer.
  • pour maintenir toute l’organisation du foyer et aussi pour donner des conseils d’économie domestique.
  • pour assurer le ménage et les courses,
  • Pour assurer le relais pendant l’absence de la mère,
  • {{COMMENT ?}}
  • Naissance, hospitalisation, grossesse pathologique, maladie, accident, fatigue de la mère, emplois familiaux, etc …
  • {{POURQUOI ?}}
  • L’ A.M.F. est l’aide aux familles de Meurthe et Moselle. Elle vous propose une solution :
  • {{{Convention A.M.F.}}}
  • Toute personne âgée bénéficiant d’une aide ménagère mandatée par l’A.D.A.P.A., bénéficiera maintenant d’une prise en charge partielle du C.C.A.S. sur les heures de ménage facturées par cet organisme.<br>
  • {{A.D.A.P.A.}}<br>
  • Le C.C.A.S. peut aussi accorder des aides ponctuelles à l’occasion de situations familiales ou professionnelles difficiles. Renseignez-vous …<br>
  • Pour examiner vos droits à l’obtention d’une aide, n’hésitez pas à contacter le Secrétariat de Mairie (tous les jours aux heures d’ouverture) ou Madame PASCOLO. (Permanence : Jeudi de 10 heures à 12 heures en Mairie).
  • Les personnes qui ont bénéficié en 2000 de Bons de Chauffage et de Réduction sur la Facture d’Eau, sont invitées à se présenter en Mairie avec la feuille d’imposition 2000, pour reconduire ces aides.
  • Bon de chauffage.
  • Prise en charge totale jusqu’à 50 m3 d’eau consommée (eau + diverses taxes).
  • Ce plafond servant de référence pour l’obtention de différentes aides :
  • Le plafond des ressources a été fixé à 4500 Frs pour une personne seule et 6500 Frs pour un couple.
  • {{Relèvement du plafond des ressources :}}<br>
  • Lors de la dernière réunion du Conseil d’Administration du C.C.A.S. en date du 2 Octobre, plusieurs mesures sociales ont été décidées :<br>
  • Mme Made Hélène PASCOLO, élue par le Conseil d’Administration du C.C.A.S. en assure la Vice-Présidence. Monsieur le Maire en est le Président de Droit.
  • Mr P. LAURAIN
  • Mme M. GUILLERY
  • Mme M.H.PASCOLO
  • Mme J. ALESSANIDRINI
  • Quatre Membres élus par le Conseil Municipal :
  • Rappel : Le C.C.A.S. (Centre Communal d’Action Sociale) de notre Commune est composé de :<br>
  • {{C.C.A.S. Info …}}<br>
  • {{{Spécial C.C.A.S.}}
  • Opération Brioches de l’Amitié 2001
  • Convention A.M.F.<br>
  • Contact n° 104-Bis Octobre 2001
  • – des boissons gazeuses,
  • <hr>
  • <hr>
  • <br>
  • <hr>
  • <hr>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • |M. ARNOULD Gérard|M. ROBERT Jean|
  • |M. BOUDOT François|Mme PASCOLO Marie Hélène|
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • Loi de 1901<br>
  • ZAC de Nichefontaine<br>
  • Une excellente rentrée<br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • {{Bilan pour l’année 2000 – synthèse annuelle établie par la DDASS de Meurthe et Moselle :<br>
  • {{{Qualité de l’eau destinée à la consommation humaine }}}
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <br>
  • <hr>
  • <br>
  • VILLERS à la redécouverte de son histoire !
  • n° 103-Bis Juin 2001
  • |{{23h00}}| Tir du Feu d’artifice.|
  • |{{21h00}}| Retraite aux Flambeaux avec le concours de l’Harmonie d’Habay la Neuve.<br>
  • |{{15h00}}| Salle des Sports, après-midi récréatif pour les enfants : jeux, courses, lâcher de ballons, course voitures miniatures, etc.|
  • |{{11h30}}| Dépôt de gerbe au Monument aux Morts|
  • <br>
  • <hr>
  • Signature :<br>
  • F-54920 Villers la Montagne
  • Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
  • Souhaite participer au Concours Communal des Maisons Fleuries 2001 suivant et en accord avec le règlement.
  • <br>
  • . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
  • <br>

Stimuler sa mémoire

Association Départementale des Conjoints Survivants de Meurthe et Moselle (veufs et veuves)

Les Bouchons d’Amour … l’opération continue

Bureau de Poste

Théâtre : réservez votre soirée

 

Les Vœux du Maire

 

L’exercice de la présentation des vœux présente l’avantage de poursuivre le nécessaire établissement des liens conviviaux qui facilitent la vie d’une communauté humaine comme la nôtre et c’est bien volontiers qu’avec l’ensemble du Conseil Municipal j’associe toutes celles et tous ceux qui ont contribué à faire de 2001 une année riche au quotidien.

 

Avec les évènements catastrophiques de NEW YORK et de TOULOUSE, notre vue sur le monde a changé. Avec l’apparition de la parité dans la vie publique et le renouvellement des Instances Communales et intercommunales, le tableau territorial a également changé autour de nous …

 

Avec la mise en oeuvre des nouvelles lois : celle sur « Le renforcement et la simplification de la coopération intercommunale » (Loi CHEVENEMENT) celle sur la constitution des « PAYS » (Loi VOYNET) et celle sur la « Solidarité et le renouvellement urbains » (Loi GAYSSOT) c’est tout le paysage législatif qui est transformé et dans la majorité des cas, au détriment des petites communes où nous risquons de perdre nos compétences et notre identité.

 

Cette année 2002 qui se présente sera pour nous une année fortement électorale avec deux consultations capitales pour notre Avenir (Présidentielles et Législatives.

 

Nous avons conscience aujourd’hui de la multiplication des risques (insécurité – intégration – emploi)… Sachons par notre action de tous les jours viser juste pour favoriser le développement économique, culturel, environnemental et social de notre Commune.

 

Bonne et Heureuse année 2002.

Avec l’expression de mes sentiments les meilleurs.<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

{{{OPAH « Rénovation de l’Habitat »}}}

 

En collaboration avec les Communes du Bassin d’HUSSIGNY-GODBRANGE et VILLERS LA MONTAGNE et en partenariat avec le Centre d’Amélioration du Logement, Le Conseil Municipal de VLLERS LA MONTAGNE a décidé de mener sur les années 2000 à 2002 une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat.

 

L’O.P.A.H., procédure d’intervention concertée entre l’Etat, les collectivités locales et l’Agence Nationale à l’Amélioration de l’Habitat (A.N.A.H.), d’une durée de trois ans, a pour objectif d’améliorer le confort des logements privés qu’ils soient occupés par leurs propriétaires Ou loués.

 

Elle permet de mobiliser des aides financières pour la réalisation de travaux relatifs :

 

  • à l’amélioration de logements inconfortables (sanitaires, chauffage central, électricité, isolation,…);

 

  • à la réfection des toitures ;

 

  • au remplacement des menuiseries ;

 

  • au maintien à domicile de personnes âgées ;

 

  • à l’adaptation de logements aux personnes handicapées ;

 

  • au développement de l’offre locative.

 

Cette opération peut vous permettre de bénéficier de conditions avantageuses pour la réalisation de vos projets de réhabilitation, aussi bien sur le logement que vous occupez que sur celui que vous louez ou que vous envisagez de destiner à la location.

 

Son succès dépend largement de votre mobilisation.

 

{{Les Subventions :}}

 

Propriétaires occupants :

 

Pour une résidence principale, construite depuis plus de 20 ans, et     sous certaines conditions de ressources : Prime à l’Amélioration de l’Habitat (aide financière de l’Etat, représentant 25 à 35% du montant des travaux réalisés par entreprise, montant plafonné à 11 000 € par logement) ainsi que, selon les cas, des financements complémentaires des Caisses de Retraite, du Conseil Général, de la Caisse d’Allocations Familiales, …

 

Propriétaires bailleurs :

 

Pour un logement construit depuis plus de 15 ans, et destiné à la location, sans condition de ressources du propriétaire subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (de 20 à 35% du montant des travaux réalisés par entreprise, montant plafonné en fonction de la surface habitable).

 

{{Où s’adresser ?}}

 

Pour mener à bien cette opération, les Communes du Bassin d’HUSSIGNY-GODBRANGE, et VILLERS LA MONTAGNE, ont signé une convention d’assistance avec le Centre d’Amélioration du Logement (C.A.L). Une équipe opérationnelle est à votre disposition :

 

Des permanences sont tenues en Mairie. Vous pouvez également contacter le Chargé d’Opérations du C.A.L.,

 

Dominique GAUDARE,

 

au Centre d’Amélioration du Logement de Meurthe-et-Moselle

 

12, rue de la Monnaie – B.P. 315 – 54006 NANCY Cedex

 

Tél. 03 83 30 80 60

 

Fax. 03 83 30 80 61

 

Il est important de noter qu’aucune aide ne peut être octroyée pour des travaux commencés. Dans tous les cas, les demandes de subventions sont à faire avant de réaliser les travaux.<br>

<hr>

{{{Stimuler sa mémoire}}}

 

L’union locale des retraités et des personnes âgées propose une solution pour remédier aux petits trous de mémoire, qui se manifestent quelquefois avec l’âge.

 

Elle organise des « Ateliers Mémoire » animés par des personnes ayant reçu une formation appropriée et un diplôme agréé par la Préfecture de Meurthe et Moselle. Les exercices proposés au cours de ces séances sont basés sur les cinq sens, principalement sur la mémoire visuelle et auditive. Un travail sur l’étude des mots est également réalisé. C’est tout un ensemble de travaux qui est mis en oeuvre pour stimuler et favoriser la mémoire.

 

Les ateliers, au rythme de 2 par mois, sont ouverts à tous, il n’y a pas d’exigences au niveau de l’âge. Les animateurs de ces ateliers mémoire ont contacté le CCAS de la Commune afin de proposer des séances dans notre Village.

 

La participation financière s’élève à 3,05€ par séance et par personne. Elle sera prise en charge intégralement par le CCAS de notre Commune.

 

Les personnes intéressées sont priées de s’inscrire au Secrétariat de Mairie courant Janvier.<br>

<hr>

{{{Association Départementale des Conjoints Survivants de Meurthe et Moselle (veufs et veuves)}}}

 

Cette association regroupe tous les veufs et veuves du Département et a pour premier objectif de les informer, de défendre leurs droits et de les aider dans leurs démarches. Pour cela cette association a ouvert des permanences, dans la plupart des agglomérations importantes du Département.

 

Une antenne ouvrira début Février 2002 à Longwy Haut dans les locaux de L’UDAF

 

25c Rue Anatole France

 

Tél. 03-82-23-41-80

 

Pour toutes informations supplémentaires s’adresser au CCAS de la Commune ou à l’adresse ci dessus.<br>

<hr>

{{{Les Bouchons d’Amour … l’opération continue}}}

 

L’opération « Un bouchon, un sourire » lancée dans notre Village depuis septembre 2001, en partenariat avec les écoles est un franc succès.

 

Des bouchons il y en a des rouges, des verts, des jaunes, des blancs, des milliers ont déjà été collectés pour le bonheur des handicapés. Merci pour eux et merci à vous pour cette participation généreuse.

 

12 sacs de 150 litres ont été remplis puis acheminés sur Nancy par l’intermédiaire de bénévoles de l’IME de Chénières qui sont partie prenante dans cette entreprise.

 

A préciser cependant que seulement les bouchons en plastique :

 

Des bouteilles d’eau plate ou gazeuse

 

Des boissons gazeuses

 

Des bouteilles de lait

 

Sont acceptés…

 

Merci d’avance de bien vouloir en tenir compte en sélectionnant vos bouchons, afin d’éviter un travail fastidieux de tri aux équipes bénévoles de Nancy récupérant les dons de toute la région…<br>

<hr>

{{{Bureau de Poste}}}

 

Le bureau de poste sera exceptionnellement fermé le Mercredi 16 janvier au matin.<br>

<hr>

{{{Théâtre : réservez votre soirée}}}

 

Le Samedi 26 janvier 2002 à 20h30, Salle des Sports, la Troupe Théâtrale HEKLADERYRE de Metz interprétera un vaudeville intitulé « Petit déjeuner au lit ».

 

Moment de détente et éclats de rire garantis.

 

Le Prix des places est fixé à 5 € pour les adultes, 2 € pour les enfants de moins de 15 ans et gratuit pour les moins de 12 ans.<br>

<br>

{Une femme croyant, à tort ou à raison, que son mari la trompe, trouve dans une revue féminine et féministe une recette pour se venger. En effet, cette revue conseillère de cœur, suggère perfidement eux femmes qui veulent se libérer de la routine conjugale de pratiquer le « sex-groupe ». Prenant prétexte d’être à la mode, la femme exigera de son mari de passer à la pratique, et celui-ci s’efforcera d’éviter par tout les moyens d’y arriver. Les protagonistes de cette aventure seront parachutés dans une cascade d’erreurs et de quiproquos …}<br>

<br>

Le Samedi 26 janvier 2002

 

Salle des Sports

 

Villers la Montagne

 

Renseignements au 03 82 26 11 46

 

 

 

 

 

 

Allô Robert, quelles nouvelles<br>

Au CCAS vous êt’nommé<br>

Dites moi Conseiller fidèle,<br>

Comment c’la est-il arrivé ?<br>

<br>

Refrain :<br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien}}<br>

<br>

Pour Jacqueline qu’iavait démissionné<br>

Le Conseil a délibéré<br>

Et à sa place j’fus désigné<br>

Et à sa place j’fus désigné.<br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

Allô Hélène quelles nouvelles<br>

Jacqueline a donc démissionné<br>

Dites-moi chère déléguée<br>

Comment cela s’est il passé ?<br>

<br>

Refrain : <br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien}}<br>

<br>

L’prix du terrain qui avait décuplé<br>

L’Conseil l’avait décidé<br>

Le géomètre par elle réglé<br>

L’amènera à démissionner. <br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

Allô, allô Jean quelles nouvelles<br>

La borne fontaine s’est écroulée<br>

Dites-moi vous l’Adjoint fidèle<br>

Comment cela s’est il passé ?<br>

<br>

Refrain :<br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien}}<br>

<br>

L’silo à sel est enfin installé<br>

Le camion venu pour livrer<br>

Dérapant sur la chaussée givrée<br>

La borne fontaine est emportée.<br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

Allô Jean-Luc quelles nouvelles<br>

Les poubelles n’furent pas ramassées<br>

Dites-moi donc Adjoint distrait<br>

Comment cela s’est il produit ?<br>

<br>

Refrain : <br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien}}<br>

<br>

Noël et l’An tombant sur un mardi<br>

Ce devait être le lundi<br>

Onyx préféra le samedi<br>

Le public n’fut pas averti.<br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

Allô, allô Jean quelles nouvelles<br>

Les travaux sont donc arrêtés<br>

Dites-moi vous Adjoint modèle<br>

Quand les tennis s’ront terminés ?<br>

<br>

Refrain :<br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien}}<br>

<br>

Si les travaux sont ainsi perturbés<br>

Ce n’est pas de l’avoir souhaité<br>

Ma démission je l’avais donnée<br>

Mais Monsieur l’Maire l’a réfusée.<br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

Allô François quelles nouvelles<br>

La Communauté battrait de l’aile<br>

Dites-moi Maire embarrassé<br>

Comment cela s’ra-t-il réglé ?<br>

<br>

Refrain :<br>

<br>

{{Tout va très bien Mme la Marquise,<br>

Tout va très bien, tout va très bien<br>

Pourtant il faut, il faut que je vous dise<br>

On déplore un tout petit rien<br>

Un incident une bêtise<br>

La mort de cet’belle entreprise.<br>

<br>

Mais à part ça Madame la Marquise<br>

Tout va très bien, tout va très bien.<br>

<br>

<br>

<br>

<br>

Bonne Année 2002 Madame la Marquise}}

 

Contact n° 107 Janvier 2002

 

 

Attention élections !<br>

ZAC de Nichefontaine<br>

Infrastructures routières<br>

Internet à l’école<br>

Projet Cantine Garderie<br>

J’aime le Cinéma<br>

APA « Aide Personnalisée Autonomie » <br>

Bienvenue à l’atelier Coiffure<br>

Logement décent<br>

Informations Armée (Terre, Air et Marine)<br>

 

 

{{{Attention élections !}}}

 

Nous le savons tous, l’année 2002 sera une importante année électorale !

 

Par circulaire datée du 27 décembre 2001, le Ministre de l’intérieur a établi le calendrier définitif des étapes de révision des listes électorales selon l’article L11-2 du Code Electoral qui sera, pour la première fais, mis en oeuvre à l’occasion des prochaines Elections Présidentielle (1er tour le 21 avril – 2ème tour le 5 mai) et Législatives (1er tour le 9 juin – 2ème tour le 16 juin).

 

La révision de la liste électorale de notre Commune est affichée en Mairie et les électeurs qui souhaitent engager un éventuel recours contentieux ont jusqu’au 16 février pour le faire, pour l’élection présidentielle et auront du 6 au 16 avril pour les Elections Législatives.

 

En ce qui concerne les jeunes ayant obtenu une décision favorable du Juge d’instance, ils seront inscrits sur la liste électorale de la Commune pour le 16 avril dans le cas de la Présidentielle et pour le 4 juin dans le cas des Législatives.

 

Attention également au vote par procuration qui fait l’objet de mesures particulières entraînant une démarche et des justificatifs précis destinés à « emporter la conviction de l’autorité chargée d’établir les procurations» (juge – officier de police). Ces restrictions ont pour but d’éviter les fraudes et de limiter les dérogations au principe constitutionnel du vote personnel et secret (de plus, chaque mandataire ne peut disposer de plus de deux procurations).

 

Pensez à prendre vos dispositions…

 

Pour toute précision supplémentaire, s’adresser Secrétariat de Mairie Tel 03-82-44-01-09

 

{{{ZAC de Nichefontaine}}}

 

{{Seconde tranche de Constructions}}<br>

<br>

Comme prévu dans le plan d’Aménagement de Zone qui avait fait l’objet d’une Enquête Publique et d’une Communication à la Population en Mars-Avril 2001, la Seconde tranche de la ZAC de Nichefontaine a été programmée pour être réalisée dès ce printemps 2002.

 

Par délibération du 31 Août 2001, le Conseil Municipal avait accepté la vente à la Sté Solorem (Concessionnaire de la Commune) des terrains Communaux encore disponibles sur le site :

– Parcelle ZB 423 de 2 Ha 38a 78ca (origine Repplinger acquise en Juin 1992).

 

– Parcelle ZB 314 de 42ares 63ca (Origine Humbert-Alleur acquise en Mai 1993).

 

Par ailleurs, grâce à l’obligeance et à la sollicitude de la famille Gilbert Prévot (Prévot Paulette, Prévot Annie, Prévot Michel ) et à leur sens de l’intérêt Public que nous saluons ici avec reconnaissance, la Société Solorem a pu faire l’acquisition de la parcelle ZB-320 de 1ha 7a 70ca qui est venu compléter la réserve foncière pour permettre l’aménagement puis la Commercialisation de cette seconde tranche de 21 parcelles à construire (numéros 15 à 35).

 

Pour la définition opérationnelle de cette deuxième tranche et suite à la décision de la D.D.E. de ne pas poursuivre la mission de Maîtrise d’œuvre engagée sur la première tranche, une procédure de marché pour le recrutement d’un bureau d’Etudes Techniques Maître d’œuvre a été lancée en Octobre 2001. C’est la société SEFIBA de Villers les Nancy qui a été retenue par la Commission d’Appel d’offres parmi les neuf candidatures proposées.

 

Les Travaux de viabilisation de la seconde tranche ont fait l’objet d’un appel d’offres lancé en décembre 2001 et la Commission réunie le 24 janvier dernier a retenu l’entreprise EUROVIA moins disante pour réaliser ces travaux pour la somme globale de 989 085,25 Euros.

 

Si la météorologie le permet, ces travaux devraient débuter dès les premiers jours de mars pour permettre aux particuliers de construire sur leurs parcelles dès Juin 2002.

 

Nous précisons pour mémoire que le dossier « Loi sur l’Eau » soumis à déclaration Préfectorale (conformément à l’article 10 de la loi du 3 janvier 1992) a été déposé en juillet 2000. Récépissé a été délivré par Monsieur le Préfet.

 

Les travaux d’assainissement pluvial de toute la ZAC sont à l’étude depuis cette époque en partenariat étroit avec la SOLOREM, le SIAAL, la DDE (Arrondissement Territorial Nord) et la Commune.

 

Cet important problème d’assainissement sera programmé pour une réalisation 2003.

 

Nous en reparlerons.

 

{{{ Infrastructures routières }}}

 

Comme chaque Année le programme des Travaux que le Conseil Général (Direction de l’Aménagement) réalisera en 2002 sur les routes Départementales nous est parvenu en Mairie.

 

Nous y relevons en particulier (et avec plaisir) la programmation qui concerne le territoire Communal avec la réalisation d’un tapis d’enrobés bitumineux sur la Départementale 26E (Totalité de l’Avenue Jean Monnet de la Zone Industrielle depuis le carrefour Route d’Hussigny jusqu’au nouveau Giratoire du Pont des Cavaliers) sur une longueur totale de 1620 mètres.

 

Ces travaux achèveront ceux entrepris par notre Commune l’année dernière pour la mise à niveau du passage de la voie ferrée sur cette importante route de desserte de la Zone Industrielle.

 

{{{Internet à l’école}}}

 

Les technologies de l’information constituent un défi d’ordre pédagogique car elles diversifient les possibilités d’interaction entre les élèves, les enseignants et les savoirs.

 

Pour permettre aux élèves de maîtriser ces nouvelles technologies et aux enseignants de disposer de nouveaux outils pédagogiques, l’équipement des Etablissements Scolaires en ordinateurs et les connexions à Internet ont été généralisés.

 

Les implantations d’ordinateurs étant déjà réalisées les années précédentes, par délibération du 16 Novembre 2001, le Conseil Municipal a accepté la prise en charge d’une installation téléphonique supplémentaire dans chaque Ecole pour se connecter à Internet.

 

{{{Projet Cantine Garderie}}}

 

Notre Commune envisage l’ouverture d’une cantine et garderie périscolaire suite à la demande des parents d’élèves. Afin de mettre en place ce projet nous avons pensé dans un premier temps contacter les assistantes maternelles du Village en leur proposant une réunion d’information et de concertation sur ce sujet car notre intention n’est pas d’entreprendre une concurrence avec elles. Nous savons les services qu’elles rendent, leurs compétences et nous sommes très attachés à leur présence. Nous voulons trouver un projet qui recueille l’aval de tous.

 

Dans un second temps, nous enverrons une enquête auprès des parents ayant des enfants scolarisés en maternelle et en primaire afin qu’ils expriment leurs sentiments, leurs attentes et leurs intentions par rapport à cette réalisation.

 

Selon les besoins qui se seront manifestés nous donnerons suite ou non au projet. Persuadé de votre attention à cette réalisation, nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

 

{{{J’aime le Cinéma}}}

 

{{Utopolis à Longwy :}}

 

[)es Contremarques de cinéma (pour un tarif réduit préférentiel de 5 €) concernant les plus de 60 ans sont à retirer au Secrétariat de Mairie.

 

{{{APA « Aide Personnalisée d’Autonomie»}}}

 

Votée en Juillet 2001, l’allocation dont peuvent bénéficier, depuis le 1er janvier 2002 toutes personnes en perte d’autonomie dès l’age de 60 ans sous conditions de ressources, résidant à leur domicile ou en établissement.

 

Les dossiers de demande sont disponibles en Mairie. N’hésitez pas à venir vous renseigner car cette allocation est un progrès social sans précédent.

 

Permanence CCAS de 10h00 à 12h00 tous les jeudis ou au secrétariat de Mairie.

 

{{{Bienvenue à l’atelier coiffure}}}

 

Le local coiffeur situé dans le bâtiment communal 118, rue Emile Curicque était vacant depuis quelques mois suite au désistement de son ancien occupant désirant changer d’activité professionnelle.

 

Le local vient d’être repris depuis le 1er février par une nouveau professionnel Monsieur Richard Thiebaut à qui nous souhaitons une bonne installation dans notre commune ainsi qu’un fructueux exercice.

 

{{{Logement décent}}}

 

Dans le cadre de la Politique Gouvernementale de lutte contre l’habitat indigne, la loi « solidarité et renouvellement urbains » du 13 décembre 2000 (article 187) a prévu le droit pour les locataires de disposer d’un logement décent et l’obligation pour le bailleur de délivrer un logement décent. Le Décret d’application permettant aux locataires d’agir directement auprès des propriétaires pour endiguer la dégradation d’un habitat inconfortable est paru. Il définit les caractéristiques d’un logement décent.

 

(Décret du 30 janvier 2002-équipement, transports et logement – JO du 31 janvier 2002)

 

{{{ Informations Armée (Terre, Air et Marine)}}}

Vous faites quoi ces 3 prochaines années ?<br>

<br>

{{Devenez engagé volontaire, Sous Officier, Officier :}}

 

En fonction de votre âge, de votre niveau d’étude, l’Armée vous propose un contrat d’engagement.

 

Dans les 400 métiers pratiqués dans l’Armée, il y en a forcement un qui vous attire. N’hésitez pas à contacter le centre d’information et de recrutement des trois armées à l’adresse suivante :<br>

<br>

{Caserne Ney

 

Avenue Robert Schuman

 

BP 58 Metz Armées}

 

Vous pouvez également être reçu tous les 4ème Mercredi du mois de 9h à 11 h à la Mairie de Longwy Bas.

 

{Le Délégué à la Défense

 

Gérard ARNOULD

 

Tél. 03 82 44 52 84}<br> <br>

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 108 Février 2002

 

 

Intersections, carrefours et giratoires.<br>

Renforcement de réseau d’eau potable<br>

Projet Cantine Garderie<br>

C.C.A.S. Visite aux personnes âgées<br>

Ateliers Mémoire<br>

Concert en l’Eglise<br>

 

 

{{{Intersections, carrefours et giratoires.}}}

 

La circulation des véhicules à l’intérieur du village mais surtout sur la Route Nationale pose des problèmes de sécurité qui sont en constante progression (Vitesse des automobiles et surtout des poids lourds – Non respect du code de la route – Mise en danger des piétons … ).

 

Aussi nous est il paru indispensable d’engager une réflexion commune sur ce sujet avec les services de la DDE et ceux du Conseil Général ( car il est utile de rappeler que les rues Curicque et Nationale sont classées aujourd’hui dans le Domaine Routier Départemental). La DDE Grands Travaux, par ailleurs, dans le cadre de l’opération de mise en voie autoroutière de la RN 52, doit réaliser un carrefour giratoire à l’extrémité de la bretelle de sortie sens Longwy-Metz à l’échangeur Villers-Village, intersection avec la route d’Hussigny RD 26 B juste avant le pont de la future autoroute quand on va du Village vers Hussigny.

 

L’ensemble du tracé sera pris en compte :

 

– Carrefour Route Nationale venant de Haucourt avec la rue Emile Curicque et la Rue de la Grande Fontaine.

– Carrefour Route,, Nationale – Rue Gaston Dupuis où la Commune a fait l’acquisition d’une parcelle devant servir à l’aménagement du site.

– Carrefour Route Nationale – Route de Hussigny

– Giratoire de l’échangeur devant le Pont autoroutier.

 

 

 

 

C’est l’ensemble du tracé qui est actuellement à l’étude par les services de la DDE car il serait incongru d’aménager un carrefour sans tenir compte des autres, sans non plus tenir compte de la destination de la circulation (Vers Metz – Vers Haucourt – Vers la Zone Industrielle – Les comptages de circulation sont en cours actuellement).

 

Nous ne manquerons pas de revenir sur ce sujet particulièrement aigu pour nous tous, mais aussi et surtout pour les riverains concernés en premier lieu.

 

Patientons donc encore un peu pour y voir plus clair en fonction de tous ces facteurs. .<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

{{{Renforcement réseau d’eau potable}}}

 

{{Troisième Tranche de Travaux }}<br>

<br>

{{Historique :}}

 

Suite à des contrôles réalisés par le SDIS (Service Départemental d’incendie et de Secours) il s’est avéré que de nombreux poteaux incendie ne pouvaient pas assurer le débit minimum incendie.

Par ailleurs, des tronçons du réseau d’eau potable présentent une vétusté certaine qui génèrent des fuites d’eau importantes et coûteuses.

 

Afin de résoudre ces problèmes, deux tranches de travaux ont été réalisées (Première tranche en 1996 – Seconde tranche en 1999) sur une partie de la Commune.

 

Cette troisième et dernière tranche de travaux s’inscrit dans la continuité des travaux précédents. Elle permettra d’assurer le débit incendie sur l’ensemble de la Commune et la totale rénovation du réseau de distribution d’eau potable aux habitants.<br>

<br>

{{Description du projet :}}

 

Le projet consiste à remplacer les conduites existantes par une conduite de diamètre plus important et de remplacer les branchements aux particuliers.

 

Pour ce faire, il devient nécessaire de :

 

– Remplacer un tronçon, de conduite fonte de diamètre 80 Rue Gaston Dupuis par une conduite PVC de diamètre 110.

 

– Terminer le remplacement de la conduite fonte diamètre 80 Rue Emile Curicque par une conduite en PVC diamètre 125. Les réseaux secondaires seront supprimés et les branchements particuliers raccordés directement sur la conduite principale.

 

– Terminer le remplacement de la conduite fonte rue de la Brasserie par une conduite en PVC de diamètre 110.

 

– Remplacer la conduite Route Nationale par une conduite PVC diamètre 125.

 

– Procéder au remplacement des branchements particuliers Rue de la Grande Fontaine.

 

Ces travaux seront engagés cette année et la Maîtrise d’œuvre assurée par la DDE Longwy.<br>

<br>

{{Coût :}}

 

Le montant total de l’opération 3ème tranche est estimé à 482.000 Euros Hors Taxes.

 

Ces travaux sont subventionnés par le Conseil Général à hauteur de 21 %.<br>

<hr>

{{{Projet Cantine Garderie}}}

 

Dans la continuité de notre projet Cantine Garderie périscolaire, les parents d’enfants scolarisés en maternelle et en primaire ont reçu ces derniers jours un questionnaire relatif au projet. Celui-ci a été également envoyé aux familles qui à la rentrée prochaine seront concernées par la scolarisation d’un enfant dans nos écoles.

 

Nous remercions d’avance les parents de leur disponibilité à répondre à cette enquête dans les délais demandés.

 

Nous les informerons le plus rapidement possible des résultats et suivant les souhaits et besoins émis, nous poursuivrons la mise en place de cette nouvelle structure.

 

Nous sommes à l’écoute de toutes questions et attentes qui n’auraient pas été formulées dans ce questionnaire et restons à votre disposition pour tous renseignements.<br>

<hr>

{{{C.C.A.S. Visite aux personnes âgées}}}

 

Comme prévu, des visites amicales aux anciens de la Commune, qui pour des raisons de santé ne peuvent pratiquement plus sortir de chez eux, ont eu lieu courant février. Les membres du C.C.A.S. se sont rendus chez ces personnes pour qui ce moment de retrouvailles a été un réel plaisir.

 

Montrer toute la considération à laquelle elles ont droit,

 

Maintenir les liens et les contacts qui les unissent au village,

 

Apporter un peu de chaleur et de réconfort,

 

tels sont les objectifs qui motivent cette action du C.C.A.S.<br>

<hr>

{{{Ateliers mémoire}}}

 

C’est environ une vingtaine de personnes qui ont participé aux premières séances des Ateliers Mémoire animés par Monsieur Dionisius et Madame Augustyniak, animateurs actifs de l’ULRPA de Villerupt et mis en place par le C.C.A.S. de la Commune.

 

Ces séances sont programmées tous les quinze jours, le lundi de 14h00 à 16h00 à la Salle de Réunions de l’Ecole des Filles.

 

Satisfaction générale pour les participants car l’ambiance est bonne et les exercices proposés répondent bien à leur attente.

 

L’atelier est ouvert à tous. Les personnes intéressées peuvent encore se manifester en Mairie car quelques places sont encore disponibles.<br>

<hr>

{{{Concert}}}

 

La commission des Affaires Culturelles et le FEP vous invitent au concert de musique classique interprété par le

 

{{Quintette à Vent de l’Ensemble Stanislas}}

 

{( de gauche à droite de l’image )

 

Nicolas Tacchi, basson

 

Pierre Colombain, hautbois Philippe Moinet, clarinette Gaspar Hoyos, flûte Pierre Riffault, cor}

Le samedi 23 mars 2002 à 20h30 en l’Eglise de Villers la Montagne

 

{Entrée gratuite}

 

xxxxxxxxx

 

 

Contact n° 109 Mars 2002

 

 

Budget 2002<br>

Conseil Municipal du 22 mars 2002<br>

Subventions aux associations 2002<br>

Cantine garderie périscolaire<br>

Centre d’amélioration du logement<br>

Concert des Lorraines<br>

 

{{{Budget 2002}}}

 

Le Budget est une affaire de choix.

Il fixe les objectifs des dépenses et arrête le montant des recettes (notamment des Impôts) nécessaires à leur financement La préparation du Budget consiste donc à adapter le niveau des ambitions à celui des moyens financiers.

La recherche des équilibres budgétaires conduit à faire des arbitrages :

 

–  entre différents types de dépenses.

 

– entre le volume des dépenses et la pression fiscale.

 

– entre la levée d’impôts immédiate (taxes locales) et une levée différée (recours aux emprunts).

 

Le Budget est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses annuelles de la Commune.

 

On distingue :<br>

<br>

{{Le Budget Principal ou Primitif :}}

 

(voté par le Conseil Municipal)<br>

<br>

{{Les Budgets annexes :}}

 

(votés également par le Conseil Municipal) concernant les services communaux dépourvus de la personnalité morale et exerçant des activités de caractère industriel et commercial (Budget de l’Eau).<br>

<br>

{{Les Budgets autonomes :}}

 

relatifs à des établissements publics distincts et votés par le Conseil d’Administration responsable de l’établissement (C.C.A.S.).<br>

<br>

Le Budget est amendé en cours d’année (le plus souvent par le Budget supplémentaire) par des décisions rnodificatives qui peuvent être prises par le Conseil Municipal à tout moment de l’année après le vote du Budget Primitif.

 

Pour cette année 2002, lors de sa Séance du Vendredi 22 Mars 2002, le Conseil Municipal, à l’unanimité, a approuvé les différents budgets dont vous trouverez les grandes lignes page suivante.<br>

<br>

{(Conformément aux dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales (article L2313-1) toute personne peut venir prendre connaissance des Documents Budgétaires en Mairie. Toute personne physique ou morale désireuse de se faire communiquer copie des budgets ou des comptes de la Commune peut l’obtenir à ses frais, aussi bien du Maire que des services extérieurs de l’Etat).}<br>

<hr>

{{{Conseil Municipal du 22 mars 2002}}}

 

{{Compte administratif 2001 :}}

 

Le Compte Administratif retrace l’ensemble des recettes et des dépenses réelles d’un exercice. C’est le compte des résultats financiers d’une année. Il doit être approuvé avant le 30 Juin de l’exercice suivant auquel il s’applique et être conforme au Compte de Gestion tenu par le comptable de la collectivité (Percepteur).

 

C’est sous la présidence de Monsieur Jean-Jacques PIERRON, Premier Adjoint responsable de la Commission des Finances, que le Compte Administratif a été approuvé à l’unanimité.<br>

<br>

Compte Administratif 2001 :

 

|Dépenses de Fonctionnement : | 7 938 595.95 Frs|

|Recettes de Fonctionnement : |15 101 11 0.11 Frs|

|Dépenses d’investissement : | 9 152 629.85 Frs|

|Recettes d’investissement : | 4 822 796.65 Frs|

|Excédent de l’exercice 2001 : | 2 832 680.96 Frs|

 

<br>

<br>

{{Taxes Locales}}

 

Poursuivant sa démarche de moindre imposition pour les ménages et pour les entreprises du Site Communal, le Conseil Municipal à l’unanimité s’est prononcé pour le maintien de la fiscalité à ses taux antérieurs inchangés depuis l’année 1984 soit :

 

|Commune|%|Moyenne départementale|

|Taxe d’habitation| 3,83%|14,30%|

|Taxe foncière bâti| 5,66%|15,64%|

|Taxe foncière non bâti|11,02%|19,73%|

|Taxe professionnelle| 6,41%|Non connue|

 

<br>

<br>

{{Budget Primitif 2002}}

 

Pour la première fois en 2002 le Budget est entièrement réalisé en Euros.

 

Les coefficients de revalorisation forfaitaire des valeurs locatives cadastrales qui servent de base aux impôts directs locaux ont été fixés à 1,01 %.

 

Pour les recettes :

 

La D.G.F. (Dotation Globale de Fonctionnement) s’élève à 54.897 Euros.

 

Le Total du Produit Fiscal assuré s’établit à 1.654.196 Euros et les Allocations Cornpensatrices à 236.964 Euros.

 

Le Budget Primitif 2002 a donc été approuvé à l’unanimité pour les sommes suivantes :

 

– Recettes et Dépenses de Fonctionnement : 2.637.748,43 Euros

 

– Recettes et Dépenses d’investissement : 1.816.930,82 Euros<br>

<br>

 

 

{{Budget Primitif de l’Eau :}}

 

Pour 2002 le Budget de l’Eau se décompose en :

 

– Recettes et Dépenses d’Exploitation : 194.145,20 Euros

 

– Recettes et Dépenses d’investissement : 720.042,03 Euros

 

 

<hr>

{{{Subventions Associations 2002}}}

 

 

<br>

 

 

|<hr>{{Subventions aux associations communales :}}<hr>|<hr>2002<hr>|

|Foyer d’Éducation Populaire :|9.083 €|

|Tennis Club TCVM :|6.400 €|

|ESVM :|8.900 €|

|ESVM Subvention Exceptionnelle 😐  500 €|

|ACPG 😐  915 €|

|ACPG Subvention Exceptionnelle. 8 Mai:|1.755 €|

|Foot Loisirs 😐  400 €|

|Cercle d’Escrime 😐  763 €|

|CCAS :|7.622,45 €|

|Comité de Gestion du Personnel :|3.492 €|

|Sport Adapté du Pays Haut :|1.300 €|

|École Louis Pergaud :|1.525 €|

|École maternelle :|1.982 €|

|ILGC 😐  457 €|

|Décorés du Travail 😐  450 €|

|Team Pêche 😐 400 €|

|ACCA 😐 912 €|

|Club de l’Amitié :|1.150 €|

|Association du Patrimoine :|3.000 €|

|Les Petits cartables 😐  360 €|

|Adapa 😐  305 €|

|AEIM 😐  122 €|

|Aide familiale à domicile 😐  153 €|

|Association Elsheimer 54 😐   77 €|

|CAPAD 😐   77 €|

|CAUE 😐  153 €|

|Paralysés de France 😐   77 €|

|Fédération Déportés 😐   92 €|

|Donneurs de Sang 😐   77 €|

|Association des greffés de 54 😐   77 €|

|Association des Insuffisants Rénaux 😐   77 €|

|Ligue contre le cancer 😐   77 €|

|Association Médaillés Militaires 😐  150 €|

|SOS Mucoviscidose 😐   77 €|

|Association Valentin Hauy 😐   92 €|

|Tandem 😐   77 €|

|Croix Bleue Longwy 😐   77 €|

 

 

 

<br>

<hr>

{{{ Cantine garderie périscolaire}}}

 

Les résultats de l’enquête adressée aux familles des enfants scolarisés dans nos écoles relative à la création d’une cantine garderie dans notre commune, laissent apparaître un besoin évident d’une telle structure.

 

Dix sept enfants sont susceptibles de la fréquenter tous les jours et une quinzaine aux petites vacances et en Juillet.

 

En possession de ces éléments, nous pouvons dire que notre cantine garderie verra le jour, en Septembre à la prochaine rentrée des classes. Nous travaillons déjà à sa mise en place en partenariat avec l’A.D.E.F. (Association pour le développement des emplois familiaux). Cet organisme a pour mission d’aider les communes qui désirent mener à bien un tel projet. Une convention est signée avec celui- ci officialisant notre coopération. Cette décision a été approuvée lors de la dernière séance du Conseil Municipal du 22 Mars 2002.

 

Les familles qui, au niveau de l’enquête ont montré leur intérêt à la création de cette structure en exprimant leur attente et leur besoin, seront convoquées dans les prochains jours à une réunion de concertation et d’informations sur ce projet. Une invitation particulière leur sera envoyée.

 

Néanmoins, cette réunion Famille-Mairie, se veut ouverte à tous. Si vous pensez aujourd’hui qu’une telle structure peut aussi vous intéresser, n’hésitez pas à venir à cette rencontre qui aura lieu le :

 

Mardi 23 avril 2002, en Mairie, Salle du Conseil Municipal à 20 Heures.

 

‘La réalisation de ce projet nous tient à coeur, c’est une lourde entreprise, mais soyez sûrs que nous mobiliserons toute notre énergie pour que tout se mette en place dans les meilleures conditions. <br>

<hr>

{{{Centre d’amélioration du logement}}}

 

Connaissez-vous le centre d’amélioration du logement qui travaille en collaboration avec le service ASSPA de votre Caisse Régionale d’Assurance Vieillesse ?

 

Ce centre vous permet en fonction de vos ressources d’obtenir une aide à l’amélioration de votre habitation (Installation Chauffage Central – Réfection Toiture- Création ou Modification Salle de Bains, etc. ..).

 

Si vous êtes intéressés et pour tous renseignements, téléphonez à la C.R.A.M. au 03.83.34.49.49 et demandez le Service A.S.S.P.A.<br>

<hr>

{{{Concert des Lorraines}}}

 

Après la Chorale Crescendo, le Théâtre Hékladeryre, Le Quintette à Vent de l’Ensemble Stanislas, la Commission des Affaires Culturelles et le Foyer d’Education Populaire vous proposent un concert de Jazz de l’Ecole de Musique des Lorraines sous la direction de Pierre. BASTIEN,

 

le Samedi 6 Avril à 20 H 30

 

Salle des Sports de VILLERS LA MONTAGNE.

 

Entrée :

 

Adultes : 5 €

 

Enfants moins de 15 ans : 2 €

 

L’Ecole de Musique des Lorraines serait heureuse d’accueillir un public nombreux afin qu’il lui témoigne son attachement et sa fidélité, dans le contexte assez difficile qu’elle traverse actuellement.

 

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

Contact n° 110 Mai 2002

 

 

Citoyens !<br>

Elections Présidentielles 2002 : résultats<br>

Opération Fil Bleu<br>

Fête Patronale de la Pentecôte<br>

Bal de la Fête<br>

Fête des Mères<br>

Ramassage des textiles Paralysés de France<br>

Inscriptions Rentrée Scolaire<br>

Décret du 7 mai 2002 relatif à la composition du Gouvernement<br>

 

{{{ Citoyens !}}}

 

Le rôle exact des Communes est souvent mai apprécié.

 

Pour certains, elles ne seraient qu’un rouage de l’Administration de l’Etat ; pour d’autres, des îlots de démocratie directe capables d’influencer directement la vie quotidienne des Français.

 

Ce flou est en grande partie dû à notre histoire…

 

Des siècles de centralisation ont habitué chaque citoyen à penser avant tout en terme d’Etat. Les Français aiment inconsciemment l’Etat : celui qui protège tout le monde contre tout et contre tous.

 

Le champ d ‘activité des services de l’Etat est si vaste qu’on lui attribue même des fonctions qu’il n’exerce pas et qui relèvent de la responsabilité des Elus locaux, communaux en particulier.

 

Il ne saurait y avoir de concurrence entre la Commune (premier lien entre les individus) et l’Etat… Un même sentiment d’appartenance caractérise les petites Patries Communales et la grande Patrie Nationale.

 

Entre Commune et Etat, c’est bien la même démarche mêlée d’affectivité qui exprime la double volonté de vivre et d’agir ensemble. La République est constituée par un contrat social caractérisé par l’Egalité civile et politique et par la souveraineté populaire.

 

Le peuple détient le pouvoir fondamental, qui est le législatif et chaque citoyen par son vote, concourt à l’expression de la volonté générale.

 

Face à la montée de l’individualisme et des intérêts particuliers, il importe, dans les politiques publiques, d’exprimer l’intérêt général et de manifester l’esprit de citoyenneté.

 

A Villers la Montagne comme ailleurs, sachons garder ces principes à l’esprit pour cette particulièrement dense période Electorale. <br>

<hr>

{{{Elections Présidentielles 2002 : résultats}}}

 

{{Résultats de la Commune de Villers la Montagne :}}

 

1er Tour – 21 Avril 2002

 

Nombre d’inscrits : 1053

 

Nombre de votants : 809

 

Nombre de suffrages exprimés : 789

 

|Candidats|Voix obtenues|

|Bruno MEGRET|22|

|Corinne LEPAGE|17|

|Daniel GLUCKSTEIN|4|

|François BAYROU|44|

|Jacques CHIRAC|136|

|Jean Marie LE PEN|158|

|Christine TAUBIRA|8|

|Jean SAINT JOSSE|15|

|Noël MAMERE|50|

|Lionel JOSPIN|138|

|Christine BOUTIN|10|

|Robert HUE|45|

|Jean Pierre CHEVENEMENT|53|

|Alain MADELIN|21|

|Arlette LAGUILLER|41|

|Olivier BESANCENOT|27|

 

2ème Tour – 05 Mai 2002

 

Nombre d’inscrits : 1053

 

Nombre de votants : 887

 

Nombre de suffrages exprimés : 822

 

|Candidats|Voix obtenues|

|Jacques CHIRAC|678|

|Jean Marie LE PEN|144|

 

<br>

<hr>

{{{Opération Fil Bleu}}}

 

{{Pour l’année 2001 :}}

 

Six chantiers réalisés cette saison pour un montant de travaux de 137.356 Francs et un montant de subvention versée de 37.600 Francs ce qui porte le bilan global 1996-2001 à 55 chantiers réalisés, 440.200 Francs de subventions distribuées et 1.860.542 Francs de travaux réalisés.

 

{{Pour l’année 2002 :}}

 

Deux nouveaux chantiers sont en cours de préparation.

 

Une nouvelle fois, la Commune apporte son soutien à l’opération, qui vise à améliorer l’image de nos villes et de notre cadre de vie grâce au ravalement des façades d’immeubles.

 

Dans les zones prioritaires, vous pouvez obtenir une aide financière de 10 Euros / m2 de surface ravalée, sous réserve que votre projet respecte la réglementation en vigueur et qu ‘il s’intègre dans la gamme chromatique réalisée pour chaque rue.

 

Pour obtenir une étude technique et financière gratuite, sans engagement de votre part contacter Monsieur Gérôme PHELIX, Technicien de projet au 03-82-26-03-30 pour un rendez vous sur place.

 

{{ATTENTION !}}

 

Certaines entreprises procèdent à la vente de travaux à domicile, en pratiquant des prix largement supérieurs aux prix locaux, au inversement très très bas.

 

Ne signez pas de contrat avant d’avoir consulter d’autres entreprises afin de pouvoir comparer les prix.

 

Tout contrat de vente à domicile déjà signé peut faire l’objet d ‘Une rétractation dans un délai de 7 jours ( 7 jours seulement sinon il vous faudra verser 40 % du montant du contrat à l’entreprise pour vous rétracter).

 

Enfin, demandez toujours un descriptif détaillé des travaux qui mentionnera les types et les références des matériaux utilisés et soyez vigilants. <br>

<hr>

{{{Fête Patronale de la Pentecôte}}}

 

Comme chaque année la Fête Patronale se tiendra sur la place de la Salle Polyvalente les 18-19 et 20 Mai.

 

Manèges enfantins, scooter, confiseries, jeux de quilles vous y attendent.

 

L’inauguration de la fête se déroulera le Samedi 18 Mai à 17 heures. Suivie d’un vin d’honneur offert par la Municipalité dans la Salle Polyvalente. <br>

<hr>

{{{Bal de la Fête}}}

 

Organisée par l’ACCA et FOOT LOISIRS, la traditionnelle soirée dansante sera animée le Dimanche soir à partir de 21 heures par l’orchestre Beppy Zavattiero. <br>

<hr>

{{{Fête des Mères}}}

 

La Municipalité fêtera ses mamans lors d’une réception qui se déroulera le VENDREIDI 24 MAI à 18 Heures Salle Polyvalente. <br>

<hr>

{{{Ramassage des textiles Paralysés de France}}}

 

L’association des paralysés de France organise le Samedi 25 Mai 2002, son ramassage annuel des textiles « moisson du cœur ».

 

Cette initiative s’effectuera dans les mêmes conditions que l’année 2001, à savoir : Collecte au porte à porte dans la Commune. Cette opération à plusieurs objectifs :

 

– Collecter les fonds pour l’association pour ses actions en faveur des personnes handicapées.

 

– Renforcer la solidarité avec la population.

 

– Permettre à celle ci de se débarrasser de textiles usagés ou non, sans polluer la nature et encombrer les décharges.

 

– Favoriser les actions de recyclage.

 

Des consignes vous seront données quelques jours avant le ramassage (tract et affichage). Nous comptons sur vous. <br>

<hr>

{{{Inscriptions Rentrée Scolaire}}}

 

{{Ecole Maternelle :}}

 

Madame Nicole MATHOUILLOT, Directrice, prendra les inscriptions des nouveaux élèves qui fréquenteront l’Ecole Maternelle à la prochaine rentrée scolaire, les Vendredis 31 Mai et 7 Juin de 17h00 à 18h30, à l’école.

 

Sont concernés les enfants nés en 1999 et ceux nés avant le 31 aôut 2000.

 

Les familles devront se munir du livret de famille, du carnet de santé et d’un certificat d’inscription délivré par la Mairie.

 

{{Ecole Louis PERGAUD :}}

 

Les Inscriptions pour la rentrée 2002 se feront à l’Ecole Louis PERGAUD le 30 Mai à partir de 16h45 jusqu’à 18h30 i se munir du carnet de santé et d’une photocopie du livret de famille).

 

{{{Décret du 7 mai 2002 relatif à la composition du Gouvernement}}}

 

Le Président de la République,

 

Vu les articles 8 et 9 de la Constitution ;

 

Vu le décret du 6 mai 2002 portant nomination du Premier ministre ;

 

Sur proposition du Premier ministre,<br>

<br>

Décrète :<br>

<br>

{{Art. 1er – Sont nommés ministres :}}

 

  1. Nicolas Sarkozy, ministre de l’intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales;

 

  1. François Fillon, ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité;

 

  1. Dominique Perben, garde des sceaux, ministre de la justice;

 

  1. Dominique Galouzeau de Villepin, ministre des affaires étrangères, de la coopération et de la francophonie;

 

Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense et des anciens combattants;

 

  1. Luc Ferry, ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche;

 

  1. Francis Mer, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie;

 

  1. Gilles de Robien, ministre de l’équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer;

 

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de l’écologie et du développement durable :

 

  1. Jean-François Mattei, ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées;

 

  1. Hervé Gaymard, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et des affaires rurales;

 

  1. Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication ;

 

  1. Jean-Paul Delevoye, ministre de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de l’aménagement du territoire;

 

Mme Brigitte Girardin, ministre de l’outre-mer;

 

  1. Jean-François Lamour, ministre des sports.<br>

<br>

{{Art. 2. – Sont nommés ministres délégués :}}

 

  1. Alain Lambert, ministre délégué au budget;M. Patrick Devedjian, ministre délégué aux libertés locales;M. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre délégué aux Affaires européennes;M. Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire;M. François Loos, ministre délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche;M. Jean-Louis Borloo, ministre délégué à la ville.<br>{{Art. 3. – Sont nommés secrétaires d’Etat :}}M. Jean-François Copé, secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement ;Mme Tokia Saïfi, secrétaire d’Etat au développement durable;Mme Dominique Versini, secrétaire d’Etat à la lutte contre la précarité et l’exclusion ;M. Renaud Dutreil, secrétaire d’Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales ;Mme Nicole Ameline, secrétaire d’Etat à la mer;M. Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports ;<br>{{Art. 4. – Sont délégués :}}Auprès du Premier ministre : – Le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement.Auprès du ministre de l’intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales : – Le ministre délégué aux libertés locales.Auprès du ministre  des affaires sociales, du travail et de la solidarité : – Le ministre délégué à la ville; – La secrétaire d’Etat à la lutte contre la précarité et l’exclusion.Auprès  du ministre des affaires étrangères, de la coopération et de la francophonie : – Le ministre délégué aux affaires européennes.Auprès  du ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche : – Le ministre délégué à l’enseignement scolaire; – Le ministre délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche.Auprès  du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie : – Le ministre délégué au budget; – Le secrétaire d’Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales.Auprès du ministre de l’équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer : – La secrétaire d’Etat à la mer; – Le secrétaire d’Etat aux transports.Auprès du ministre de l’écologie et du développement durable : – La secrétaire d’Etat au développement durable.<br>{{Art. 5. – Le présent décret sera publié au Journal officiel de la République française.}}<br>{Fait à Paris, le 7 mai 2002Par le Président de la République, Jacques ChiracLe Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin}wwwwwwwwwwwwBulletin Municipal d’informationContact n° 111 Juin 2002
  2. <br>
  3. <br>
  4. <br>
  5. <br>

 

Urbanisation<br>

Elections Législatives 2002 : résultats<br>

Festivités du 14 juillet 2002<br>

Concours des maisons fleuries

 

Lettre Municipale n° 111 Juin 2002

 

{{{Urbanisation}}}

 

Débutés en Avril, les travaux d’Aménagement de la Seconde Tranche de la ZAC de NICHEFONTAINE touchent à leur terme aujourd’hui.

 

C’est donc 21 Parcelles, toutes commercialisées à ce jour, qui vont être mises à la disposition des particuliers ce mois de Juillet et déjà les premiers Permis de Construire sont accordés.

 

Quatre nouvelles rues ont été construites dans cette zone et le Conseil Municipal, dans sa séance du 22 Mars écoulé, a approuvé les dénominations suivantes pour ces nouvelles voies :

 

– Rue du Moulin à Vent

 

– Rue du Stade

 

– Rue de Lorraine

 

– Rue Saint Sylvestre

 

Avec l’espoir que ces noms vous deviendront très rapidement familiers à l’usage.

 

La Rue du Bailliage, dont la voirie définitive s’avérait indispensable a reçu par l’entreprise EUROVIA son tapis de roulement, la construction du trottoir et l’accès à la Rue Gaston Dupuis cette dernière semaine de juin donnant au site un aspect propre et soigné :

 

A noter que la circulation demeure à sens unique dans cette voie interdisant la sortie dans la Rue Gaston Dupuis.

 

Il nous reste maintenant à entreprendre les difficiles travaux de la troisième et dernière tranche du renforcement du réseau d’Eau Potable et défense Incendie de la Commune dont nous avons détaillé le programme dans le Contact n’ 8 de Février.

 

C’est l’offre du Groupement SADE-BABILLON qui a été retenue par la Commission d’appel d’offres réunie le 7 Juin 2002 pour un montant global de 447.374,32 Euros TTC. Nous reviendrons sur ces travaux.

 

Le chemin de NICHEFONTAINE enfin, depuis la Rue des Bords jusqu’à la route de la Casemate a reçu également cette semaine son tapis de roulement (Entreprise BABILLON) sur une longueur d’environ 700 mètres pour pallier à la dégradation progressive du revêtement de ce chemin très fréquenté. Il en a été de même pour le chemin des taureaux depuis la route de CHENIERES jusqu’au silo.

 

Le temps est venu maintenant, pour chacune et chacun de nous, de prendre un durable et joyeux temps de repos; c’est la raison pour laquelle je vous souhaite à tous de bonnes et réconfortantes vacances.<br>

<br>

A bientôt.<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

{{{ Elections Présidentielles 2002 : résultats}}}

 

{{Résultats de la Commune de Villers la Montagne :}}<br>

<br>

{{1er Tour – 09 Juin 2002}}

 

Nombre d’inscrits : 1055

 

Nombre de votants : 671

 

Nombre de suffrages exprimés : 655<br>

<br>

 

 

|N°|Candidats|Voix obtenues|

|01|Abdelnasser ADJISSA|0|

|02|Edouard JACQUE|184|

|03|Andrée DOURY ép. PEYROU|15|

|04|Marie-Claude DANNEBEY|10|

|05|Laurent RIGHI|85|

|06|Jean THOMAS|78|

|07|Jean-Paul DURIEUX|162|

|08|Christophe DUBOT|8|

|09|Marc FELLER|25|

|10|Dominique NIZZI|11|

|11|M-Cantal BEREZECKI née PHENE|6|

|12|Philippe DUBOIS|13|

|13|Jean-Luc ANDRE|58|

 

 

<br>

{{2ème Tour – 16 Juin 2002}}

 

Nombre d’inscrits : 1055

 

Nombre de votants : 637

 

Nombre de bulletins nuls : 30

 

Nombre de suffrages exprimés : 607<br>

<br>

 

 

|Candidats|Voix obtenues|

|Edouard JACQUE|358|

|Jean Paul DURIEUX|249|

 

 

<br>

<hr>

 

{{{ Festivités du 14 juillet 2002}}}

 

Le programme des manifestations organisées par la Municipalité avec le concours des Associations pour la commémoration de la Fête Nationale est le suivant :<br>

<br>

{{Samedi 13 juillet :}}<br>

<br>

 

 

|{{15h00}}| Salle des Sports, après-midi récréatif pour les enfants : jeux, courses, lâcher de ballons, etc.<br>

Suivi de la remise des lots.|

|{{19h00}}| Parking Salle des Sports : restauration et buvette.|

|{{21h00}}| Retraite aux Flambeaux avec le concours de l’Harmonie d’Habay la Neuve.<br>

Bal gratuit à la Salle des Sports animé par l’orchestre ROYAL STAR.|

|{{23h00}}| Tir du Feu d’artifice.|

 

 

<br>

<br>

{{Dimanche 14 juillet :}}<br>

<br>

 

 

|{{09h45}}| Rassemblement devant la Mairie|

|{{10h00}}| Messe|

|{{10h45}}| Dépôt de gerbe au Monument aux Morts|

|{{11h00}}| Vin d’honneur à la Salle Polyvalente|

 

 

<br>

<hr>

{{{Concours des Maisons Fleuries}}}

 

{{Règlement année 2002 :}} <br>

<br>

{{Art 1 :}}

 

Le concours a pour but de récompenser les meilleures actions individuelles d’embellissement par le fleurissement de sa maison (balcon, façade, jardin, commerce) contribuant à l’amélioration de l’image de marque de la commune de Villers la Montagne.

 

{{Art 2 :}}

 

L’organisateur responsable est la Commune de Villers la Montagne.

 

{{Art 3 :}}

 

Sont admis à concourir: les particuliers et les commerçants de la commune de Villers la Montagne qui auront rempli le formulaire d’inscription figurant dans « CONTACT » et qui l’auront déposé en Mairie avant le 10 août 2002.

 

{{Art 4 :}}

 

L’organisateur confirme l’enregistrement des candidatures par un courrier individuel.

 

{{Art 5 :}}

 

Les catégories : toutes doivent être visibles de la rue.

 

– Catégorie 1 : Balcons fleuris (ex : appartements).

 

– Catégorie 2 : Façades fleuries sans jardinet devant ou aux abords (ex: fenêtres et murs).

 

– Catégorie 3 : Façades fleuries avec jardinet devant ou aux abords. (ex: maisons jardins).

 

– Catégorie 4 : Commerces fleuris.

 

{{Art 6 :}}

 

Jury et récompenses : le Président de la Commission Environnement s’entoure d’un jury de son choix composé de membres du Conseil Municipal et de professionnels en horticulture. Ce jury établit le palmarès qui comporte au plus 5 lauréats par catégorie. Les prix et diplômes communaux seront remis par la Municipalité lors d’une réception organisée par la Commune la deuxième quinzaine du mois d’octobre.

 

{{Art 7 :}}

 

Le Palmarès du Concours paraîtra dans « CONTACT » à l’issue de la remise des récompenses.

 

{{Art 8 :}}

 

La Commune de Villers la Montagne se réserve le droit de modifier le règlement.

 

{{Art 9 :}}

 

Si un(e) participant(e) remporte le 1er prix dans la même catégorie deux années successives, il sera hors concours la troisième année. L’année suivante, ses talents pourront être de nouveau récompensés.

 

{{Art 10 :}}

 

Les personnes qui s’inscrivent au concours communal des maisons fleuries acceptent sans réserve le présent règlement, ainsi que les décisions prises par le jury.<br>

<br>

 

—–

 

{{Bulletin d’Inscription :}}<br>

<br>

Mme, Mr : ________________________________________<br>

<br>

Souhaite participer au Concours Communal des Maisons Fleuries 2002 suivant et en accord avec le règlement.<br>

<br>

Adresse : ________________________________________

 

F-54920 Villers la Montagne<br>

<br>

Signature :<br>

<br>

<br>

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 112 Août 2002

 

 

Rentrée<br>

Cantine garderie périscolaire<br>

Opération Fil Bleu<br>

Atelier mémoire<br>

Rage des chauves-souris en France

 

{{{ Rentrée}}}

 

En cette fin d’été, chacun garde en mémoire les bons moments des vacances mais se résout en fin de compte dans la bonne humeur et avec une ardeur nouvelle, à se mettre en route vers une année d’activités, d’études ou de travail.

 

La rentrée des classes fait partie de ces repères qui jalonnent notre vie de manière cyclique, parfois inquiétante, parfois pesante, mais indispensable à notre volonté d’action et à la marche du temps.

 

L’activité dans notre commune est déjà bien engagée:

 

– à Nichefontaine, les constructions sortent petit à petit de terre en fonction des autorisations de construire

 

– Rue de la Grande Fontaine et Route Nationale, les travaux de la 3ième Tranche de réhabilitation du réseau d’eau potable connaissent leurs débuts avant d’entamer la Grande Rue

 

– Les finitions s’effectuent pour une prochaine mise à disposition au Club House des Tennis Couverts

 

Mais c’est surtout l’aménagement d’une structure de Cantine et Garderie périscolaire dans les locaux de l’Ecole Maternelle qui a retenu notre attention pour cette rentrée.

 

Bien qu’ayant un caractère facultatif, ce service Municipal qui est créé et organisé en étroite liaison avec la vie de l’école, présente pour les enfants et leurs parents une importance primordiale par les temps qui courent.

 

En effet, le service de restauration et garde périscolaire ne se limite pas au simple fait de fournir des repas. Il s’agit en réalité d’un ensemble de prestations assurées par la Commune pour répondre à trois préoccupations majeures : bien accueillir, bien nourrir, bien éduquer.

 

Croyez bien que nous mettons toute notre compétence et tout notre enthousiasme en action pour faire de cette gageure que nous soutenons une réussite appréciée de tous.

 

L’avenir donnera son verdict.

 

Bonne rentrée à tous, petits et grands … et Bon Courage !

 

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

 

 

{{{Cantine garderie périscolaire}}}

 

Lancé en Janvier dernier, notre projet de cantine garderie scolaire se concrétise.

Après neuf mois de gestation et de démarches administratives sa mise en route est prévue pour la rentrée des classes, mardi 3 septembre prochain dans les locaux de l’Ecole Maternelle.

 

Beaucoup de souplesse est proposée dans la fréquentation de cette structure : en fonction des besoins les enfants seront gardés de 7 heures 30 le matin à 18h30 le soir avec bénéfice ou non des services de restauration de la cantine à midi.

 

Les Repas seront préparés par une Société agréée (Avenance – Restauration), livrés chaque jour en « liaison chaude », et servis dans le plus strict respect des règles d’hygiène prescrites par la réglementation.

 

Les installations, les locaux et le projet de restauration ont reçus l’agrément des services d’hygiène et de la PMI / (Protection maternelle et infantile) du Conseil Général. Le projet CLSH est agréé par Jeunesse et Sports.

 

Les personnes chargées de l’accueil, de la surveillance et de l’animation sont :

 

– Mademoiselle Christelle VAUGIN – Educatrice responsable

 

– Madame Audrey HENKINET – Animatrice assistante

 

Le nombre de places est fixé à 20

 

Le fonctionnement de la cantine-garderie sera donc le suivant :

 

les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 7h30 à 18h30.

 

Les mercredis, les petites vacances scolaires et le mois de juillet :

 

Le matin de 7h30 à 8h30

 

Le midi de 11h30 à 13h30 (repas inclus)

 

Le soir de 16h30 à 18h30 (goûter inclus)

 

Les familles doivent acheter au Secrétariat de la Mairie des tickets correspondants aux services désirés (garderie et cantine). Ces tickets seront remis au personnel de la cantine-garderie périscolaire chaque jour à l’arrivée de l’enfant, en fonction des services demandés journellement (garderie matin ou garderie matin + cantine + garderie soir ou garderie soir; en sachant que toute période d’une heure commencée est due).

 

Avec cette nouvelle unité de service, notre commune s’engage dans une politique en faveur de l’enfance avec les exigences de qualités qu’elle implique.

 

Dans sa séance du 26 Juillet dernier, le Conseil Municipal a donné son accord sur la perspective d’une contractualisation avec la Caisse d’Allocations Familiales qui est en cours dès l’automne par la signature d’un contrat enfance (accueil petite enfance des moins de six ans).

 

Pour tous renseignements s’adresser au :

 

Secrétariat de Mairie : 03 82 44 01 09

 

Cantine Garderie : 03 82 89 40 26

 

{{{Opération Fil Bleu}}}

 

{{2001 – Sixième saison de ravalement pour Villers la Montagne}}

 

Six chantiers ont été réalisés cette saison pour un montant de travaux de 20 939,80 € et un montant de subventions versées de 5 732,10 €, ce qui porte le bilan global 1996 – 2001 à 55 chantiers réalisés, 67 108 € de subventions distribuées et 283 637,80 € de travaux.

 

{{Pour l’année 2002 . Deux nouveaux chantiers sont en cours de préparation.}}

 

Une nouvelle fois, la commune apporte son soutien à l’opération qui vise à améliorer l’image des villes et des villages et notre cadre de vie grâce au ravalement des façades d’immeubles.

 

Vous pouvez obtenir une aide financière de 10 € par M2 de surface ravalée, sous réserve que votre projet respecte la réglementation en vigueur et qu’il s’intègre dans la gamme chromatique retenue pour chaque rue.

 

Pour obtenir une étude technique et financière {{gratuite}}, sans engagement de votre part contacter Monsieur Jérôrne Phelix, Technicien de Projet – Tél. 03 82 26 03 30 pour un rendez-vous sur place.

 

{{Attention !}} Certaines entreprises procèdent à la vente de travaux à domicile, en pratiquant des prix largement supérieurs aux prix locaux, ou inversement très très bas.

 

Ne signez pas de contrat avant d’avoir consulté d’autres entreprises afin de pouvoir comparer les prix.

 

Tout contrat de vente à domicile déjà signé peut faire l’objet d’une rétractation dans un délai de 7 jours (7 jours seulement sinon il vous faudra verser 40% du montant du contrat à l’entreprise pour vous rétracter).

 

Enfin, demandez toujours un descriptif détaillé des travaux qui mentionnera les types et les références des matériaux utilisés et soyez vigilants.

 

{{{Ateliers Mémoire}}}

 

Après les vacances d’été, les Ateliers Mémoire reprennent cours.

 

Démarrés en février 2002, ils ont connu un beau succès et sont redemandés par la quinzaine de personnes qui l’ont fréquenté régulièrement. Nous rappelons que ces séances sont ouvertes à tous, hommes et femmes de tous âges.

 

Monsieur Dionisus et Madame Augustyniak de l’ULRPA de Villerupt en assureront de nouveau l’animation. Ils ont su créer une bonne ambiance dans une atmosphère laborieuse appréciées de tous les participants.

 

Les travaux pratiques pour stimuler et favoriser la mémoire sont proposés dans une franche bonne humeur et sans esprit de compétition.

 

La participation financière de ces séances est toujours prise en charge intégralement par le C.C.A.S. de notre commune.

 

N’hésitez pas à venir rejoindre notre équipe en vous inscrivant au secrétariat de Mairie ou à la reprise des Ateliers : le Lundi 9 septembre à 14 heures, salle de réunion de la bibliothèque.

 

Ces séances de travail sont programmées un lundi sur deux de 14 heures à 16 heures. Le nouveau planning sera adressé aux anciens participants et communiqué aux nouveaux lors de l’inscription.

 

{{{Rage des chauves-souris en France}}}

 

Depuis le début de l’année 2000, 5 cas de rage sur chauve-souris ont été recensés en France. Le dernier diagnostic positif de rage a été confirmé par l’AFSSA Nancy le 13 décembre 2000 sur une sérotine commune (chauve-souris) provenant de Haute-Marne.

 

{{Origine de la rage des chauves-souris :}}

 

La rage des chauves-souris en France est provoquée par un virus apparenté différent de celui de la rage du renard et du chien. Cette rage évolue indépendamment de celle des renards. En France, elle a été recensée dans l’est et dans des régions où aucun autre animal n’a développé la rage : en Bretagne, dans le Centre et maintenant le Sud de la France.

 

{{Statut des chauves-souris :}}

 

Les chauves-souris, espèces fragiles et pour certaines en voie de disparition, sont protégées. La pipistrelle commune est une chauve-souris très répandue en France et en Europe, insectivore et de très petite taille (elle ne dépasse pas la taille d’un pouce). Elle vit dans des habitats rénovés ou neufs, dans les greniers notamment. Elle peut partager cet habitat avec les espèces sérotines, ce qui pourrait être une hypothèse expliquant le passage de la rage d’une espèce de chauve-souris vers une autre. La pipistrelle commune hiberne d’octobre-novembre à mars-avril, selon les régions. Elle n’a pas un comportement agressif.

 

{{Quelques règles de précaution :}}

 

En premier lieu, la chauve-souris est un animal sauvage protégé, il ne faut pas la manipuler ou chercher à l’attraper. Si l’on se trouve en présence d’un animal blessé et qu’une manipulation est absolument indispensable, il faut impérativement se munir de gants de jardin épais, essayer de recouvrir l’animal avec un chiffon ou une boîte en carton, puis le relâcher s’il peut voler, ou en cas de doute, il est préférable de contacter les Services Vétérinaires qui indiqueront la conduite à tenir.

 

En cas de morsure par une chauve-souris, aucun risque ne doit être négligé et il est recommandé de consulter son médecin traitant et le Centre antirabique le plus proche.

 

{{Cas particulier des chauves-souris exotiques :}}

 

Ces chauves-souris peuvent être de grande taille, avec un comportement parfois agressif. Leur morsure, qui constitue le risque essentiel de transmission du virus de la rage des chauves-souris à l’homme, est donc beaucoup plus grave que celles occasionnées par les chauves-souris européennes. C’est ainsi qu’en 1999, dans le Gard, une Roussette d’Egypte s’est révélée enragée chez son propriétaire, après avoir séjourné plusieurs jours dans une animalerie bordelaise. L’importation avait été réalisée via une animalerie belge. Au total, 129 personnes ont dû être traitées contre la rage par les Centres de traitement antirabiques. L’importation de ces espèces exotiques en France est prohibée.

 

{Services Vétérinaires de Meurthe et Moselle

 

Domaine de Pixérécourt B.P- 39 – 54220 Malzéville

 

Tél. 03 83 29 80 42

 

Fax: 03 83 29 80 45

 

Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt}

 

<hr>

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 113 Septembre 2002

 

 

Autorité Parentale<br>

Conseil Municipal<br>

Chemin piétonnier du Labour<br>

CCAS Infos – Renaissance de l’I.L.G.C.<br>

Visite aux personnes âgées<br>

Prise en charge du vaccin anti-grippal<br>

Opération « Brioche de l’Amitié »<br>

Les bouchons d’Amour<br>

Télé Assistance médicalisée

 

{{{Autorité parentale}}}

 

L’autorité Parentale a été substituée par la Loi du 4 Juillet 1970 à la notion de Puissance Paternelle instituant par là même le principe de COPARENTALITE dans le mariage qui a été progressivement étendu par le législateur aux parents divorcés par la Loi du 22 Juillet 1987 et aux parents naturels par la Loi du 8 Janvier 1993.

 

D’emblée conçu comme un Droit de Fonction, finalisé dans l’intérêt de l’enfant, le terme d’autorité illustre le caractère unilatéral de la relation à l’enfant dans ses trois composantes : GARDE – SURVEILLANCE – EDUCATION (Article 371-2 du Code Civil). Mais la notion de garde a été supprimée du droit du divorce par une loi de 87 et le Code Civil a remplacé la mise en couvre de la Responsabilité Parentale par le terme d’Autorité Parentale dont la rédaction est la suivante :

 

« L’Autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour fondement et finalité l’intérêt de l’enfant. Elle appartient aux père et mère jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité pour assurer son éducation et permettre son développement dans le respect dû à sa personne ».

 

Cette définition est une définition par objectif qui met l’accent sur le devoir des deux parents d’assumer ce droit qui leur est dévolu et sur leur responsabilité à l’égard de leur enfant mais aussi de la société.

 

Ainsi l’autorité parentale dépasse le simple cadre de la famille et devient une exigence sociale : L’Education doit préparer l’enfant à la vie en société donc aux Droits et Devoirs qu’elle suppose.

 

{(Tiré du Rapport du SENAT (n°66) sur la proposition de loi adoptée par l’Assemblée Nationale le 14 Juin 2001)}<br>

<br>

—-

 

{{{Conseil Municipal}}}

 

Réuni en Séance Ordinaire en Mairie le Vendredi 20 Septembre écoulé le Conseil Municipal a délibéré sur plusieurs projets d’importance :

 

{{1- Extension de la Salle Polyvalente}}

 

Le Cabinet d’architecture André Filliatre de Longwy (Concepteur et réalisateur initial de la Salle Polyvalente construite avec bonheur par nos prédécesseurs) s’est vu confier la mission de mise en oeuvre de l’agrandissement de ce bâtiment communal très fréquenté pour le service des Habitants et des Associations.

 

Une surface de presque 200 m2 sera ajoutée à celle existante pour permettre l’aménagement d’une scène avec loges et rangements, le déplacement de l’espace sanitaire et surtout la mise aux nouvelles normes d’hygiène et de sécurité de la cuisine et de l’office. Un garage pour la concierge sera également construit.

 

Le projet architectural, d’une particulière qualité, reprendra harmonieusement dans le prolongement les dispositions initiales des ouvertures (portes-fenêtres) vers l’extérieur en améliorant les installations de chauffage et ventilation dans la grande salle ainsi que la mise en place d’une sonorisation incorporée et équipement de scène.

 

La dépense estimative s’élève à 438 116 Euros.

 

Le Conseil Municipal, à l’unanimité s’est prononcé pour :

 

– Approuver le projet tel que présenté qui sera programmé en investissement au Budget 2003.

 

– Demander au Conseil Général une Subvention d’Equipement.

 

{{2 – Aménagement de la Place des Vergers}}

 

Pour matérialiser l’intention initiale et finaliser la fastidieuse période d’acquisitions foncières entreprises depuis plusieurs années auprès des riverains, le projet d’aménagement d’une place à l’arrière de la Mairie a été présenté à l’Assemblée délibérante.

 

Cette place est destinée avant tout à permettre le stationnement des véhicules lors des grands rassemblements de personnes (Mariages – Enterrements – Manifestations Publiques) à l’Eglise et à la Mairie.

 

L’Aménagement met l’accent sur le caractère rustique du village en mettant en valeur son architecture et son patrimoine ancien.

 

Ce projet consiste à réaliser (Maîtrise d’œuvre D.D.E. Longwy) :

 

– Une place à l’arrière de la Mairie avec implantation d’une fontaine (le stationnement des véhicules du personnel de la Mairie et des Elus est prévu à cet endroit).

 

– La création d’une zone de stationnement public de 40 emplacements avec îlots arborés et éclairage public.

 

– La mise en valeur du Monument aux Morts – Création d’un réseau de collecte des eaux pluviales – Réfection de la voirie en lui conférant une unité d’ensemble et une intégration dans le site avec qualité pierre naturelle de construction.

 

L’estimation prévisionnelle s’élève à 616.100 Euros.

 

Le Conseil Municipal, à l’unanimité s’est prononcé pour :

 

– Approuver le projet tel que présenté.

 

– Retenir le concours de la D.D.E. pour la mission totale de réalisation.

 

– Demander au Conseil Général une subvention d’Equipement.

 

{{3 – Acquisitions Foncières Village}}

 

L’actuelle Rue du Bailliage débouche en partie sur le « Chemin Rural dit d’au Bord » dans sa partie inférieure. Section AB « Le Village Haut » n° 105 pour 3 Ares 45 Ca.

 

Cette parcelle est propriété privée indivise entre :

 

– La Commune pour 50%

 

– M. Daniel Bachetti pour 25%

 

– M. René Lapuh pour 25%

 

Pour permettre le raccordement du chemin rural avec la rue du bailliage des travaux de voirie sont indispensables qui ne peuvent être réalisés que sur des emprises publiques communales.

Les propriétaires ayant manifesté leur accord, il a été proposé de réaliser l’acquisition totale de cette parcelle dans les conditions habituelles de 45,73 € le mètre carré.

 

– 86,25 m2 pour M. Bachetti

 

– 86,25 m2 pour M. Lapuh

 

le reste de la parcelle étant propriété communale.

 

Le Conseil Municipal, à l’unanimité s’est prononcé pour cette acquisition.

 

Autorisation a été donnée au Maire de signer les documents d’arpentage et les actes notariés d’acquisition au bénéfice de la Commune.

 

{{4 – Travaux plateforrne AFOREST}}

 

Suite à la délibération du 25 Janvier 2002, le Conseil Municipal a approuvé la mise à disposition de l’Association de Formation AFOREST d’un terrain du patrimoine privé de la Commune d’une surface d’environ un hectare avec prise en charge par la commune des frais de plateformage et d’arrivée des réseaux.

 

La Sté S.E.B.L. de Metz ayant, par convention avec la Commune approuvée par délibération du 17 Mai 2002, reçu mission de maîtrise d’ouvrage pour les travaux de plateformage et réseaux, le Conseil Municipal a approuvé le montant des travaux dont l’offre après appel à la concurrence, s’élève à la somme globale H.T. de 87.333,26 €.

 

{{5 – Plateforrne AFOREST Cession de Terrain}}

 

Suite au document d’arpentage réalisé par M. J.M. Kircher géomètre expert à Longwy,

 

Le Conseil Municipal a approuvé la mise à disposition de l’Association AFOREST pour l’euro symbolique d’une partie de la parcelle Section AH n°80 (d’une contenance de 2 Ha 76 a 53 Ca à l’origine) de 98 Ares 82 Ca pour la réalisation d’un Centre de Formation.

 

Autorisation a été donnée au Maire de signer le procès verbal du document d’arpentage et les actes notariés.<br>

<br>

—-

{{{Chemin piétonnier du Labour}}}

 

L’un des principes essentiels qui gouvernent le fonctionnement des services publics en général, et les modalités d’usage du domaine en particulier est celui de l’Egalité.

 

Il signifie qu’aucune distinction ne doit être faite en principe entre les usagers d’un Service Public, en l’occurrence ceux d’une voie de circulation.

 

Mais ce principe comporte des limites et des exceptions !

 

Les exceptions conduisent à écarter l’application du principe d’égalité lorsque des considérations supérieures, elles mêmes liées au maintien de l’Ordre, de la Sécurité et de la Tranquillité sont en jeu et ne peuvent être satisfaites que par une exception au principe consistant en des restrictions d’accès à des voies publiques.<br>

<br>

{RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

 

DÉPARTEMENT DE MEURTHE-ET-MOSELLE

 

Arrondissement de BRIEY

 

MAIRIE DE VILLERS LA MONTAGNE

 

Villers la Montagne, le 20 Septembre 2002

 

{{Arrêté de Circulation n° 2002/126}}

 

Le Maire de la Commune de VILLERS LA MONTAGNE;

VU le Code Général des Collectivités Territoriales – Articles L 2122-18, L 2122-24 et L 2122-27 ;

 

VU le Code de la Route et notamment les articles R. 411-5 et R. 41 1-8.

 

VU le Code de la voirie routière.

 

CONSIDERANT que le profil de voie publique du chemin «entre la Raquette de la Rue du Labour et la Rue des Bords» sa configuration, son étroitesse et son encombrement le rendent dangereux pour la sécurité des piétons et qu’il importe d’assurer la sécurité et la tranquillité de ceux-ci.

 

CONSIDERANT que l’intérêt majeur de la sécurité et la tranquillité publique justifient l’interdiction à tous véhicules y compris vélos et cycles.

 

ARRETE

 

ARTICLE 1 : La circulation sera interdite sur le chemin «entre la Raquette de la Rue du Labour et la Rue des Bords» à partir du présent Arrêté.

 

ARTICLE 2 . Une signalisation appropriée et réglementaire sera mise en place par notre Service Voirie.

 

ARTICLE 3 . Ampliation du présent arrêté sera adressée :

 

A Monsieur le Sous-Préfet de l’Arrondissement de BRIEY.

 

A Monsieur le Commandant de Brigade de Gendarmerie de BRIEY.

 

A Monsieur le Commandant de Police de VILLERUPT.

 

A Monsieur le Subdivisionnaire de l’Equipement de LONGWY.

 

Au Secrétariat de Mairie.

 

Fait à VILLERS LA MONTAGNE, le Vingt Septembre Deux Mil Deux.

 

Le Maire

 

François Boudot}<br>

<br>

C’est le cas qui nous occupe aujourd’hui puisque le chemin du LABOUR qui relie la Rue des Bords à la Rue du Labour, que nous avions voulu à l’origine strictement à l’usage des piétons, est régulièrement emprunté par des vélos, mobylettes, motocyclettes et autres pétaradantes montures dangereuses.

 

L’arrêté pris ce mois mettra donc tous ces contrevenants en faute pénale. Qu’on se le dise !<br>

<br>

—-

 

{{{CCAS Infos – Renaissance de l’I.L.G.C.}}}

 

L’instance locale de gérontologie de coordination de Villerupt et ses environs, en sommeil d’activités depuis plusieurs années, s’est restructurée ce printemps et reprend ses actions en faveur des personnes âgées de notre secteur en partenariat avec les référents élus et administratifs du P.A.I.S. de Longwy. Monsieur Jean HILBERT en a été élu président. Le siège administratif de l’ I.L.G.C. se situe 16 avenue De Lattre De Tassigny à Longwy-Bas. Tél : 03.82.39.59.66.

 

Sept comités locaux ont été constitués afin de faire remonter l’information concernant les activités de cette instance auprès des personnes âgées des villages du secteur et aussi pour organiser ses activités.

 

Les référents de ces comités locaux seront le lien entre l’association et les adhérents.

 

Réunie le 28 Juin 2002, l’instance a recensé différents axes de travaux à mettre en place dans les mois à venir.

 

Les thèmes proposés sont les suivants :

 

– Prévention des risques domestiques et sécurité,

– Hygiène alimentaire, corporelle et de l’environnement,

– Allocation personnalisée à l’autonomie et allocation compensatrice pour tierce personne,

– Ateliers mémoire (Pack Eureka),

– Ateliers équilibres,

– Reprise des petits déjeuners à l’école,

– Réflexion sur le portage des repas à domicile,

– Cadre légal et réglementaire de l’aide à domicile,

– Utilisation des chèques emplois-services et formules assimilées,

– La maladie d’Alzheimer,

– Mise en place de conférences culturelles (passé du Pays-Haut, histoire des émaux),

– Dépistage du diabète et de la surdité,

– Visite des aînés placés en établissement,

– Confrontation des personnes âgées avec les problèmes de toxicomanie de leurs petits enfants,

– Réactualisation du Service Inter-Générationnel d’Entraide en Meurthe-et- Moselle SIGEMM.

 

Deux réunions sont déjà programmées courant Octobre :

 

– Le 8 octobre 2002 de 14h00 à 16h30 Salle Polyvalente : Il sera question de l’Allocation Personnalisée d’autonomie (A.P.A.), animée par Monsieur Eric HENRY, responsable du P.A.I.S. de Longwy.

 

– Le 24 octobre 2002 de 14h00 à 16h30 Salle de Réunion Ecole des Filles : Madame PIFFET de la C.P.A.M. proposera les thèmes : alimentation, prise de médicaments et prévention des accidents domestiques.

 

Des cartes d’adhérent à l’I.L.G.C. sont proposées au prix de 3 Euros, elles permettent de bénéficier de toutes les activités avec assurance incorporée et informations de cette instance. Elles seront vendues par les référents du secteur qui prendront contact avec les présidents d’associations du village afin de leur proposer l’adhésion de leurs membres. Il est bien évident que toute personne intéressée peut acheter cette carte d’adhésion au secrétariat de la Mairie.

 

Référents pour le secteur :

 

– Madame Marie-Hélène PASCOLO,

 

– Madame Françoise DECROIX,

 

– Madame Marie Rose ROYER,

que vous pouvez contacter pour plus d’informations sur ce sujet.<br>

<br>

—-

 

{{{Visite aux personnes âgées}}}

 

C’est maintenant une tradition, tous les six mois les membres du C.C.A.S. de Villers la Montagne rendent une visite amicale aux personnes âgées du village qui ne quittent plus leur domicile pour raison de santé, ainsi qu’à celles résidant en maison de retraite.

 

Nous pensons que c’est à travers une telle démarche que nos anciens se sentiront moins isolés et percevront l’affection et la reconnaissance que nous leur témoignons.<br>

<br>

—-

 

{{{Prise en charge du vaccin anti-grippal}}}

 

Le Conseil d’Administration du C.C.A.S. de notre Commune a décidé d’offrir gratuitement à toutes les personnes de notre village âgées de 60 à 64 ans, le vaccin contre la grippe.

 

Les personnes nées en 1938, 1939, 1940, 1941 et 1942, qui le désirent, peuvent donc venir retirer en Mairie le vaccin à partir du 1er octobre prochain. Celui-ci sera stocké suivant les recommandations en vigueur.

 

Il restera à se rendre chez le médecin de son choix pour se faire vacciner.<br>

<br>

—-

 

{{{Opération « Brioche de l’Amitié »}}}

 

Comme chaque année, notre Commune participera les 10,11,12,13 octobre 2002 à la vente de brioches au profit des établissements d’enfants et d’adultes handicapés de Meurthe et Moselle. Les fonds collectés en 2001, ont été affectés à l’acquisition de deux terrains sur la Commune de Toul qui vont permettre de créer un foyer occupationnel de 20 places et un foyer résidence de 20 places pour adultes travaillant en C.A.T.

 

 

L’A.E.I.M. choisit en permanence de faire face à la constante évolution des besoins des personnes handicapées qu’elle accueille au sein des ses structures.

 

En espérant que vous réserverez un bon accueil aux personnes bénévoles qui sillonneront les rues de notre village ces jours là.

 

Merci d’avance pour votre générosité.<br>

<br>

—-

{{{Les bouchons d’Amour}}}

 

Le succès est tel que l’opération « un bouchon, un sourire » lancée à l’automne 2001, continue. Un grand merci à tous les donateurs.

 

Merci aux écoles et à leur personnel enseignant pour la contribution et le soutien qu’ils y ont apportés. Cette saison c’est uniquement à l’école maternelle que se fera la récolte.

 

Le container est placé en bonne situation dans le hall d’entrée. Il est toujours plein !

 

Avant d’y être versés, les bouchons sont triés par les enfants suivant les critères de sélection demandés. Un travail auquel les institutrices les ont sensibilisés et qui intègre un programme pédagogique.

 

Bravo et encore merci à elles ! C’est quelques centaines de sacs de 200 litres qui ont déjà été déposés vers le lieu de stockage à Longuyon avant d’être acheminés dans une usine de recyclage où les bouchons sont broyés et ressortent sous forme de paillettes. Ces dernières sont transformées et utilisées pour fabriquer de nombreux objets différents en plastique. Une tonne de bouchons rapporte 76,22 € à l’association. L’argent récolté sert à financer des fauteuils roulants pour handicapés et un orphelinat à MADAGASCAR. Quarante trois tonnes de bouchons ont été expédiés de Novembre 2001 à Mars 2002.

 

{{Rappel des critères de sélection :}}

 

Ne sont collectés que les bouchons en plastique d’eaux, boissons gazeuses, bouteilles de jus de fruits et de lait.<br>

<br>

—-

 

{{{Télé Assistance médicalisée}}}

 

Une réunion d’information et de démonstration d’un dispositif d’alarme à porter sur soi (bracelet) sera organisée par la Société de Télé Assistance Médicalisée (TAM 54),

 

Jeudi 3 octobre 2002 à 14h00 Salle Polyvalente

 

Cet appareil de télé alarme s’adresse à toutes personnes isolées qu ‘elles soient jeunes ou âgées, malades ou convalescentes.

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 114 Novembre 2002

 

 

Développement rural et intercommunalité<br>

Conseil Municipal du 17 octobre 2002<br>

Logement locatif privé sur l’agglomération<br>

Concours des maisons illuminées<br>

Bois de chauffage<br>

Listes électorales<br>

Brioches de l’Amitié<br>

Affaires culturelles<br>

Restaurants du cœur<br>

Information CCAS

 

 

CCAS Infos – Renaissance de l’I.L.G.C.<br>

Visite aux personnes âgées<br>

Prise en charge du vaccin anti-grippal<br>

Opération «  »<br>

Les bouchons d’Amour<br>

Télé Assistance médicalisée

 

{{{Développement rural et intercommunalité}}}

 

Le déséquilibre démographique national entre les aires urbaines et les zones rurales est manifeste. Un rééquilibrage s’impose donc et l’on parle de plus en plus de l’intérêt d’une politique volontariste de redéveloppement rural.

 

En effet, il existe une demande sociale croissante pour une qualité de vie et une recherche d’identité qui se manifestent par une attractivité accrue des territoires ruraux dont l’environnement et les paysages restent de qualité à condition qu’ils constituent des communautés vivantes et bénéficient d’une bonne accessibilité (I’attractivité sociale étant bien souvent un facteur d’attractivité économique).

 

Par ailleurs, le Gouvernement annonce un grand chantier en matière de Décentralisation (une réforme constitutionnelle est même à l’ordre du jour). L’Etat va donc transférer de nouvelles compétences aux Collectivités territoriales, au premier rang desquelles figurent les Régions.

 

Un projet de refonte des textes de l’intercommunalité est aussi prévu « afin de simplifier le travail des acteurs locaux et de sortir des blocages qui freinent aujourd’hui la dynamique territoriale ».

 

Pour que l’intercommunalité joue pleinement son rôle de développement et de solidarité il faut des moyens spécifiques garantis dans l’Avenir … A nouvelle dimension il faut de nouvelles ressources faute de quoi les Communes rurales seront les dupes de l’intercommunalité.

 

L’encadrement excessivement rigoureux de la Loi actuelle (Loi CHEVENEMENT) nuit à l’objectif de l’intercommunalité.

 

Ce qui compte plus que l’application de règles strictes c’est la volonté des élus de travailler ensemble, la dynamique de projet, la solidarité mise en oeuvre et les moyens mis à disposition.

 

L’intercommunalité doit être fondée sur l’identité et l’autonomie communale qui sont les bases de notre Démocratie.

 

—-

 

{{{Conseil Municipal du 17 octobre 2002}}}

 

{{Contrat enfance :}}<br>

<br>

Le Conseil d’administration de la Caisse Nationale des Allocations familiales a retenu dans ses orientations le principe d’un développement prioritaire des actions en faveur de l’accueil des jeunes enfants et, à cet effet, a adopté le 8 Décembre 1987 le dispositif « Contrat enfance ». Le Contrat enfance est signé entre les CAF et les Communes pour la mise en oeuvre d’une politique d’action sociale, globale et concertée, en faveur des enfants de moins de 6 ans.

 

L’objectif est de favoriser l’amélioration qualitative et quantitative des différentes formules d’accueil. Ce développement doit être équilibré afin de répondre simultanément à deux types de besoins :

 

– L’accueil permanent des enfants de moins de 3 ans dont les parents ont une activité professionnelle ou assimilée.

 

– L’accueil temporaire des enfants de moins de 6 ans qu’il soit régulier ou occasionnel, quel que soit le statut professionnel des parents.

 

Les termes du contrat matérialisent les objectifs qualitatifs et financiers sur lesquels s’engagent les parties signataires.

 

Le Contrat enfance comprendra une période allant jusqu’au 31 décembre 2004.

 

Le taux de prestation de service du contrat sera de 60 % et la Commune s’engage à porter sa dépense annuelle nette à 214,95 € par enfant pour l’année 2004.

 

Le Conseil Municipal à l’unanimité a approuvé ce Contrat entre la Commune et la Caisse d’Allocations Familiales de Meurthe et Moselle.<br>

<br>

{{Energies alternatives}}<br>

<br>

Aujourd’hui l’énergie est présente partout dans ses formes les plus diverses on en distingue essentiellement deux origines :

 

– Energies fossiles (transformation de matières organiques au fil des siècles – pétrole charbon)

 

– Energies renouvelables (force d’éléments naturels – eau – vent – géothermie – lumière solaire).

 

Les efforts pour diminuer la consommation d’énergie ou pour trouver de nouvelles sources à la fois renouvelables et non polluantes se poursuivent à tous les niveaux. Ainsi les « parcs » d’éoliennes fleurissent sur les côtes (Mer du Nord – Bretagne – Roussillon) mais sont encore absentes de nos régions.

 

Le principe de fonctionnement est simple : le mouvement des pales sous l’action du vent actionne un alternateur fournissant de l’électricité au réseau de distribution.

 

On estimait à 68 Mégawatts en France la production d’électricité par le biais des éoliennes en 2000. L’Europe et donc par ricochet l’Etat souhaitent passer la production française à 300 Mégawatts en 2003 et à 4.000 Mégawatts en 2006.

 

C’est la raison pour laquelle notre Commune a été saisie d’un projet d’installation d’Éoliennes sur la plaine pour 18 unités de production.

 

Avec des unités hautes de cent mètres et des pales de quatre vingt mètres de diamètre ce parc éolien est apparu gigantesque et démesuré au Conseil Municipal qui a émis un avis défavorable au projet. Le Conseil Municipal, cependant conscient de son rôle pour l’Avenir, a décidé de se tourner vers les services de l’Etat et la DIREN (Direction Régionale de l’Environnement) pour de plus amples informations et une meilleure documentation sur l’énergie Eolienne et ses applications dans la Région.

 

—-

 

{{{Logement locatif privé sur l’agglomération}}}

 

Le Parc locatif privé de l’agglomération de Longwy n’est pas encore très développé (14,3 % des résidences principales contre 23,6 % pour le Département ). C’est le parc logement sidérurgique mis à la disposition des ouvriers qui a longtemps répondu à la demande. Ce parc « privé » est devenu « social » dans les années 80 par cession à la Familiale du Nord Est devenue aujourd’hui Batigère Nord Est.

 

Ainsi l’ensemble du parc social fournissait encore 70 % de la réponse locative en 1999, bien que le secteur locatif privé se soit développé progressivement, notamment grâce aux Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) qui ont incité les investisseurs locaux à améliorer le parc locatif existant et à créer du locatif à partir du parc de logements vacants.

 

Le parc locatif privé est donc constitué essentiellement de logements issus du parc ancien, la construction neuve de logements locatifs privés restant encore peu importante.

 

Depuis dix ans, la demande locative est régulièrement soutenue mais non tendue. Influencée par le développement du travail frontalier et la meilleure solvabilité des travailleurs frontaliers, elle a favorisé un niveau des loyers élevé.

 

Un document édité par l’AGAPE (Agence de l’urbanisme de l’Agglomération du PED) est disponible en Mairie où chacun pourra en retirer un exemplaire selon sa volonté.

 

—-

 

{{{Concours des maisons illuminées}}}

 

Comme l’an passé le concours des maisons illuminées aura lieu afin de récompenser les meilleures actions individuelles.

 

Pensez à décorer votre maison…

 

—-

 

{{{Bois de chauffage}}}

 

Les affouagistes qui désirent façonner leur bois de chauffage doivent s’inscrire en Mairie avant le 30 Novembre 2002.

 

—-

 

{{{Listes électorales}}}

 

Les nouveaux habitants, les ressortissants de l’union européenne ainsi que les jeunes âgés de 18 ans sont priés de venir s’inscrire en Mairie sur les listes électorales avant le 31 Décembre 2002.

 

—-

 

{{{Brioches de l’Amitié}}}

 

13 équipes ont sillonné les Rues du Village pour vendre les brioches de l’amitié au profit de l’AEIM (Adultes et enfants inadaptés mentaux).

 

La générosité des habitants du Village n’est plus à démontrer puisque 408 brioches ont été vendues au cours de cette opération pour une somme de 1 632 €. Ces fonds collectés ont été remis au responsable du secteur dont dépend notre Commune.

 

Un grand merci à toutes et à tous.

 

—-

 

{{{Affaires culturelles}}}

 

{{Bicentenaire de la Naissance de VICTOR HUGO}}<br>

<br>

A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Victor HUGO, la Commission des Affaires Culturelles et les Responsables de la Bibliothèque Serge BONNET organisent une Exposition sur la Vie et l’Oeuvre de Victor HUGO, les :

 

– Samedi 23 Novembre de 14h00 à 18h00

 

– Dimanche 24 Novembre de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

 

– Mercredis 27 Novembre et 4 Décembre de 14h30 à 18h30.

 

A La Bibliothèque Serge Bonnet.<br>

<br>

{{Concert à l’Arsenal de METZ}}<br>

<br>

A l’occasion des Fêtes de Fin d’Année, la Commission des Affaires Culturelles et le FEP organisent un déplacement à L’ARSENAL de METZ le :

 

Dimanche 29 Décembre 2002 en après midi

 

Pour assister au Concert « De Paris à Vienne » présenté par l’orchestre Philharmonique de Lorraine sous la direction de Jacques Mercier.

 

Au programme de ce concert exceptionnel Musique et Opérettes de :

 

– Jacques Offenbach

 

– Emil Waldteufel

 

– Charles Lecocq

 

– André Messager

 

– Johann Strauss Fils

 

– Franz Léhar

 

– Johann Strauss père.

 

Tarif Transport et Spectacle en place orchestre 30 €

 

Réservation au Secrétariat de Mairie jusqu’au Samedi 23 Novembre 2002. Le règlement s’effectuera au moment de l’inscription. Des informations complémentaires seront données ultérieurement.

 

—-

 

{{{Restaurants du cœur}}}

 

Une nouvelle campagne des « Restos du Cœur » va débuter à la mi décembre. Les personnes estimant pouvoir en bénéficier, sont invitées à se présenter au :

 

Centre des Restos du Coeur

 

136, Rue de Longwy

 

54430 REHON

 

Le Mardi et Jeudi de 14h00 à 16h30

 

A compter du 12 novembre 2002

 

Selon les cas, il leur sera demandé de fournir :

 

– Livret de famille ou carte d’identité

 

– Carte de Sécurité Sociale

 

– Certificat de scolarité

 

– Justificatifs de ressources

 

– Bordereau de la Caisse d’Allocations Familiales

 

– Quittance de Loyer

 

– Avis de non imposition

 

– Montant des ressources des enfants ou autres personnes vivant au Foyer.

 

—-

 

{{{Information CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)}}}

 

{{Colis des anciens :}}

 

Le traditionnel colis des anciens pour les plus de 65 ans sera distribué, comme de coutume, une semaine avant Noël (les 18, 19, 20 décembre 2002) par les membres du CCAS et du Conseil Municipal.<br>

<br>

{{Chauffage :}}

 

Un bon de chauffage annuel d’une valeur de 153 € est alloué aux personnes seules dont le revenu mensuel ne dépasse pas 686 € et aux couples qui ont un revenu mensuel égal ou inférieur à 990 €.

 

Veuillez vous présenter en Mairie muni de votre feuille d’imposition 2001.<br>

<br>

{{Repas à domicile :}}

 

Aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes sortant d’hospitalisation (sans conditions de ressources) sur présentation de la facture la participation du CCAS est de 2 € par repas, repas fourni par Avenance Restauration à Mont Saint Martin.

 

Renseignez vous au 03 82 25 30 38

 

(Plat Garni 4€37 – Plat Complet 7€47)<br>

<br>

{{Télé Alarme :}}

 

Télé Assistance Médicalisée de Vandoeuvre.

 

Mise à disposition du matériel de télé assistance (transmetteur et bracelet). Prise en charge par le CCAS de 50 % des tarifs de location – installation et abonnement mensuel sans condition de ressources.

 

Tarif installation 55 € – Abonnement 39 €<br>

<br>

{{Facture d’eau :}}

 

Le CCAS prend en charge, dans la limite de 50 m3 par habitant, la facture annuelle de l’eau (eau + assainissement) pour les personnes seules dont le revenu mensuel est égal ou inférieur à 686 € et aux couples dont le revenu mensuel n’est pas supérieur à 990 €.<br>

<br>

{{ADAPA :}}

 

Toute personne âgée bénéficiant d’une aide ménagère mandatée par l’A.D.A.P.A bénéficiera maintenant d’une prise en charge partielle du CCAS sur les heures de ménage facturées par cet organisme.<br>

<br>

{{Demandeurs d’emploi :}}

 

Demandeurs d’emploi de moins de 25 ans et non indemnisés :

 

– Ticket de bus sur présentation de recherches d’emploi (un carnet par semaine)

 

– 40 € par mois sur présentation de la carte d’actualisation ASSEDIC

 

– 40 € à l’occasion des Fêtes de Noël et de Pâques

 

Pour examiner vos droits à l’obtention d’une aide, n’hésitez pas à contacter la Mairie (tous les jours aux heures d’ouverture du Secrétariat) ou Madame PASCOLO, Vice Présidente du CCAS (Permanence le jeudi de 10h00 à 12h00 en Mairie).

 

Le CCAS peut également accorder des aides ponctuelles à l’occasion de situations familiales ou professionnelles difficiles.

 

Renseignez vous…

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 115 Décembre 2002

 

 

Tant crie-t-on Noël qu’il vient !<br>

Voici l’hiver, voici le froid<br>

Réseau d’eau<br>

Affaires Culturelles<br>

Bureau de Poste<br>

Listes Electorales<br>

Bilan de la fréquentation Cantine Garderie périscolaire<br>

Point Accueil Informations Services (P.A.I.S)<br>

Arrêté de déneigement et enlèvement du verglas

 

 

{{{Tant crie-t-on Noël qu’il vient !}}}

 

Nous avons beau le savoir à l’avance, chaque année qui s’achève nous fait toujours un petit pincement au cœur insidieux mais têtu.

 

Est-ce le fait qu’une année de notre âge s’ajoute aux précédentes ? Sans doute.

 

Est-ce le fait que le froid et les autans s’abattent et nous forcent à une vie recluse ? Sans doute aussi.

 

Je pense surtout que ballottés par la foule dans le bruit incessant des boutiques musicalisées, aveuglés par le scintillement des vitrines et des rues enguirlandées, étonnés par l’étalement gigantesque des jeux et gargantuesque des victuailles, nous soyons simplement à la recherche d’autre chose…

 

Les enfants d’aujourd’hui (qui sont les nôtres) font demande à un Père Noël omniprésent (fabriqué par les dieux du commerce) de cadeaux plus techniques, plus électroniques, plus virtuels que jamais.

 

Aux enfants de ce siècle, ne sommes nous pas tentés de leur préférer ces enfants que nous étions hier (et que nous sommes encore un peu aujourd’hui) à la recherche de plus de sincérité, de vérité, d’humanité en somme.

 

Nous aimerions peut-être demander moins d’Artifice, de l’Equité, de la Justice, de l’Amitié, du Travail pour tous… Mais chut ! Il faut nous taire : vous savez bien que nous ne croyons plus au Père Noël !

 

Ce petit pincement : où sont-elles nos naïves joies enfantines ? Où est-elle cette Nativité des simples ?

 

Jouez hautbois synthétiques ! résonnez musettes virtuelles ! …

 

Nous sommes au 21ème que diable !

 

« Tant va la cruche à l’eau qu’elle se brise

 

et tant crie-t-on Noël qu’il vient ».

 

{(Ballade des Proverbes – François VILLON 1431–1463)}

 

Joyeux Noël à Tous.

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

 

{{{Voici l’hiver, voici le froid}}}

 

La Commune est responsable de tout accident dû à la présence sur la chaussée d’un obstacle qui serait constitutif d’un « défaut d’entretien normal ».

 

La responsabilité de la Commune n’est engagée de manière générale, que dans la mesure où elle aurait pu prévoir le danger et aurait disposé du temps nécessaire pour faire disparaître l’obstacle.

 

En règle générale, la Commune n’est pas responsable des accidents causés par le verglas en tant que phénomène naturel. Les risques de dérapage dus au verglas sont regardés comme des risques habituels contre lesquels il appartient aux usagers de se prémunir en prenant toutes les précautions utiles.

 

L’article 99-8 du Règlement Sanitaire Départemental (arrêté préfectoral du 5 Août 1981) précise que « des arrêtés municipaux fixent les obligations spéciales des riverains des voies publiques en temps de neige et de verglas ».

 

Sur cette base, par arrêté municipal N° 2002/149 en date du 12 Décembre 2002 dont vous trouverez in-extenso le texte à la fin de ce « Contact », est mis à la charge des propriétaires riverains des voies publiques communales l’obligation d’enlever ou de prendre toutes mesures utiles pour supprimer le verglas (ou la neige) qui se trouve au droit de leur immeuble.

 

Qu’on se le dise !<br>

<hr>

{{{Réseau d’eau}}}

 

Les travaux de tranchées comme ceux qui se terminent actuellement dans les rues les plus fréquentées de notre Commune ne sont pas des plus populaires, loin s’en faut !

 

Ce sont en effet des travaux ingrats :

 

La circulation est perturbée et rendue plus dangereuse, l’accès aux propriétés parfois empêché, les cours et devants de porte sont défoncés, les distributions d’eau intérieures souvent modifiées…

 

Tout ceci est donc le lot de nombre d’entre vous et nous comprenons fort bien quelques réactions de « rouspétance » bien naturelles…

 

Mais la qualité du travail réalisé, la compétence reconnue des entreprises, la disponibilité des ouvriers et de leurs cadres envers les riverains permettent de faire fi des côtés négatifs pour ne retenir que le côté constructif de l’opération de réhabilitation de notre réseau d’eau potable.

 

Il est bon de noter qu’aucune disposition du Code Général des Collectivités Territoriales n’impose à une Commune d’assurer vis à vis de ses administrés l’alimentation en eau potable de leurs immeubles.

 

Le Code de la Santé Publique se contente seulement de prévoir lorsqu’une commune offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine, qu’elle doit s’assurer que cette eau est propre à la consommation.

 

L’eau potable est donc un service offert à tous dans notre Commune et nous mettons toute notre compétence et notre conscience pour le faire dans les meilleures conditions pour nos habitants.<br>

<hr>

{{{Affaires Culturelles}}}

 

La Commission des Affaires Culturelles et le Foyer d’Education Populaire vous invitent à venir écouter la chorale « LE TOURDION » pour le plaisir des petits et grands le :

 

Samedi 25 janvier 2003 à 20h30

 

Salle des Sports<br>

<hr>

{{{Bureau de Poste}}}

 

Le bureau de poste fermera à 12h le Mardi 24 décembre ainsi que le Mardi 31 décembre 2002.<br>

<hr>

{{{Listes Electorales}}}

 

Nous rappelons qu’aux termes de l’article R.5 du Code Electoral pour la révision annuelle des Listes Electorales, les demandes d’Inscription sont à déposer en Mairie jusqu’au 31 Décembre 2002.<br>

<hr>

{{{Bilan de la fréquentation Cantine Garderie périscolaire}}}

 

Au fil de trois mois d’existence, notre cantine garderie périscolaire a bien démontré le service attendu par les familles. La fréquentation de la structure est en continuelle ascension et c’est parfois jusqu’à dix huit enfants qui prennent leur repas à midi. La garderie périscolaire est bien fréquentée le soir mais moins le matin.

 

L’initiative de la prise en charge des enfants de plus de six ans par le F.E.P. de Villers la Montagne, les mercredis et aux petites vacances scolaires s’est avérée très positive. Les deux structures ont prouvé leur complémentarité.

 

Des enfants heureux, des parents satisfaits, une équipe d’animatrices compétentes pour le bonheur de tous.<br>

<hr>

{{{Point Accueil Informations Services (P.A.I.S)}}}

 

Le P.A.I.S. (Service du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle) tiendra sa permanence dans les locaux de la Mairie Annexe de Saint Charles les :

 

– Lundi 13 Janvier 2003 de 9h30 à 11h45

 

– Lundi 10 Février 2003 de 9h30 à 11h45

 

– Lundi 10 Mars 2003 de 9h30 à 11h45

 

Le P.A.I.S reçoit aussi du lundi au vendredi dans ses locaux situés au :

 

16 Avenue du Maréchal De Lattre de Tassigny à Longwy. Tél. 03.82.39.59.66<br>

<hr>

Villers la Montagne, le 12 Décembre 2002

 

{{{Arrêté de déneigement et enlèvement du verglas n°2002/149 }}}

 

Le Maire de la Commune de Villers la Montagne ;

 

VU l’Article L 2122 – 2,1 du Code Général des Collectivités Territoriales.

 

VU l’Article 99-8 du Règlement Sanitaire Départemental précisant que des arrêtés municipaux fixent les obligations spéciales des riverains des voies publiques en temps de neige et de verglas.

 

VU l’Article R 610 – 5 du Code Pénal.

 

Considérant que l’entretien des voies publiques par temps de neige et de verglas est le moyen le plus efficace d’assurer la sécurité dans la Commune et de prémunir les habitants contre les risques d’accidents.

 

Considérant que les mesures prises par les autorités ne peuvent donner des résultats satisfaisants qu’autant que les habitants concourent, en ce qui les concerne, à leur exécution et remplissent les obligations qui leur sont imposées dans l’intérêt de tous :<br>

<br>

{{Arrête :}}

 

Article 1 : Dans les temps de neige ou de gelée, les propriétaires ou locataires sont tenus de balayer la neige devant leurs maisons, sur les trottoirs ou banquettes jusqu’au caniveau, en dégageant celui-ci autant que possible. En cas de verglas, ils doivent jeter du sable, des cendres ou de la sciure de bois devant leurs habitations.

Article 2 : En temps de gelée, il est défendu de sortir sur la rue les neiges ou glaces provenant des cours ou de l’intérieur des immeubles. Il est défendu également de faire couler de l’eau sur la voie publique ou les trottoirs.

Article 3 : Ampliation du présent arrêté sera adressée :

 

A Monsieur le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Briey.

 

A Monsieur le Commandant de Brigade de Gendarmerie de Briey.

 

A Monsieur le Commandant de Police de Villerupt.

 

A Monsieur le Subdivisionnaire de l’Equipement de Longwy.

 

Au Secrétariat de Mairie.

 

Fait à Villers la Montagne, le Douze Décembre Deux Mil Deux<br>

<br>

{Le Maire,

 

François BOUDOT.}

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Contact n° 116 Janvier 2003

 

 

Les Vœux du Maire<br>

Vacances de neige<br>

Travaux à l’Eglise<br>

Déchetterie<br>

Intercommunalité

 

 

Avec l’année nouvelle, le temps des vœux est arrivé.

 

C’est un exercice à la fois banal et délicat. Banal car une fois présentés les vœux les plus courants (Santé – Bonheur – Réussite) il ne reste plus que des choses dont on n’ose parler :

 

– Parler de Paix ? on s’étripe dans bon nombre de Pays, (Proche Orient – Tchétchénie – Côte d’Ivoire).

 

– Parler de Liberté ? on opprime les peuples dans bien d’autres (Chine – Corée – Indonésie).

 

– Parler d’Egalité ? on appauvrit et on affame par ailleurs (Argentine – Venezuela).

 

– Parler de Fraternité ? on terrorise les pays du reste du monde et ceux que l’on dit libres préparent la guerre … c’est très réjouissant !

 

Il est difficile de nier qu’une crise profonde traverse le monde occidental liée au déclin des idéologies, à une évolution démographique défavorable, à des conflits non réglés et à des dérives financières entraînant la chute des marchés.

 

Cette nouvelle année va commencer sous de sombres auspices.

 

Cette crise que nous vivons annonce une transformation profonde du monde. Pour l’affronter il est nécessaire de prendre du recul, de revenir aux sources de notre civilisation mais aussi de prendre conscience de l’évolution actuelle au niveau mondial.

 

Les difficultés auxquelles nous nous heurtons aujourd’hui et qui risquent de s’aggraver demain ne sont pas le fruit du hasard. Elles découlent de décisions humaines.

 

Nous devons dégager une vision prospective capable de nous guider… Poursuivons donc notre recherche dans cette voie.

 

C’est ce que je vous propose pour cette année nouvelle.

 

« Le pire n’est pas toujours sûr mais il est souvent vraisemblable »

 

Je vous souhaite une excellente Année2003<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

 

{{{Vacances de neige}}}

 

Pour que la Commune puisse organiser une Classe de Neige, il est indispensable de pouvoir bénéficier de la volonté et de la présence d’un enseignant qui accepte l’importante responsabilité de s’occuper de cette classe en déplacement pour y assurer l’enseignement.

 

Pour cette saison 2003, la seule enseignante disposée à assumer cette classe étant assignée à résidence pour cause de récente maternité, les élèves de CM2 de l’Ecole Pergaud risquaient de ne pouvoir bénéficier, comme il est de coutume chaque année, de vacances de neige organisées par la Commune.

 

La Commission Communale des Ecoles, sous l’impulsion de son responsable Jean-Jacques Pierron a donc proposé au Conseil Municipal d’organiser un séjour de neige d’une semaine pour ces enfants du CM2 pendant la période des Vacances.

 

Suite à une réunion préparatoire avec les Parents d’Elèves dans le courant du mois d’Octobre et conformément à la Délibération du Conseil Municipal du 29 Novembre 2002, un séjour de neige à « La Toussuire » (Savoie) aura lieu du 1er au 8 Mars prochains comprenant Pension, Hébergement, Remontées mécaniques et Location de skis sous la responsabilité d’un directeur et de deux animateurs.

 

Nous souhaitons de Bonnes Vacances de Neige à ces heureux écoliers.<br>

<br>

<hr>

{{{Travaux à l’Eglise}}}

 

Laissée en état d’abandon depuis la restauration des peintures anciennes, la chapelle située sous le clocher de l’Eglise a fait l’objet de travaux de consolidation, (revêtement en pierre du sol) de chauffage et d’éclairage ces dernières années.

 

Les murs étant demeurés dans un état désolant depuis quelques années, des travaux sont actuellement entrepris par un ouvrier communal avec l’aide et sous la Direction de Jean ROBERT, Adjoint Responsable des Travaux, pour la mise à nu des pierres, rejointoiement au mortier de chaux et mise en valeur des plafonds, (clef de voûte, arcs. intrados).

 

Conformément à la délibération du Conseil Municipal du 17 Mai 2002, un vitrail de type cistercien sera posé dans l’arcade qui était l’entrée de l’ancien ossuaire de l’Eglise.

 

C’est l’entreprise Euro-Vitrail de Yutz (Mr Bernard BRIANCON Maître verrier) qui réalise en ce moment cet élément hautement artistique de 2.40 mètres de large sur 2.20 mètres de haut avec partie supérieure arrondie comme l’arcade en pierre.

 

Le dégagement de la maçonnerie sera réalisé dès le vitrail achevé. Le vitrail sera incorporé dans un double vitrage isolé avec face extérieure feuilletée. .<br>

<br>

<hr>

{{{Déchetterie}}}

 

L’actuel réseau de déchetterie, une à Longwy, une à Longuyon est insuffisant pour couvrir les besoins du SMTOM (Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères de la Région de Villerupt comprenant 74 Communes dont la nôtre).

 

Le projet de Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers prévoit la construction de six nouvelles déchetteries sur le STOM. (Longwy – Villers la Montagne – Villerupt – Audun le Roman – Pierrepont – Piennes).

 

Par Délibération du 28 Juin 2000, le Conseil d’Administration du STOM a adopté le principe d’un réseau de déchetteries conforme au Plan Départemental qui sera programmé en deux temps compte tenu de la mise à disposition des terrains par les Communes.

 

Les premières déchetteries à construire seront donc :

– Piennes

 

– Villers la Montagne

 

– Villerupt

 

La déchetterie de Villers la Montagne sera à 6 modules pour satisfaire en priorité les besoins des Communes de Hussigny – Morfontaine – Haucourt – Tiercelet – Laix – Chénières et Villers soit une population de 12000 habitants.

 

Coût d’Investissement estimé à : 190 000 € Hors Taxes

 

La déchetterie se situera sur la partie de la Zone Industrielle face à la Société Longwy-Métaux – Route de Hussigny à droite juste avant le Bois (Le Conseil Municipal ayant accepté la vente d’un terrain de 1ha10 dans sa séance du 26 Juillet 2002). .<br>

<br>

<hr>

{{{Intercommunalité

 

{{{Extrait du registre des délibérations du conseil municipal}}}

 

{Objet : Intercommunalité

 

Communauté de Communes du Plateau

 

Date de la Convocation : 23 décembre 2002

 

Date de l’affichage :30 décembre 2002

 

Nombre de Conseillers en exercice : 14

 

Nombre de Présents : 14

 

Nombre de Votants : 14<br>

<br>

Le Maire de Villers la Montagne certifie que la convocation du Conseil Municipal et le compte rendu de la présente délibération ont été affichés à la Mairie, conformément aux articles L 2121-10 et L 2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales.}<br>

<br>

L’an Deux Mille Deux, le Vendredi 27 Décembre à 18h00 le Conseil Municipal de Villers la Montagne légalement convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Monsieur François Boudot, Maire. Conformément à l’article L 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, la séance a été publique.

 

Etaient Présents :

 

– Mesdames DECROIX, PASCOLO, PEPIN et SPELTZ

 

– Messieurs PIERRON, ROBERT, ARNOULD, ELINSKI, CAUSIER, GENIN, GERARD, PORTEBOIS, MULLER et BOUDOT.

 

Formant la majorité des membres en exercice.

 

Monsieur ELINSKI Jean Luc a été élu Secrétaire.

 

Le procès verbal de la dernière séance est lu et adopté.

 

Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal sa dernière délibération en date du 25 Janvier 2002 concernant l’intercommunalité.

 

Dans son courrier de réponse du 22 Mars 2002, Monsieur le Préfet faisait recommandation de ne pas exclure du périmètre de communauté les Communes de LAIX, THIL et VÏLLERUPT qui aujourd’hui ont toutes trois manifesté leur volonté d’adhésion à la Grande Communauté de Communes de l’Agglomération de LONGWY.

 

En évitant le risque rédhibitoire d’enclave et soulignant la cohérence du projet de cohérence territoriale,

 

Le CONSEIL MUNICIPAL après en avoir délibéré et à l’unanimité,

 

– REAFFIRME sa volonté de création d’une Communauté de Communes dites « COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU » avec les Communes de : BASLIEUX – BAZAILLES – BOISMONT – BREHAIN LA VILLE – FILLIERES – TIERCELET – VILLE AU MONTOIS et VILLERS LA MONTAGNE sur un territoire de 8208 hectares sans enclave et en continuité territoriale pour une population de 3.932 habitants.

 

Conformément aux dispositions de la Loi n°99-536 du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale,

 

– SOLLICITE à nouveau Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle pour qu’il arrête officiellement cette liste de Communes incluses dans le projet de périmètre de cette Communauté et de la notifier aux Conseils Municipaux des Communes intéressées pour qu’ils délibèrent sur ce sujet.

 

– CHARGE le Maire des démarches subséquentes.<br>

<br>

Ainsi fait et délibéré en séance le dit jour

 

Ont signé au registre tous les membres présents<br>

<hr>

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Bulletin Municipal d’Information

  1. Contact n° 118 Mars 2003

Fiscalité locale<br>

Budget 2003 de la Commune<br>

Conseil Municipal du 28 mars 2003<br>

Subventions 2003 aux Associations<br>

Sondage Raccordement ADSL<br>

Exposition de collections

Lettre Municipale n° 118 Mars 2003

{{{Fiscalité locale. Impôts ?… Emploi !}}}

 

Le Conseil Municipal réuni le Vendredi 28 Mars écoulé s’est à nouveau prononcé à l’unanimité pour le maintien de nos impôts locaux à taux inchangés.

 

Il faut le constater avec satisfaction et le dire avec assurance mais sans flagornerie :

 

A Villers la Montagne les Impôts Communaux n’ont jamais été augmentés depuis 1984 soit dix neuf ans !

 

Ceci est dû bien évidemment, aux ressources fiscales générées par les Entreprises de notre Zone Industrielle, bien qu’avec le départ de la Société Daewoo, plus de 300.000 Euros manquent cette année à l’appel de nos recettes de Taxe Professionnelle (presque Deux Millions de nos ex-francs).

 

Il faut le reconnaître, l’assiette de cette taxe repose essentiellement sur les deux facteurs de production que sont le travail et le capital. Il lui est d’ailleurs reproché de majorer ainsi directement le prix de revient des entreprises sans que celles-ci puissent faire autrement que de répercuter la taxe sur le niveau de leurs embauches et de leurs investissements.<br>

<br>

La Taxe Professionnelle est une charge lourde pour les Entreprises et le rapport du Conseil des Impôts à ce sujet est implacable ; de plus, l’effet des groupements intercommunaux sur la pression fiscale est sans ambiguïté :

 

 » – Premièrement, la mise en place d’une fiscalité additionnelle est, en règle générale, répercutée sur les taux communaux par une baisse de ces taux. Cependant, la baisse des taux communaux n’est que rarement équivalente à la création des taux communautaires. Par suite, la pression fiscale totale augmente.

 

– Deuxièmement, au delà de la date de création de la structure communautaire, les taux communaux évoluent selon la logique et les besoins des Communes, tandis que les taux communautaires évoluent selon la logique de développement global de l’agglomération ou du pays concerné. Ces deux logiques se cumulent pour aboutir à une augmentation de la pression fiscale globale pesant sur les contribuables. »

 

Il en va de même pour les trois autres taxes sur les ménages.<br>

<br>

Nous ne voulons pas engager cette démarche qui, nous le voyons pour une grande communauté de communes voisine que nous connaissons, conduit à des augmentations vertigineuses d’une année à l’autre au grand drame des habitants, des entreprises et donc de l’emploi !<br>

<br>

{Le Maire

 

François Boudot}<br>

<hr>

 

{{{Budget 2003 de la Commune}}}

 

Le Budget Primitif de la Commune doit prévoir l’ensemble des dépenses et l’ensemble des recettes qui seront à réaliser au cours de l’année considérée que l’on appelle « Exercice Budgétaire ». Il comprend, comme tout budget :

 

– une section de fonctionnement

 

– une section d’investissement<br>

<br>

Comme son nom l’indique, la Section de fonctionnement doit enregistrer tous les mouvements financiers de dépenses et de recettes qui traduisent d’une manière comptable les entrées et les sorties de fonds de la Commune pour lui permettre d’assurer normalement la marche quotidienne de ses services administratifs et techniques et de faire face aux charges courantes qui lui sont imposées par la loi ou les règlements.

 

La section de fonctionnement consigne donc les dépenses courantes mais ces dépenses, compte tenu de l’indispensable équilibre budgétaire, doivent être « balancées » par un volume identique de recettes courantes ou ordinaires. Ces dépenses et ces recettes se retrouvent chaque année de Budget en Budget.

 

La section d’investissement enregistre les mouvements financiers liés, comme son nom l’indique également, aux investissements :

 

Résultats du Compte Administratif, mouvements de capitaux tels qu’encaissements ou amortissements d’emprunts. Subventions aux équipements et immobilisations (Acquisitions et Travaux).

 

Dans la section d’Investissement, les recettes et les dépenses doivent, bien entendu, s’équilibrer mais un feuillet est prévu pour chaque investissement.

 

Les sections constituent deux ensembles séparés, gérés distinctement, mais certains transferts de crédits n’en sont pas moins possibles d’une section à l’autre. Le principal de ces transferts est constitué par le prélèvement sur les ressources de fonctionnement destiné d’une part à couvrir tout ou partie du remboursement du capital des emprunts et d’autre part à financer une partie des dépenses d’équipement : c’est l’Autofinancement.<br>

<br>

Pour cette Année 2003. les votes unanimes du Conseil Municipal sur les différents budgets passés (Compte Administratif 2002 Eau et Commune) et présents (Budget Primitif 2003 Eau et Commune) vous sont présentés ci dessous.<br>

<br>

{(Conformément aux dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales toute personne peut venir prendre connaissance des Documents Budgétaires en Mairie. Toute personne physique ou morale désireuse de se faire communiquer copie des budgets ou des comptes de la Commune peut l’obtenir à ses frais, aussi bien du Maire que des services extérieurs de l’Etat).}<br>

<br>

<hr>

{{{Conseil Municipal du 28 mars 2003}}}

 

{{Compte Administratif :}}

 

Le rôle du Compte Administratif est de comparer, par rapport aux prévisions, les réalisations effectives des dépenses et l’encaissement des recettes prévues aux Budgets de la Commune et d’en faire le Bilan.

 

Sous la présidence de Monsieur Jean Jacques PIERRON, Premier Adjoint, responsable de la Commission des Finances (qui comprend tous les Membres du Conseil) le Compte Administratif 2002 a été approuvé à l’unanimité.<br>

<br>

 

 

|Compte Administratif 2002 😐 |

|Dépenses de Fonctionnement : | 1 867 969.46 Euros|

|Recettes de Fonctionnement : | 2 643 858.06 Euros|

|Dépenses d’Investissement : | 1 612 739.91 Euros|

|Recettes d’Investissement : | 837 873.96 Euros|

|Excédent de l’exercice 2002 : | 1 022.65 Euros |

 

 

<br>

<br>

{{Budget Primitif :}}

 

Le Budget Primitif est un acte qui se traduit dans un document se présentant sous une forme comptable. Il prévoit et autorise l’ensemble des dépenses au cours de l’Année Budgétaire. C’est un acte, c’est à dire une Décision du Conseil Municipal qui a été prise à l’unanimité.<br>

<br>

 

 

|Budget Primitif 2003 😐 |

|Recettes et dépenses de fonctionnement : | 2 063 313.65 Euros|

|Recettes et dépenses d’investissement : | 3 434 426.55 Euros|

 

 

<br>

<br>

{{Budget de l’Eau :}}

 

Conformément à l’Arrêté Interministériel du 12 Août 1991, tous les services et établissements publics locaux d’eau et d’assainissement, quelle que soit leur importance, sont tenus (sauf lorsque le service est concédé ce qui n’est pas notre cas pour l’eau) d’appliquer à compter du 1er Janvier 1992 un nouveau plan comptable dit M.49. Il impose l’équilibre du Budget « Eau » des Communes et reprend le principe d’Amortissement des installations. Le Compte Administratif 2002 et le Budget Primitif 2003 de l’Eau ont été approuvés à l’unanimité.<br>

<br>

{{Compte Administratif 2002 – Eau :}}<br>

<br>

 

|Dépenses d’Exploitation : | 195 577.69 Euros|

|Recettes d’Exploitation : | 268 281.11 Euros|

|Excédent d’Exploitation : | 72 703.42 Euros|

|Dépenses d’Investissement : | 438 572.80 Euros|

|Recettes d’Investissement : | 562 584.16 Euros|

|Excédent d’Investissement : | 124 011.36 Euros |

 

<br>

<br>

{{Budget Primitif 2003 – Eau :}}<br>

<br>

 

 

|Recettes et Dépenses d’Exploitation : | 244 338.94 Euros|

|Recettes et Dépenses d’Investissement : | 350 705.52 Euros|

 

 

<br>

<br>

<hr>

{{{Subventions 2003 aux Associations}}}

 

 

<br>

 

 

|<hr>{{Subventions aux associations communales :}}<hr>|<hr>Année 2003<hr>|

|École maternelle :|1.982 €|

|École Louis Pergaud :|2.000 €|

|CCAS :|20.000 €|

|ACPG CATM 😐  910 €|

|ACPG CATM Subvention Exceptionnelle :|1.948 €|

|Club de l’Amitié :|1.150 €|

|CGOPC (Personnel Communal) :|4.100 €|

|ESVM :|9.256 €|

|ESVM Subvention Exceptionnelle 😐  850 €|

|Cercle d’Escrime 😐  800 €|

|Foyer d’Éducation Populaire :|9.523 €|

|Association du Patrimoine :|3.000 €|

|Tennis Club TCVM :|6.720 €|

|Foot Loisirs 😐  400 €|

|Association RN52 😐  350 €|

|ILGC 😐  560 €|

|Les Petits cartables 😐  400 €|

|Team Pêche :|1.470 €|

|ACCA :|1.000 €|

|Amicale des décorés MB Automotive 😐  450 €|

|Sport Adapté du Pays Haut :|1.500 €|

|Croix Bleue 😐   77 €|

|Association Médaillés Militaires 😐  200 €|

|{{Total pour les associations communales :}}|{{68.646 €}}|

|<hr>{{Subventions aux associations extérieures :}}<hr>|<hr>Année 2003<hr>|

|Adapa 😐  305 €|

|AEIM Chénières:|  122 €|

|Aide familiale à domicile 😐  153 €|

|Association Elsheimer 54 😐   77 €|

|Donneurs de Sang 😐   77 €|

|Association des Insuffisants Rénaux 😐   77 €|

|CAPAD Cercle des amis 😐   77 €|

|CAUE Conseil Archit. Urba Environnement 😐  153 €|

|Cercle Généalogique de Longwy 😐   77 €|

|Etrier de Morfontaine 😐  160 €|

|Fédération des Déportés 😐   92 €|

|FNATH Accidents du Travail 😐  154 €|

|Association des greffés de 54 😐   77 €|

|Ligue contre le cancer 😐   77 €|

|Croix Rouge 😐   77 €|

|Radio Aria 😐  100 €|

|Paralysés de France 😐   77 €|

|SOS Mucoviscidose 😐   77 €|

|Association Valentin Hauy 😐   77 €|

|Camp de Thil 😐  100 €|

|Mégasport Course de Côte Hussigny Villers 😐  500 €|

|NAFSEP Sclérose en plaque 😐   77 €|

|Croix Rouge 😐   77 €|

|Bibliothèques Sonores 😐   77 €|

|{{Total pour les associations extérieures :}}|{{ 2.840 €}}|

|<hr>{{Total Général 2003 :}}<hr>|<hr>{{71.486 €}}<hr>|

 

 

 

<br>

<br>

<hr>

{{{Sondage Raccordement ADSL}}}

 

La Technologie de l’Asymétrie Digital Subscriber Line (que l’on peut traduire par ligne d’abonné numérique et asymétrique) a été conçue afin de s’adapter aux réseaux téléphoniques classiques en paires de cuivre : elle recourt aux fréquences non utilisées par les communications vocales (en l’occurrence le domaine des hautes fréquences) et dispense ainsi de la nécessité de nouvelles infrastructures.

 

L’accès à l’Internet devient ainsi permanent puisque l’utilisateur de la ligne téléphonique par les techniques D.S.L. se juxtapose de manière indépendante au service vocal déjà présent.

 

Etant asymétrique comme le câble, l’A. D.S.L. convient particulièrement à un usage domestique : un débit supérieur en réception relativement à l’émission sur la voie de retour s’adapte en effet aux exigences courantes de l’usage d’Internet.

 

L’A.D.S.L. se destine dès lors à une utilisation d’Internet dans les foyers, tandis qu’il se positionne plus difficilement dans le cas d’applications professionnelles qui réclament des débits symétriques. Techniquement, l’équipement d’une ligne A.D.S.L. réclame le branchement d’un modem particulier chez l’usager mais une intervention à l’autre extrémité de la ligne téléphonique chez l’opérateur.<br>

<br>

Nous aimerions connaître dans notre Commune le nombre d’usagers intéressés éventuellement par ce haut débit. Nous contacterons ensuite avec plus d’insistance France Télécom pour convenir des possibilités de raccordement de notre Commune au réseau.<br>

<br>

 

Merci de nous retourner le coupon ci-dessous après l’avoir complété.<br>

<br>

{{{Raccordement A.D.S.L.}}}

 

Mme, Mr : ________________________ <br>

<br>

Adresse : ________________________ <br>

<br>

Je suis intéressé(e) par un raccordement A. D.S. L. :<br>

<br>

– Immédiatement

 

– Prochainement dans l’année

 

– Dans l’avenir<br>

<br>

– Je ne suis pas intéressé(e)<br>

<br>

{A renvoyer : Mairie de Villers la Montagne – Secrétariat – Tél. 03.82.44.01.09}<br>

<br>

<hr>

{{{Exposition de collections}}}

 

Une Première dans le village … Avis aux Collectionneurs …<br>

<br>

Vous voulez valoriser vos collections…

 

Vous voulez partager avec d’autres votre passion…

La Commission des Affaires Culturelles de la Commune et le F.E.P. organiseront les 10 et 11 mai 2003 une exposition ouverte au Public réalisée par des collectionneurs amateurs.<br>

<br>

Si cette manifestation vous intéresse et que vous souhaitez y participer, nous vous invitons à vous faire connaître au Secrétariat de Mairie afin que nous puissions vous contacter ultérieurement pour une réunion d’information et de concertation.<br>

<br>

{Date limite d’inscription : 19 Avril 2003}

 

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

CONTACT N° 19 – AVRIL 2003

GRANDE FONTAINE – SOURCE DE BIVEAU

Le Conseil Municipal de la Ville de LONGWY a sollicité de l’Autorité Préfectorale une Déclaration d’Utilité Publique (D.U.P.) de dérivation et d’établissement de périmètres de protection des captages de la Vallée de la MOULAINE sur les territoires des Communes de HAUCOURT – HUSSIGNY et VILLERS LA MONTAGNE.

Deux enquêtes publiques préalables à la D.U.P. se sont tenues du 31 Mars au 30 Avril 2003.

Le Maire de LONGWY, dans son courrier du 2 Décembre 2002 précisait que pour réaliser les périmètres de protection de la Source de VILLERS LA MONTAGNE (Grande Fontaine – Source de BIVEAU) la Collectivité (Ville de LONGWY) doit impérativement être propriétaire des terrains composant le périmètre immédiat du captage et proposait à notre Commune d’acheter les parcelles intéressées.

Il faut dire qu’une Convention datant du 25 Juin 1959 entre la Commune de VILLERS et celle de LONGWY autorisait le captage des eaux de la Source de BIVEAU au bénéfice de la Ville de LONGWY pour une location Infime.

Le 22 Mars 2002, le Conseil Municipal de notre Commune avait décidé par délibération de partager cette ressource en eau compte tenu de l’insuffisance de la production de notre forage sous le château d’eau et l’obligation qui nous était faite d’acheter presque Dix Mille mètres cubes d’eau par an au district de LONGWY devenu aujourd’hui Communauté de Communes de l’Agglomération de LONGWY.

Le Conseil Municipal, par sa délibération du 28 Mars 2003 a affirmé son Droit de Propriété sur la Source de BIVEAU et sur les terrains qui l’entourent et s’est insurgé de la volonté de la Ville de LONGWY de vouloir spolier notre Commune de sa source ancestrale inscrite dans le Patrimoine Naturel et Culturel de notre Commune.

Par ailleurs, dans sa délibération du 25 Avril 2003 le Conseil Municipal a réaffirmé son Droit de Propriété, et émis un avis défavorable au projet de D.U.P. par la ville de LONGWY à son profit en précisant que l’utilité publique est à considérer pour notre Commune et pour nulle autre.

Le danger subodoré aujourd’hui est une intention d’exproprier notre Commune de ses terres et la spoliation de notre source par la Ville de LONGWY.

Nous avons donc déposé un dossier de contredit et nous tenons prêts à faire suivre en justice cette affaire « au cas où » jusqu’aux plus hautes instances s’il le faut (locale, régionale, nationale, européenne).

Le Maire,

François BOUDOT.

FETE DES MERES

La Municipalité fêtera ses mamans lors d’une réception qui se déroulera à la Salle Polyvalente le VENDREDI 23 MAI prochain à 18 Heures.

CONFERENCE DONS D’ORGANES

La conférence sur les dons d’organes et les « jeux mondiaux des transplantés », initialement prévue le 22 Avril 2003 à la Salle Polyvalente de Villers la Montagne, se déroulera finalement le MARDI 27 MAI à 20 Heures à la Salle des Fêtes de VILLERUPT. Un médecin compétent, une représentante de l’Association ADOT (Association dons d’organes et tissus humains), une organisatrice des JMT, un transplanté ainsi que des parents de donneurs y seront présents. Vous y êtes tous conviés et espérons que vous serez nombreux à être touchés par ce sujet important peu médiatisé.

FETE PATRONALE DE LA PENTECOTE

Comme chaque année le Fête Patronale se tiendra sur la Place de la Salle Polyvalente les 7, 8 et 9 Juin. Manèges enfantins, scooter, confiseries, jeux de quilles vous y attendent.

L’inauguration de la fête aura lieu le SAMEDI 7 JUIN à 17 Heures suivie d’un vin d’honneur offert par la Municipalité à la Salle Polyvalente.

COLLECTE DES ORDURES MENAGERES

En raison du LUNDI 9 JUIN férié de la Pentecôte, les ordures ménagères seront collectées le SAMEDI 7 JUIN. Merci de sortir vos containers la veille au soir.

EXPOSITION CHARLES DE GAULLE

La Commission des Affaires Culturelles, les Anciens Combattants, les Médaillés Militaires et l’Association de Préservation du Patrimoine organisent une exposition sur le Général de Gaulle : « DE GAULLE ET LA LIBERATION ».

C’est la fondation Charles de Gaulle, dont la mission est de faire connaître et promouvoir la vie et l’œuvre de cet homme, qui a conçu et réalisé cette exposition et la met à disposition des collectivités intéressées.

Cette tranche d’histoire vous sera présentée les DIMANCHE 8 et LUNDI 9 JUIN 2003 de 14 à 18 Heures dans les locaux du F.E.P.

INSCRIPTIONS RENTREE SCOLAIRE 2003/2004

Ecole Maternelle

Madame Nicole MATHOUILLOT, Directrice, prendra les inscriptions des nouveaux élèves qui fréquenteront l’école maternelle à la prochaine rentrée scolaire, les MARDIS 27 MAI et 3 JUIN de 16 Heures 45 à 18 Heures 30 à l’école.

Les familles devront se munir du livret de famille, du carnet de santé, d’un certificat d’inscription délivré par la Mairie et d’un certificat médical d’aptitude à fréquenter l’école.

Ecole Primaire Louis Pergaud

Les inscriptions pour la rentrée 2003 se feront auprès de Madame Raymonde CAZIMAJOU, Directrice, le VENDREDI 30 MAI à partir de 16 H 45 jusqu’à 18 H 30. Se munir du carnet de santé et d’une photocopie du livret de famille.

 

.<br>

<br>

<hr>

{{{Captage des sources de la Moulaine<br>

Extrait du registre des délibérations du conseil municipal}}}

 

{Objet : Enquêtes Publiques. Périmètre de protection.

 

Captage des source de la Moulaine.

 

Date de la Convocation : 19 avril 2003

 

Date de l’affichage :30 avril 2003

 

Nombre de Conseillers en exercice : 14

 

Nombre de Présents : 12

 

Nombre de Votants : 14<br>

<br>

Le Maire de Villers la Montagne certifie que la convocation du Conseil Municipal et le compte rendu de la présente délibération ont été affichés à la Mairie, conformément aux articles L 2121-10 et L 2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales.}<br>

<br>

L’an Deux Mille Trois, le Vendredi 25 Avril à 18h00 le Conseil Municipal de Villers la Montagne légalement convoqué, s’est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous la présidence de Monsieur François Boudot, Maire. Conformément à l’article L 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, la séance a été publique.<br>

<br>

Etaient Présents :

 

– Mesdames DECROIX et SPELTZ

 

– Messieurs PIERRON, ROBERT, ARNOULD, ELINSKI, CAUSIER, GENIN, GERARD, PORTEBOIS, MULLER et BOUDOT

 

Absentes Excusées :

 

– Mesdames PASCOLO et PEPIN

 

Formant la majorité des membres en exercice.

 

Monsieur ELINSKI Jean Luc a été élu Secrétaire.

 

Le procès verbal de la dernière séance est lu et adopté.<br>

<br>

Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal ses délibérations du 22 Mars 2002 et du 28 Mars 2003 concernant la source de BIVEAU, propriété de notre Commune dont les eaux sont captées au bénéfice de la Ville de Longwy conformément à la Convention du 25 Juin 1959 entre notre Commune et celle de Longwy.

 

Le Conseil Municipal s’est prononcé avec fermeté dans sa délibération du 28 Mars 2003 pour réaffirmer son droit de propriété sur cette source et sur les terrains environnants.

 

Conformément aux dispositions de l’article 7 de l’arrêté préfectoral du 10 Février 2003 rappelant les dispositions de l’article 5 du Décret N° 93-742 du 29 Mars 1993, le conseil Municipal est appelé à donner son avis sur la demande d’autorisation de la Ville de Longwy sollicitant la déclaration d’utilité publique de dérivation et d’établissement des périmètres de protection des captages de la MOULAINE sur les Communes de Haucourt-Moulaine, Hussigny-Godbrange et Villers la Montagne en particulier pour ce qui concerne la source de BIVEAU.<br>

<br>

– Considérant que la Commune de Longwy, malgré nos demandes datant de 1991, se refuse à reconsidérer la destination des eaux de la source de BIVEAU pour un partage des ressources avec notre Commune.

 

– Considérant que, contrairement aux dispositions de la convention du 25 Juin 1959, la Communauté de Communes de l’Agglomération de Longwy aujourd’hui (District Urbain de Longwy hier) facture toujours annuellement une consommation d’eau pour les besoins des habitants de Villers la Montagne équivalant à une moyenne de 7.200 M3/an alors que, selon le rapport de l’hydrogéologue, la source de Villers la Montagne présente un débit d’étiage moyen de 600 M3/jour.

 

– Considérant que les demandes d’études de faisabilité portant sur le captage de BIVEAU faites par notre Commune auprès de la D.D.E. se sont vue opposer un refus. (Courriers de l’année 1992).

 

– Considérant qu’au tarif de la Ville de Longwy le mètre cube journalier produit par la source de BIVEAU (600 M3) représente une fourniture d’environ Deux Cent Mille Mètres Cubes par an soit, depuis l’année 1959 presque Neuf Millions et Demi de Mètres Cubes d’eau ce qui représente en prix coûtant une somme avoisinant (pour un prix de 0,41 Euros H.T. le M3 vendu par Longwy aux Communes) Quatre Millions d’Euros soit Vingt Cinq Millions de nos ex-francs.

 

– Considérant par ailleurs que le périmètre de protection éloigné des sources englobe une grande partie du territoire communal et tout le village urbanisé alors que depuis la ligne de partage des eaux représentée par la R.N. 52, toute la partie Sud-Ouest de notre Commune est située versant de la Rivière CRUSNES vers qui d’ailleurs les effluents de la Station d’Epuration Communale se rejettent.

 

– Considérant qu’aucun compte n’est tenu des rejets des trop-pleins des stations du SIAAL (Station de la Marchette et Station Haie Noyau) ni des rejets de la Zone Industrielle dans sa partie communale où aucun effluent des entreprises de cette zone (partie la plus proche de la source) n’est collecté par le réseau SIAAL (Huit entreprises).

 

– Considérant enfin que le Conseil Municipal, conformément à sa délibération du 28 Mars 2003, propose après concertation avec la Ville de Longwy et sous l’autorité et l’arbitrage de Monsieur le Sous-Préfet de réaliser le partage des eaux à ses frais ainsi que les installations de protection rapprochée du captage,<br>

<br>

 

Le Conseil Municipal après en avoir délibéré et à l’unanimité :

 

– {{Emet un avis défavorable}} au projet de Déclaration d’Utilité Publique par la Ville de Longwy à son profit de la Source de Villers la Montagne en précisant que l’utilité publique est à considérer pour la Commune de Villers la Montagne et pour nulle autre.<br>

<br>

Ainsi fait et délibéré en séance le dit jour

 

Ont signé au registre tous les membres présents<br>

<hr>

 

**********************

Avec la météorologie clémente de l’été, une intense activité de travaux modèle actuellement notre Commune et va se poursuivre sans désemparer jusqu’à l’automne.

En premier lieu sur la ZAC de Nichefontaine où les particuliers portent avec ardeur une dernière main aux constructions en cours. Bien des maisons sont d’ailleurs habitées depuis peu malgré un environnement de terrassement encore assez prononcé et des voiries provisoires.

Nous souhaitons à ces nouveaux habitants une heureuse installation dans leurs murs et une agréable intégration dans notre Commune.

Il faut noter aussi que l’imposant bâtiment collectif de logements locatifs de l’OPAC prend tournure avec fort potentiel matériel et humain. Le projet a pris du retard mais la disponibilité des logements pour le début d’année prochaine prend corps.

En second lieu sur le site de la Salle Polyvalente où les travaux d’extension (dont vous trouverez le détail dans les pages qui suivent) sont bien démarrés. Les terrassements sont achevés, les fondations coulées et les murs aujourd’hui sortent de terre allègrement … le but étant, bien entendu, de réaliser le plus rapidement le clos et le couvert avant la mauvaise saison et poursuivre à l’abri les aménagements intérieurs.

En troisième lieu sur la Zone Industrielle où, chacun l’a remarqué, le bâtiment de l’Association de Formation AFOREST se structure avec assurance et vélocité pour être fonctionnel et ouvrir ses portes dès la rentrée de septembre.

La prochaine séance du Conseil Municipal qui se tiendra le Vendredi 11 Juillet, verra sans doute approuver les travaux proposés de réfection du tapis de roulement des Rues de la Brasserie, de l’Abattoir et de la Grande Fontaine qui en ont un besoin urgent et qui seront réalisés cet été.

La pose de nouveaux Abri-bus sera également à l’ordre du jour de même que l’installation d’un second columbarium au cimetière.

Chacune ou chacun en ce temps de Messidor s’apprête à partir ou est déjà parti vers des deux de repos ou de congés

Nous souhaitons à tous de bonnes et réparatrices vacances.

A Bientôt.

 

 

 

Demandé par les utilisateurs et en particulier les Associations, le projet d’extension prévoit la réalisation d’un volume en prolongement du bâtiment existant jusqu’en limite de propriété du terrain communal. Constituée en rez-de-chaussée d’une scène surélevée fixe, d’une loge avec espace rangement, d’un garage et de sanitaires accessibles depuis la grande salle existante, cette extension présente également des espaces de combles pour le rangement du matériel de Salle. Elle prolongera le bâtiment existant en toiture en reprenant la typologie des baies extérieures avec traitement à l’identique des façades. Devenue trop petite et ne répondant plus aux exigences d’hygiène actuelle, la cuisine sera agrandie au détriment des sanitaires existants recrées au sein de l’extension avec une capacité légèrement accrue. La surface ainsi récupérée permettra la création d’une laverie, d’une chambre froide et d’un local déchets avec respect de la marche en avant (la nouvelle organisation de cet ensemble ainsi créé a reçu l’aval des services vétérinaires « Hygiène et Sécurité de l’aliment »). Pour des raisons de fonctionnement, la salle d’activités en mezzanine de l’étage et le local sono seront supprimés et mis à disposition du logement contigu. (Les ouvertures existantes seront clôturées et doublées pour l’acoustique). Les Entreprises suivantes ont été retenues pour cette réalisation: MACONNERIE-StéCARRADORI de MONT SAINT MARTIN 54     MOMTAPMF CHARPENTE BOIS COUVERTURE-ZINGUERIE-Sté DA DALTO V1LLERS LA MONTAGNE ^ISER^     PVC – MIROITERIES-Sté GUENEBAUT de THONVILLE 57 ISOLATION – CLOISONS – PLAFONDS- Sté GUENSER ET PATATde Thionville 57 MENUISERIES INTERIEURES BOIS-Sté REMI -LUX de REHON 54 PLOMBERIE SANITAIRE-Sté LAQUESTE ET ALESSI de CUTRY 54 CARRELAGE – FAIENCE-Sté G1L CARRELAGES de BELLEV1LLE 55 FAUX PLAFOND-Entreprise DOLCI de LEXY 54 PEINTURES-Entreprise BETTINELLI de SAULNES 54 SONORISATION – ECLAIRAGE DE SCENE VIDEO – RIDEAUX DE SCENE Entreprise MEDIA SONIC de NANCY 54 EQUIPEMENT DE CUISINE-Entreprise TECHNAL de VEZELISE 54 Architecte Maître d’Œuvre :   Monsieur Jean Marc FILLIATRE – Longwy —————’Délégué Chantier : Monsieur BEOT Mission de contrôle technique :   Ste APAVE – METZ ————————————      Ingénieur : Monsieur FERRARO Franco Sécurité SPS :          Cabinet LABRIET (Hussigny) Durée d’exécution des travaux :   Neuf mois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Commission Communale des Affaires Culturelles –

Le FEP de Villers la Montagne Vous proposent cette soirée spectacle son et lumière « D’un Jour à l’autre ma campagne se raconte  » à THILLOMBOIS en Meuse (entre Verdun et Saint Mihiel) :

VENDREDI 5 SEPTEMBRE 2003 Ils organisent l’acheminement en autocar. Départ à 17 H 15 sur le Parking de la Salle Polyvalente Prix du dîner spectacle : 20 €uros Les places étant limitées, il est prudent de s’inscrire au plus tôt en Mairie à l’aide du papillon réponse ci dessous. Le paiement se fera à l’inscription. Mlle Mme Mr___________ réserve ____ place(s) pour le repas spectacle de THILLOMBOIS du Vendredi 5 septembre 2003 Villers la Montagne, le _________2003

Signature

Villers la Montagne, Contact ?20- Mai Juin 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *